Fatih Mosque

Fatih Mosque

Ali Kuşçu Mahallesi, Hattat Nafiz Cd. No:6, 34083 Fatih/İstanbul, Turquie

+902125246410
Enregistré par
31
utilisateurs
Principaux #tags

#Mosque

#A voir

#Architecture

#Istanbul

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

ROUTE DE LA SOIE

ROUTE DE LA SOIE

Construits entre 1543 et 1548, les bâtiments les plus importants de ce complexe sont la mosquée, considérée comme le premier chef-d'oeuvre de Sinan, alors âgé de 54 ans, et le mausolée du Prince. Sinan, lui-même, la qualifie de " travail d'apprentissage " alors que sa réputation n'est plus à démontrer. Initialement, elle est censée honorer le prince héritier Mehmed ( shah zadé signifie " prince " en persan), mort de la variole en 1543. Finalement, elle est dédiée à deux princes, Mehmed, bien entendu, et son frère, Cihangir, mort en 1549. Cette oeuvre va permettre à l'architecture ottomane d'adopter une nouvelle conception du placement de l'espace central, qui va faire école par la suite. Dominant de sa hauteur et de sa masse tous les autres édifices du complexe, la mosquée du Prince est bâtie autour d'un espace carré central surmonté d'une coupole de 19 m de diamètre et d'une hauteur de 37 m. Elle s'appuie par quatre arcs sur quatre piliers et est contre-butée par quatre demi-coupoles sur les côtés et par des petites coupoles placées aux angles, afin de dégager au maximum l'espace de prière. L'aspect imposant de cette coupole se poursuit également à l'extérieur de la mosquée, où des petites tours servant de contrefort ont été placées aux points de rencontre des demi-coupoles avec le dôme. A l'intérieur, elle abandonne le plan en T des premières mosquées pour le carré, ce qui accentue l'impression de clarté et de luminosité. Sinan utilisa de nouveaux éléments dans l'architecture extérieure de la mosquée : une cascade de coupoles dégringole dans une symétrie et un équilibre parfaits. Ce dôme s'intègre parfaitement dans l'ensemble, comme pour le faire mieux oublier. Deux minarets ont été ajoutés également de part et d'autre de la salle de prière. Une sensation d'apesanteur se dégage de l'ensemble. La coupole centrale, associée aux demi-coupoles, renforce cette impression. Cette mosquée valut à Sinan son titre de maître architecte. Avec cette construction, il lançait alors les bases de l'architecture religieuse ottomane. Le contraste entre le dôme, qui avait gagné en mouvement grâce aux tourelles et aux nombreuses fenêtres, et l'aspect massif des façades, fut résolu grâce à l'adjonction de péristyles latéraux surmontés de coupoles placées à l'est et à l'ouest du corps de la mosquée. Deux fins minarets s'élancent sur les côtés du mur d'entrée. La cour, située au nord, et dont la superficie correspond exactement à l'espace de la salle de prière, est bordée d'un péristyle recouvert par 16 coupoles. Une fontaine aux ablutions, surmontée d'une coupole conique supportée par 8 colonnes en marbre, est érigée en son milieu à l'époque de Murad IV. Le mihrab et le minbar sont en marbre, ce dernier ayant été sculpté de compartiments à motifs géométriques. La loge impériale s'appuie sur deux colonnes en marbre au milieu et sur quatre colonnes en bois sur les côtés. Le mausolée du Prince, avec son architecture, ses carreaux de céramique, ses fenêtres en stuc recouvertes de vitraux, est un édifice octogonal monumental imposant. L'entrée du mausolée se fait par un portique reposant sur quatre colonnes et surmonté de profondes corniches. Cette sépulture a été construite en pierre calcaire, en marbre et en porphyre vert et rose. Les carreaux de céramique d'une grande richesse de motifs qui recouvrent tout le mausolée, du sol jusqu'au sommet de la coupole, sont étincelants de couleurs et comportent d'exceptionnelles frises calligraphiques. Cette explosion chromatique apportée par les faïences est encore renforcée par les vitraux des fenêtres stuquées et sculptées. La cage en bois, en forme de trône entourant le catafalque du prince Mehmed, est supportée sur quatre piliers marquetés d'ivoire et à motifs géométriques. Le mausolée de Rüstem Paşa, est un monument octogonal à coupole qui est édifié en 1561 par Sinan l'Architecte. Les carreaux de céramique composent des calligraphies en écriture thuluth reproduisant des versets du Coran. Les mausolées d'Ibrahim Paşa de Bosnie, du prince Mahmud, des sultanes Hatice et Fatma, de Destari Mustafa Paşa, ainsi que d'autres stèles tombales monumentales se trouvent dans la cour extérieure. La medersa, de forme rectangulaire, est constituée de chambres et d'une salle de classe disposées autour d'une cour bordée d'un péristyle. Une fontaine aux ablutions polygonale, recouverte d'une coiffe pointue, se trouve au milieu de la cour. Le bâtiment est accolé au mur d'enceinte oriental de la cour de la mosquée. L'hospice, situé juste à côté, est recouvert de huit coupoles reposant sur les murs et sur trois piliers. Le caravansérail, composé de pièces aménagées tout autour de la cour, se dresse sur la route menant au lycée actuel de Vefa. L'école élémentaire est un espace à une seule coupole, aménagé sur le flanc du caravansérail.

TURQUIE

TURQUIE

Construits entre 1543 et 1548, les bâtiments les plus importants de ce complexe sont la mosquée, considérée comme le premier chef-d'oeuvre de Sinan, alors âgé de 54 ans, et le mausolée du Prince. Sinan, lui-même, la qualifie de " travail d'apprentissage " alors que sa réputation n'est plus à démontrer. Initialement, elle est censée honorer le prince héritier Mehmed ( shah zadé signifie " prince " en persan), mort de la variole en 1543. Finalement, elle est dédiée à deux princes, Mehmed, bien entendu, et son frère, Cihangir, mort en 1549. Cette oeuvre va permettre à l'architecture ottomane d'adopter une nouvelle conception du placement de l'espace central, qui va faire école par la suite. Dominant de sa hauteur et de sa masse tous les autres édifices du complexe, la mosquée du Prince est bâtie autour d'un espace carré central surmonté d'une coupole de 19 m de diamètre et d'une hauteur de 37 m. Elle s'appuie par quatre arcs sur quatre piliers et est contre-butée par quatre demi-coupoles sur les côtés et par des petites coupoles placées aux angles, afin de dégager au maximum l'espace de prière. L'aspect imposant de cette coupole se poursuit également à l'extérieur de la mosquée, où des petites tours servant de contrefort ont été placées aux points de rencontre des demi-coupoles avec le dôme. A l'intérieur, elle abandonne le plan en T des premières mosquées pour le carré, ce qui accentue l'impression de clarté et de luminosité. Sinan utilisa de nouveaux éléments dans l'architecture extérieure de la mosquée : une cascade de coupoles dégringole dans une symétrie et un équilibre parfaits. Ce dôme s'intègre parfaitement dans l'ensemble, comme pour le faire mieux oublier. Deux minarets ont été ajoutés également de part et d'autre de la salle de prière. Une sensation d'apesanteur se dégage de l'ensemble. La coupole centrale, associée aux demi-coupoles, renforce cette impression. Cette mosquée valut à Sinan son titre de maître architecte. Avec cette construction, il lançait alors les bases de l'architecture religieuse ottomane. Le contraste entre le dôme, qui avait gagné en mouvement grâce aux tourelles et aux nombreuses fenêtres, et l'aspect massif des façades, fut résolu grâce à l'adjonction de péristyles latéraux surmontés de coupoles placées à l'est et à l'ouest du corps de la mosquée. Deux fins minarets s'élancent sur les côtés du mur d'entrée. La cour, située au nord, et dont la superficie correspond exactement à l'espace de la salle de prière, est bordée d'un péristyle recouvert par 16 coupoles. Une fontaine aux ablutions, surmontée d'une coupole conique supportée par 8 colonnes en marbre, est érigée en son milieu à l'époque de Murad IV. Le mihrab et le minbar sont en marbre, ce dernier ayant été sculpté de compartiments à motifs géométriques. La loge impériale s'appuie sur deux colonnes en marbre au milieu et sur quatre colonnes en bois sur les côtés. Le mausolée du Prince, avec son architecture, ses carreaux de céramique, ses fenêtres en stuc recouvertes de vitraux, est un édifice octogonal monumental imposant. L'entrée du mausolée se fait par un portique reposant sur quatre colonnes et surmonté de profondes corniches. Cette sépulture a été construite en pierre calcaire, en marbre et en porphyre vert et rose. Les carreaux de céramique d'une grande richesse de motifs qui recouvrent tout le mausolée, du sol jusqu'au sommet de la coupole, sont étincelants de couleurs et comportent d'exceptionnelles frises calligraphiques. Cette explosion chromatique apportée par les faïences est encore renforcée par les vitraux des fenêtres stuquées et sculptées. La cage en bois, en forme de trône entourant le catafalque du prince Mehmed, est supportée sur quatre piliers marquetés d'ivoire et à motifs géométriques. Le mausolée de Rüstem Paşa, est un monument octogonal à coupole qui est édifié en 1561 par Sinan l'Architecte. Les carreaux de céramique composent des calligraphies en écriture thuluth reproduisant des versets du Coran. Les mausolées d'Ibrahim Paşa de Bosnie, du prince Mahmud, des sultanes Hatice et Fatma, de Destari Mustafa Paşa, ainsi que d'autres stèles tombales monumentales se trouvent dans la cour extérieure. La medersa, de forme rectangulaire, est constituée de chambres et d'une salle de classe disposées autour d'une cour bordée d'un péristyle. Une fontaine aux ablutions polygonale, recouverte d'une coiffe pointue, se trouve au milieu de la cour. Le bâtiment est accolé au mur d'enceinte oriental de la cour de la mosquée. L'hospice, situé juste à côté, est recouvert de huit coupoles reposant sur les murs et sur trois piliers. Le caravansérail, composé de pièces aménagées tout autour de la cour, se dresse sur la route menant au lycée actuel de Vefa. L'école élémentaire est un espace à une seule coupole, aménagé sur le flanc du caravansérail.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.