Juveniles

Juveniles

47 Rue de Richelieu, 75001 Paris, France

http://www.juvenileswinebar.com/
+33142974649
Enregistré par
1 696
utilisateurs
Principaux #tags

#restaurant

#essayer

#bar a vin

#bar vin

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 7 partenaires officiels

Guide Lebey 2020 des bistrots

Guide Lebey 2020 des bistrots

Le dernier tournoi des 6 nations Angleterre-Ecosse s’est terminé par un nul (38-38). Cela n’empêche pas les Brit’ de passage en France de venir s’arsouiller pour la troisième mi-temps dans le bistrot créé par l’écossais Tim Johnston, désormais tenu par sa fille Margaux et le chef Romain Roudeau (ex-Régalade). Casiers de bouteilles, photos d’équipes de cricket, collection d’affiches vineuses. La carte s’est discrètement modernisée, plus démonstrative. Ne pas manquer le ris de veau et, quand il est proposé, le fameux haggis écossais (panse de brebis farcie à l’avoine). Grande carte des vins (pas pour la longueur, mais pour les raretés au verre: sherries, manzanilla de San Lúcar de Barrameda, Jerez, madères, alcools). Service rapide et sympathique.

PARIS RESTO

PARIS RESTO

Le Juvenile's est une référence parmi les bars à vins parisiens, et ceci depuis 30 ans déjà cette année. Si l'emblématique créateur du lieu, Tim Johnston, a rendu son tablier, l'affaire reste dans les mains de la famille. Margaux, sa cadette, est en salle et Romain, son gendre, en cuisine, pour nous offrir une chouette cuisine bistronomique. L'endroit accueille tout au plus une quinzaine de couverts, dans une ambiance toujours aussi décontractée et bon enfant. La belle carte des vins présente plus de cent cinquante références, y compris de beaux vins du Nouveau Monde, ainsi qu'un choix de whiskies impressionnant et quelques grands crus, tous disponibles à la vente à emporter. Le chef poursuit dans le registre du vrai bon traditionnel, aux portions généreuses et aux saveurs franches. On peut toujours déguster le célèbre haggis -en hommage à la terre mère de Tim- une panse de brebis farcie servie avec une sauce au whisky que les amateurs choisiront sans hésiter.

pia_mbd

pia_mbd

Burgers : les meilleures adresses 🍔

Burgers : les meilleures adresses 🍔

Philippine Darblay

Philippine Darblay

Les Bistrots Beaujolais

Les Bistrots Beaujolais

Une Part en Plus

Une Part en Plus

Ce qu'en disent les utilisateurs

Food was good but a bit overpriced for what it was. Not bad by any means. Wouldn’t go out of my way to return.

@drfunk

Really good french comfort food and a great bottle of wine - easy to book

@rachel.rowe01

Digg bistro med tradisjonell mat som du ikke trenger booke i lang tid This friendly wine bar and bistro is the perfect place to find really good French comfort food and a great bottle of wine without the hassle of booking three months in advance. Scottish wine merchant and longtime Paris expat Tim Johnston founded the restaurant, which is now run by his daughter Margaux and her French boyfriend, Romain Roudeau. With Roudeau in the kitchen and the younger Johnston running the dining room, the pair orchestrate a Gallic gastronomic experience that lives up to their motto: “We always deliver the goods.” The menu follows the seasons, but the kitchen displays its style with dishes like celery soup with cockles, chives with whipped cream, sauteed wild mushroom with egg yolk and prosciutto cream, duckling filet with Swiss chard and chestnuts, and scallops with leek, baby potatoes, and parsley cream. [$$-$$$]

@julesifarta

Plat du jour, vin, café à 18€ du mardi au samedi midi

@marcio.boka

Très bon ! Et super vins. Par contre salle petite et penser à resa

@camille.garbolino

LES PRIX : Menus 18 € (midi), 26 € et 32 € (soir), carte 40-55 €. Le Fooding Voilà plus de trente ans que Tim Johnston célèbre à sa façon la Auld Alliance entre la France et l’Ecosse dans son bar à belles quilles et petits plats Frenchies. Entre caisses de pinard, dessins d’enfants et photos de clubs de rugby, sa fille Margaux (qui a repris le family business depuis 2014) et son mari Romain Roudeau (ex-Régalade) envoient du net et sans bavure. Au menu ce soir-là : acras de lotte, harissa maison et salade croquante ; généreux carré de cochon de la Ferme de Clavisy rôti, pommes grenailles, aubergines rôties, courgettes et carottes, en accord parfait avec une pâte de cacahuète et une salade fraîche au citron ; avant un irrésistible riz au lait à la vanille, flanqué d’un caramel salé au whisky façon toffee. // C.C. POUR LA SOIF ? Une pifothèque au top, riche d’une centaine de quilles souvent biodynamiques : hautes-côtes-de-nuits rouge de Patrice Rion (8 € le verre), côtes-de-provence rosé du Château de Roquefort (28 € la bouteille), viré-clessé de Denis Jeandeau (47 €)…

@guillaume.orcel

A bit expensive french bistot but loooks great!

@juliarennert9

assez cher. resto de tapas ou mes parents étaient?

@loukoumims

Petit cave à manger, très bonne cuisine.

@emvihop

Reco de Camille. Délicieux et sans prétentions

@alice.lecloerec

Bistronomique délicieuse mais un poil cher. On voudrait une formule le midi un peu plus dense qu’un plat + 1 verre de vin. Carte des vins cool

@theflyingflour

“This friendly wine bar and bistro is the perfect place to find really good French comfort food and a great bottle of wine without the hassle of booking three months in advance. Scottish wine merchant and longtime Paris expat Tim Johnston founded the restaurant, which is now run by his daughter Margaux and her French boyfriend, Romain Roudeau. With Roudeau in the kitchen and the younger Johnston running the dining room, the pair orchestrate a Gallic gastronomic experience that lives up to their motto: “We always deliver the goods.” The menu follows the seasons, but the kitchen displays its style with dishes like celery soup with cockles, chives with whipped cream, sauteed wild mushroom with egg yolk and prosciutto cream, duckling filet with Swiss chard and chestnuts, and scallops with leek, baby potatoes, and parsley cream.”

@valdemar.stangegaard

C'est une question difficile car il faut trouver un endroit qui rassemble deux éléments primordiaux : la discrétion (Evitez le Café de Flore, Les Deux Amis ou Le Nemours, je parle d'expérience), et un côté un peu cool (c'est le premier rendez-vous, il faut envoyer direct avec un bar ou un resto côté). Selon moi, Juveniles, rue de richelieu est le parfait concentré de tout cela. Un endroit chic mais sans prétention, dans un quartier classy et pas trop hype, où l'on déguste une cuisine du marché impeccable et abordable (un autre bon point si on vous demande de partager l'addition) et des vins biodynamiques au top."

@mkic7

Really nice sounding chill bistrot eater recommended

@wback57

Vente à emporter. Fermé dimanche et lundi. 12h-14h30 et 19h-22h30 (seulement le soir du 10 au 21 août). Menus à 16€ le midi, 25 et 31€ le soir, carte 40-55€.

@Ortolani

Foie gras très bien équilibré, terrine goûteuse, thon blanc mi cuit purée de fenouil , fondant de veau avec une sauce très onctueuse frigola sarde , et assiette de fromages franco britanniques.

@surfeurjb

Où manger du Haggis comme en Ecosse

@olivier.hellard

Quelle vibe ? Débarqué de son Ecosse natale dans les années 80, Tim Johnson à réussi à se faire chantre du bien-manger à la française, andouillette et desserts raffinés à l’appui. Et toujours ce scottish haggis (panse de brebis farcie), auquel les plus téméraires pourront s’essayer. Boire quoi ? Parmi la centaine de références, ce saint-romain de Moret, magique (9 € € le ballon).

@margaux.medeau

Coup de cœur, la carte est génial et le menu du jour très abordable

@cyrilsalesses1

Formule 16,5€ (midi) - 25-31€ (soir) / Carte 38-60€

@ncorrieri65

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.