Le Rigmarole

Le Rigmarole

10 Rue du Grand Prieuré, 75011 Paris, France

http://lerigmarole.com/
+33171245844
Enregistré par
5 282
utilisateurs
Principaux #tags

#restaurant

#essayer

#japonais

#gastronomique

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 10 partenaires officiels

Guide Michelin

Guide Michelin

Price range : 45 - 75 EUR

Deedee

Deedee

Réserver à l’avance. Fanny Morel

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Derrière la crédence en bois et le sumibiyaki inséré où se déploie la braise sacrée du binchotan - un charbon de bois de kishu de qualité ancestrale - Robert Compagnon (ex-Torishin à New-York) et sa femme Jessica Yang (pâtissière taïwanaise rencontrée chez Guy Savoy) révèlent à eux-seuls une alchimie des cultures qui invite à de nouvelles perceptions aromatiques. L’art de la cuisson au binchotan, ils l’ont découvert au Momofuku Ko NY où ils ont officié ensemble. Cette cuisson puissante présente le double avantage de ne pas produire de fumée et de conférer aux aliments des arômes subtils et une concentration juteuse. Et l’explosion aromatique est au rendez-vous : douze miniatures gastronomiques servies dans des céramiques de terre noire émaillées, griffées Jessica Yang elle-même. Saisonnalité des produits, cuisine artisanale aux découpes précises, perfection du rythme, des portions et des cuissons, le Rigmarole c’est avant tout un lieu de confluence sous un voile technique nippon. Une révolution de palais à laquelle prend part la sommellerie : Crislaine Medina offre l’un des services les plus efficaces. Bref, ici le plaisir court comme le feu. Un ravissement qui reste toutefois exclusif puisque pousser la porte du Rigmarole demeure le seul privilège de ceux qui ont su se lever à l'aube pour réserver, au jour près, un mois à l’avance.

Philippine Darblay

Philippine Darblay

Grill brochettes

Konbini Food

Konbini Food

Rock'N'Fiocc

Rock'N'Fiocc

In the Loup - a foodie's world map

In the Loup - a foodie's world map

Jennifer Taieb

Jennifer Taieb

Raphaël Spezzotto-Simacourbe

Raphaël Spezzotto-Simacourbe

Une Part en Plus

Une Part en Plus

Ce qu'en disent les utilisateurs

Restaurant préféré de la mannequin chinoise Estelle Chen / cuisine d’auteur

@xassis

Assiettes de brochettes sur le grill

@palaisdeyiyi

Quali Asian and French, tenter !

@arnaudrodrigues

https://www.it-paris.com/tapas-et-petites-assiettes/

@alixmireur10

Chef Robert franco-américain super sympa.

@f.carcelle

“White Binchotan charcoal (a clean-burning Japanese variety made from hard oak) and impeccable French ingredients (which might be redundant) meet in a minimalist space to create a singular culinary experience.” Excerpt From A Table in Paris John Donohue https://books.apple.com/us/book/a-table-in-paris/id1533408065 This material may be protected by copyright.

@eibabb

Restaurant étoilé - inspiration japonaise - conseillé par Léa

@romane.prat

Testé et approuvé par DoudsiFood

@florence.lazime

Se mettre au comptoir / brochettes cuites au charbon blanc

@quentin.chauve

Fuck That’s Delicious - Michelin star yakitori

@m_hsiehhsieh

Pâtes fraîches, grillades le tour à partager. Chef Robert Compagnon et la pâtissière est californienne, Jessica yang et apparemment top. ferme pour le moment !!

@mariedufour166

fooding: Coups de feu et coup de foudre garantis dans ce barbecue d’enfer de la rue du Grand-Prieuré, peigné dans le sens du zen par le Francoricain Robert Compagnon et la pâtissière taïwanaise Jessica Yang.

@sparanocecilia2

“After working at New York’s Yakitori Tori Shin, French-American chef Robert Compagnon became obsessed with cooking over Japanese binchotan charcoal, and returned to Paris to open a place dedicated to it. It has since become a hit with crowds who fill the walnut bar and tables for succulent dishes like sea bream and preserved lemon tartare, chicken thighs with clementine zest, and grilled zucchini with taramasalata. Don’t miss the meatballs with paratha flatbread, or co-owner and pastry chef Jessica Yang’s unique desserts, including chocolate fondant with praline and buckwheat ice cream. Open on Sunday night, too. [$$]”

@valdemar.stangegaard

TimeOut : "Si en anglais rigmarole signifie « baratin », ce resto de poche au design ultra-épuré – limite austère – ne fait pas dans le blabla alambiqué ! La cuisine tape en plein dans le mille à grands coups de yakitoris, brochettes nipponnes faisant la taille d’une bouchée, grillées sur charbon japonais de première classe. Les meilleures places ? L’interminable comptoir en noyer, pour admirer la dextérité des deux chefs : la taïwano-californienne Jessica Yang (pâtissière hors pair) et le franco-ricain Robert Compagnon, passé par l’excellent Torishin à New York. A piocher dans la quinzaine de spécialités à la carte, passées sur le grill ? Des cœurs et foies de volaille à la belle odeur de fumée, mais aussi des « à-côtés », comme cette délicieuse salade trévise grillée, servie avec des pralines… Et, loin du feu, un ragoût de strangozzi aux gésiers – pâtes fraîches 100 % maison, bravo ! Tout ça arrosé de rouge de Touraine, La Guerrerie (Clos du Tue Bœuf), petite bombe de fraîcheur. Clou du spectacle, Jessica Yang déboule avec un dessert ultra-coquinou : un fondant au chocolat sur lit de praliné et glace au thé à l’orge grillé. De quoi nous convaincre de revenir tâter de la brochette ! A noter : si vous vous sentez d’humeur joueuse, le chef propose aussi un menu dégustation avec quelques surprises (49 €). La pétulante Crislaine Medina vous demandera ce qui vous mettrait en joie, les ingrédients que vous aimeriez absolument, ceux qui vous font horreur… Et puis laissez parler l’artiste !"

@gginparis

Réservation obligatoire , dîner uniquement 50-60€

@ze_miss

Tres gastro de toute inspi a l’air incroyable

@clemence.jnn

Le meilleur gril: Le Rigmarole Derrière un nom marrant - en anglais, rigmarole désigne "un processus long et compliqué" - se cache un détonant duo : Robert Compagnon, chef franco-américain, et Jess Yang, pâtissière américano-taiwanaise. A bord de leur comptoir épuré, le couple affiche une vraie maîtrise de la braise (sur du binchotan, le charbon japonais) et façonne d'épatantes pasta. Entre le défilé de belles brochettes (coeurs de volaille, poitrine de porc) et les scarpinocci, de délicieux raviolis garnis de basilic et d'amandes, un plat résume l'émotion des lieux : le demi-homard grillé dans sa carapace (chairs nacrées et juteuses) servi avec de délicieuses stringozzi (spaghetti carrés) juste al dente. Incontestablement, l'une des sensations de l'année.

@valery.augier

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.