Virtus
Enregistré par
3 906
utilisateurs
Principaux #tags

#restaurant

#a essayer

#gastro

#gastronomique

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 14 partenaires officiels

Guide Michelin

Guide Michelin

Price range : 39 - 165 EUR

Love Local

Love Local

Quelle vibe ? Le resto étoilé déboule chez vous ! Chaque semaine, la Japonaise Chiho Kanzaki et l'Argentin Marcelo di Giacomo, deux pointures, anciens du triple étoilé Mirazur à Menton, également passés par La Ferme Saint-Simon dans le 7e arrondissement, créent pour vous trois menus gastronomiques : “Terre”, “Mer” ou “Potager” (45 €/personne). Subtils, les plats reprennent les classiques de la maison. Ils sont déjà dressés, pas besoin de matos de cuisine, il n’y a plus qu’à assaisonner et réchauffer ! Exemples ? Dans le menu “Mer”, cette assiette de pêche de ligne et arroz caldoso au fumet de poisson et safran. Ou dans le menu “Terre”, un divin porc Kintoa laqué au miel, quinoa et herbes fraîches ! Mode d’emploi ? Click & collect et livraison (Paris et proche banlieue). Menus à commander du jeudi au samedi, au déjeuner et dîner. https://virtus-paris.shop-and-go.fr/

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Rue de Cotte, Chiho Kanzaki et Marcelo di Giacomo ont enfin trouvé les moyens de leurs ambitions. Dans l'ancienne Gazetta de Peter Nillson, les deux chefs ont su poser les bases d’une table chaleureuse où l’agencement d’un mobilier bigarré et le service attentionné donnent des airs de maison d’hôtes raffinée. La cuisinière japonaise et le pâtissier argentin se sont rencontrés chez Mauro Colagreco au Mirazur à Menton. Avec le temps, ils ont façonné une cuisine inspirée par le produit mais plus encore émaillée de leurs cultures respectives conjuguées à celle appréhendée sur la Riviera méditerranéenne. Ce registre à quatre mains et bien de saison impressionne : dressages d'un grand raffinement et accords de saveurs en quête d'audace sans pour autant de provocation. Au fil des plats, les envies et les penchants du duo dialoguent et échangent : dorade et framboise ; lieu jaune de ligne, coco et marc de saké ; canard de Challans, betterave, groseille et orge… La carte des breuvages exacerbe tout autant la culture ou la personnalité des deux cuisiniers, métissée et exaltante comme cette sélection de saké dont une cuvée est souvent proposée en accord avec les plats. Rares sont les exemples de compositions ou de créations aussi bien partagées et atteignant ce niveau de perfection.

Les adresses lifestyle by IDEAT

Les adresses lifestyle by IDEAT

À cette adresse, il y a d’abord eu Clandestino, puis Clandé et maintenant Virtus. Marcelo Joulia, architecte devenu aussi restaurateur et propriétaire de cette table depuis 2013, est plutôt pour le mélange des genres. Après avoir fait connaître l’adresse avec une carte sous obédience argentine, il décide de faire évoluer le concept en confiant la cuisine au duo de chefs Chiho Kanzaki et Marcelo Martin di Giacomo. Si la décoration n’a pas vraiment bougé – luminaires, céramiques et vaisselles chinés chez des antiquaires, paroi en contreplaqué brut –, la cuisine joue cette fois-ci d’un savant métissage entre Japon, Argentine et France. Mais surtout, les deux cuisiniers s’affichent vraiment comme les tôliers du lieu : autant au piano qu’en salle, à la caisse qu’au téléphone, à prendre les réservations. Une vraie vie d’aubergiste urbain !

O, Le cahier de tendances

O, Le cahier de tendances

La discrète Japonaise Chiho Kanzaki et le sémillant Argentin Marcelo di Giacomo, sont aux commandes d’un Virtus toujours aussi audacieux.

PARIS RESTO

PARIS RESTO

Début novembre 2017, la belle équipe du Virtus a pris ses couteaux et ses planches pour un déménagement en grande pompe. On vous rassure, ils ne sont pas partis bien loin, seulement à quelques rues de leur ancienne adresse, dans la rue de Cotte. Un mouvement salvateur puisqu'ils ont gagné une centaine de mètres carrés au change. Il faut dire qu'ils commençaient tous à se sentir à l'étroit dans leur petit écrin, les clients étaient trop nombreux que voulez-vous... Alors ni une ni deux, ils ont fait le choix d'un grand établissement face au marché d'Aligre. Le cadre y est charmant, douillet, sophistiqué sans en faire trop, et la cuisine n'a pas perdu en qualité puisque - fidèles - les patrons ont gardé leur troupe. Toujours aux fourneaux donc, vous aurez le plaisir de savourer la cuisine à quatre mains de deux virtuoses : Chiho Kanzaki, une chef d'origine japonaise, et Marcelo Martin di Giacomo, italo-argentin. Une collaboration riche en saveurs qui se révèle des plus gourmandes.

ELLE à table

ELLE à table

Imperatrice Wu

Imperatrice Wu

C’est meilleur quand c’est bon

C’est meilleur quand c’est bon

Lucie Passion Glucides

Lucie Passion Glucides

Philippine Darblay

Philippine Darblay

La Chocologue

La Chocologue

J’peux goûter ?

J’peux goûter ?

La map handi-friendly par Wheeled World !

La map handi-friendly par Wheeled World !

Ce qu'en disent les utilisateurs

L'avis du Guide MICHELIN À quelques pas du marché d'Aligre, cette belle façade bleu sombre abrite un intérieur vintage, émaillé de quelques notes Art Déco. C'est désormais le fief d'un couple talentueux formé par Frédéric Lorimier aux fourneaux et Camille Gouyer en salle, venus de la Vague d'Or - Cheval Blanc à Saint-Tropez. Fort de ce parcours parmi les grands, le chef cuisine au millimètre des produits de saison (ce soir-là, des Saint-Jacques associées judicieusement au panais), délivre des cuissons au cordeau et de belles sauces parfumées (comme celle au beurre blanc twistée par le pamplemousse). En salle, le même sérieux enjoué marque le service de Camille. Dans une salle avec banquettes décorée d'éléments vintage, cuisine raffinée et inventive avec formule midi. Menu Découverte entrée/plat/dessert du jour - uniquement au déjeuner du mardi au vendredi = 39€ / Menu Dégustation = 75€ / Entrées = 28-36€, Plats = 48-49€, Desserts = 12-14€

@_nad_

une étoile a moins de 45 euros Télérama

@elsoumusso

Super bon, cadre et service sympa Dîner anniversaire Samir 2019, on s'est régalé

@Vava.Stan

étoile Michelin lunch mois 45 euros

@esterrodriguezalemany

Premier resto de Saint-Valentin, premier étoilé Michelin

@valentin.soufflet

Très bon étoilé (1 étoile), très abordable (formule autour de 60€)

@chloe.brandt

1 étoile Michelin | Menu déjeuner 39€ | ⚠️Le mardi uniquement au dîner

@alexandrefreyther

Мишленовский ресторан, где можно поесть за 85-115€

@piglette

Une table étoilée sans vous ruiner à #Paris ? C'est possible en réservant chez Chiho Kanzaki & Marcelo Di Giacomo qui servent un délicieux menu original à 39€ au déjeuner au restaurant #Virtus (Paris 12). Ici, chou pointu, cabillaud et grand chocolat Tulakalum. Un régal 😋 https://t.co/D0v54E16ef

@flamant.ophelie

❤️❤️❤️❤️ - une étoile Michelin ⭐️

@kimtinan

La cheffe japonaise Chiho Kanzaki ouvre avec son binome argentin Marcelo di Giacomo en 2016. Ils balancent des assiettes qui honorent les produits de producteurs, les saisons, les saveurs et proposent des verres où on trinque de vins natures, de petits producteurs, étonnants parfois, délicieux toujours. Réouverture du restaurant dès le vendredi 19 juin !

@culsdepoule

ENVIE : Cuisine d'auteur, Néobistrot, Cuisine du marché LES ESSENTIELS : Trop Bon, Feeling LES PLUS : Antidépresseur PRIX : Plus de 51 €

@lorenzou

À cette adresse, il y a d’abord eu Clandestino, puis Clandé et maintenant Virtus. Marcelo Joulia, architecte devenu aussi restaurateur et propriétaire de cette table depuis 2013, est plutôt pour le mélange des genres. Après avoir fait connaître l’adresse avec une carte sous obédience argentine, il décide de faire évoluer le concept en confiant la cuisine au duo de chefs Chiho Kanzaki et Marcelo Martin di Giacomo. Si la décoration n’a pas vraiment bougé – luminaires, céramiques et vaisselles chinés chez des antiquaires, paroi en contreplaqué brut –, la cuisine joue cette fois-ci d’un savant métissage entre Japon, Argentine et France. Mais surtout, les deux cuisiniers s’affichent vraiment comme les tôliers du lieu : autant au piano qu’en salle, à la caisse qu’au téléphone, à prendre les réservations. Une vraie vie d’aubergiste urbain !

@musicpat

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.