KOKORO

KOKORO

36 Rue des Boulangers, 75005 Paris, France

http://restaurantkokoro.blogspot.fr
+33144071329
Enregistré par
1 364
utilisateurs
Principaux #tags
Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

Guide Lebey 2020 des bistrots

Guide Lebey 2020 des bistrots

Bonne pioche! Ils se sont croisés chez Passard et sont restés ensemble à l’enseigne du cœur ( « kokoro » en japonais): Frédéric Charrier le vendéen et Sakura Mori la japonaise; lui au salé, elle aux desserts. Planquée derrière une façade jaune poussin, une enseigne de poche (six tables face aux fourneaux au rez-de-chaussée) et une mezzanine nettement plus calme. Tarif cantine du cœur pour les propositions du déjeuner, carte plus étoffée et un peu plus chère le soir (9€ de plus). Dans tous les cas, une cuisine malicieuse (sans référence japonaise), adossée à la qualité des produits (pigeon de Vendée, merlu de ligne, cochon fermier) et à la justesse des cuissons, sans effets de manche aux dressage; souvent des desserts… de cuisinière (crèmes aux herbes, au laurier). La carte du soir montre plus le talent technique du chef sans tomber dans le m’as-tu-vu… Choix de vins personnel du chef, tendance « nature » (mais avec risque d’oxydation sur les fonds de bouteilles).

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

Le Kokoro - " coeur " en japonais - est une adresse pleine de charme située dans le centre du Quartier Latin. Aux fourneaux on retrouve un couple franco-japonais, Sakura et Frédéric Charrier, rencontrés dans les cuisines de l'Arpège (le restaurant 3-étoiles d'Alain Passard). Ensemble ils ont décidé de monter leur affaire en 2003, elle s'occupe du sucré, lui du salé. Leur duo fonctionne à merveilles, le résultat est délicat et bourré de saveurs. Leur carte est courte et surfe sur les produits de saisons, un gage de qualité. Au menu des recettes revisitées pleines d'intelligence telles que des moules de Bouchot au curry thaï, des spaghettis de concombre, de la bonite accompagnée de carottes jaunes, des brioches et des madeleines miel citron maison. La présentation d'une exquise délicatesse fait qu'avant même d'y toucher, on est complètement séduit. À la place du café gourmand, le café vendéen, le chef est originaire de Vendée, accompagné de sa brioche qui sort à peine du four vient conclure votre repas avec éloquence.

Le Beaujolais Nouveau est bien Vivant 2020

Le Beaujolais Nouveau est bien Vivant 2020

Domaine(s) : Domaine de la Bonne Tonne

Ce qu'en disent les utilisateurs

Franco japonais, recommandé par Lucas, a tester. Un peu cher

@chloefaure1

https://716lavie.com/kokoro-paris-75005/

@716lavie

RESTO LE MONDE La petite table parisienne lancée en 2013 par Sakura Mori et Frédéric Charrier, tous deux passés par L’Arpège d’Alain Passard, propose une expérience hors du commun, mêlant avec habileté les saveurs et les textures. Et sans prétention. Marie Aline | Publié le 17/03/2022 à 17:00 Resto : Kokoro, c’est dans la poche La petite table parisienne lancée en 2013 par Sakura Mori et Frédéric Charrier, tous deux passés par L’Arpège d’Alain Passard, propose une expérience hors du commun, mêlant avec habileté les saveurs et les textures. Et sans prétention. Le 17 mars 2022 à 17h00.Lecture 2 min. L’intérieur du restaurant Kokoro, à Paris (5e). L’intérieur du restaurant Kokoro, à Paris (5e). KOKORO Ils sont discrets. Leur restaurant est tout petit. Sakura Mori et Frédéric Charrier, son mari, sont presque cachés par le haut comptoir qui sépare la cuisine ouverte de la salle de poche sur deux étages dans laquelle ils ont à cœur de servir tous les jours de la semaine. Ils se sont lancés en 2013, faisant de ce microterrain de jeu lové dans le 5e arrondissement de Paris celui de tous les possibles. Dans les quelques mètres carrés consacrés aux fourneaux, le couple, qui s’est connu à L’Arpège (où Sakura Mori était ­pâtissière), la fameuse table trois étoiles d’Alain Passard, échange volontiers les rôles. Lorsque l’un cuisine, l’autre sert en salle, discute avec un client, conseille un vin ou dresse un dessert, et vice versa. Ils ont en commun une forme de douce bonté dans le regard qui fait la signature du lieu. Ainsi collègues, vieux amis, jeunes couples s’attablent avec la sensation d’être dans une maison sans prétention et paradoxalement hors du commun. Les pommes dauphines ambrées mettent tout le monde d’accord. Complètement immorales, elles sont fourrées à la tomme de Savoie, à la fois crémeuses, texturées et croustillantes. Parmi les odeurs de cuisson qui font saliver, celles de l’assiette de maquereau légèrement mariné et grillé à l’unilatérale se fait une belle place. La chair du poisson est encore rosée. La cuisinière ou le cuisinier a eu la délicatesse de préserver le maquereau d’une plancha trop agressive. L’iode et le goût du grillé s’entremêlent, donnant naissance à une fraîcheur vive. Elle est soutenue par la salade de chou rouge et shitakés où se joue, là encore, un drôle de combat entre croquant (du légume crucifère) et moelleux (du champignon). Les pommes dauphines ambrées mettent tout le monde d’accord. Complètement immorales, elles sont fourrées à la tomme de Savoie, à la fois crémeuses, texturées et croustillantes. La tarte au citron meringuée avec agrumes frais au menu de Kokoro. La tarte au citron meringuée avec agrumes frais au menu de Kokoro. KOKORO Malheureusement pour notre conscience, le dessert est tout aussi indécent. Au premier coup d’œil, la tarte pudiquement décrite « au citron feuille de Nice meringuée, agrumes frais », paraît bien chaste : pâte très fine, crème jaune pâle, meringue colorée au chalumeau, suprême de pamplemousse au teint de jeune fille en fleur. Lire aussi Resto : Au Brigand, à Lille, volupté et convivialité ch’ti Et puis vient la première cuillérée… Déjà, la meringue quasi crue rappelle un marshmallow doré au feu de bois version grande noblesse. Elle dégorge sur la crème citron dont l’acidité maîtrisée est aussi adoucie par la gentillesse beurrée de la pâte sablée. Les équilibres sont maintenus par quelques bouchées de pamplemousse. Vierge, il donne du ressort pour retourner se perdre dans les délices de cette simple tartelette. Alors que les uns et les autres se remettent difficilement de leurs émotions, nous bénissons en silence Sakura et Frédéric pour cet enchantement. L’adresse Kokoro, 36, rue des Boulangers, Paris 5e. Tél. : 01-44-07-13-29. Ouvert du lundi au vendredi de 12 h 15 à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30.

@sebastien.stenger

Prendre une tarte au citron en dessert

@hajar_mathis

Repéré sous la plume de Marie Aline (Le Monde) louant « une maison sans prétention et paradoxalement hors du commun ». Sakura Mori et Frédéric Charrier, après avoir officié en commun à l’Arpège (elle alors pâtissière), ont lancé cette adresse en 2013 et s’y repartisse de manière non linéaire cuisine et salle. L’équilibre des saveurs et l’habilité dans la composition des texture semble y être particulièrement maitrisés. À l’image de cette tarte au citron qui aurait fait l’effet d’une révélation quasi divine à la critique culinaire.

@jcbeaumont

Ex de l’arpège 25€midi 50€ le soir

@anne.18700

Reco Alice et François testé avec Caroline D

@caroline.menager3

Cette table franco-japonaise tient bon sa réputation, pour ses bonnes idées, sa technique mise au service d’une cuisine fusion plaisante, un lieu chaleureux et accueillant, et un service qui donne envie de revenir. A prix compétitif, le chef développe de belles idées sur le double terroir, à la façon des langoustines, du thon blanc, et des belles sélections en vin nature, qui accompagnent parfaitement les assiettes.

@borisha

Bistrot pas trop cher élaboré francais avec inspiration japonaise

@ryan.jurdperso

Franco-japonais Menu le soir 35euros Jussieu https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g187147-d4858609-Reviews-Kokoro_Restaurant-Paris_Ile_de_France.html

@lauranemunsch

Cuisine gastro (bib gourmand) | Menu entrée + plat + dessert 25€ | ⚠️Lundi uniquement au dîner

@alexandrefreyther

Gérants et serveuse sympas. Cuisine toujours raffinée, équilibrée et délicieuse. Bon rapport qualité/prix.

@ehbasta

Couple Franco-japonais, pâtissière japonaise chef français, cadre quelconque mais excellente cuisine dans de petites portions

@ericollivier60

bib gourmand. petite salle trop mignonne où le couple sert

@elsoumusso

Recommandé par mon amoureux ultra gourmet ❤️

@joussetjulie_1981

Avec papa et maman resto gastro 34€ menu du soir

@noyelleclemence

Menu soir 34€ Cuisine franco japonaise

@enqio

TTT 4,5 moules de Bouchot au curry thaï mêlées de spaghettis de concombre ou les gnocchis poêlés, herbacés et salés par des salicornes et de

@maildemax

Menu soir 34E Service très lent, mais tout est excellent

@sara.bonavia

Menu à 34€ le soir. Serveuse au top qui change les codes

@caroritz

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.