Automne

Automne

11 Rue Richard Lenoir, 75011 Paris, France

http://www.automne-akishige.com/
+33140090370
Enregistré par
1 893
utilisateurs
Principaux #tags

#restaurant

#essayer

#gastronomique

#francais

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 7 partenaires officiels

Guide Lebey 2020 des bistrots

Guide Lebey 2020 des bistrots

Un bistrot gastronomique de poche (une trentaine de couverts, petite terrasse comprise) qui jusqu'à la fin 2017 s'appelait Pulperia et proposait des spécialités argentines et, l'Automne venu, repris par le chef Nobuyuki Akishige et son épouse Saeko, mérite vraiment le détour : arrivé en France en 2006, formé à Vienne (Pyramide) puis à Saint-Tropez (La Vague d'or), ce jeune chef concocte des assiettes précises, fort jolies, légères et gourmandes, à l'instar de notre remarquable lieu jaune poêlé à la seconde près, accompagné d'une purée de petits pois et d'une émulsion aux crustacés qui ajoutait une touche marine bienvenue. Le menu du déjeuner à 32 € est une aubaine mais, si vous êtes tenté(e), mieux vaut réserver.

PARIS GOURMAND

PARIS GOURMAND

L'ancienne Pulperia, un restaurant gastronomique argentin dont le chef était Fernando de Tomaso, vient tout juste de changer de propriétaire. C'est son second, le chef Nobuyuki Akishige, qui vient de reprendre l'établissement. Sa cuisine tranche avec les plats argentins de son prédécesseur, il propose un autre style de cuisine où il s'agit avant tout de respecter les produits avec un assaisonnement et une présentation qui les mettent en valeur à la perfection. La présentation des assiettes est élégante et minimaliste, avec une touche nippone évidente qui souligne les origines japonaises du chef. Lors de notre passage, on a commencé par un amuse-bouche original, une grouse mi-séchée, pomme de terre safranée, clémentine, cacao avant d'enchaîner sur une tartelette de foie gras au pain d'épices, coulis de raisin à la moutarde, muscat mi-séché. En plat, la langoustine à la plancha, girolles, grenaille, émulsion de romarin était une belle réussite, tout comme le canard challandais, betterave, crème de pistache, caviar d'aubergine, fricassée de cèpes. En dessert, la gelée de thé au jasmin, crème de chocolat blanc, poivre noir, sorbet mangue est un délice. En somme, nous avons beaucoup aimé ce nouvel établissement qui est déjà une valeur sûre !

PARIS RESTO

PARIS RESTO

L'ancienne Pulperia, un restaurant gastronomique argentin dont le chef était Fernando de Tomaso, vient tout juste de changer de propriétaire. C'est son second, le chef Nobuyuki Akishige, qui vient de reprendre l'établissement. Sa cuisine tranche avec les plats argentins de son prédécesseur, il propose un autre style de cuisine où il s'agit avant tout de respecter les produits avec un assaisonnement et une présentation qui les mettent en valeur à la perfection. La présentation des assiettes est élégante et minimaliste, avec une touche nippone évidente qui souligne les origines japonaises du chef. Lors de notre passage, on a commencé par un amuse-bouche original, une grouse mi-séchée, pomme de terre safranée, clémentine, cacao avant d'enchaîner sur une tartelette de foie gras au pain d'épices, coulis de raisin à la moutarde, muscat mi-séché. En plat, la langoustine à la plancha, girolles, grenaille, émulsion de romarin était une belle réussite, tout comme le canard challandais, betterave, crème de pistache, caviar d'aubergine, fricassée de cèpes. En dessert, la gelée de thé au jasmin, crème de chocolat blanc, poivre noir, sorbet mangue est un délice. En somme, nous avons beaucoup aimé ce nouvel établissement qui est déjà une valeur sûre !

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

L'ancienne Pulperia, un restaurant gastronomique argentin dont le chef était Fernando de Tomaso, vient tout juste de changer de propriétaire. C'est son second, le chef Nobuyuki Akishige, qui vient de reprendre l'établissement. Sa cuisine tranche avec les plats argentins de son prédécesseur, il propose un autre style de cuisine où il s'agit avant tout de respecter les produits avec un assaisonnement et une présentation qui les mettent en valeur à la perfection. La présentation des assiettes est élégante et minimaliste, avec une touche nippone évidente qui souligne les origines japonaises du chef. Lors de notre passage, on a commencé par un amuse-bouche original, une grouse mi-séchée, pomme de terre safranée, clémentine, cacao avant d'enchaîner sur une tartelette de foie gras au pain d'épices, coulis de raisin à la moutarde, muscat mi-séché. En plat, la langoustine à la plancha, girolles, grenaille, émulsion de romarin était une belle réussite, tout comme le canard challandais, betterave, crème de pistache, caviar d'aubergine, fricassée de cèpes. En dessert, la gelée de thé au jasmin, crème de chocolat blanc, poivre noir, sorbet mangue est un délice. En somme, nous avons beaucoup aimé ce nouvel établissement qui est déjà une valeur sûre !

ELLE à table

ELLE à table

pia_mbd

pia_mbd

Marine Etch

Marine Etch

Ce qu'en disent les utilisateurs

resto départ refinitiv 15/10/20

@dr400120

45 euros le midi Le chef japonais Nobuyuki Akishige, qui peut s'enorgueillir d'un parcours impeccable (l’Atelier du peintre à Colmar, la Vague d’Or à St-Tropez, avec Arnaud Donckele, le K2 à Courchevel, la Pyramide à Vienne) signe une cuisine de saison, subtile et maîtrisée, autour de produits de très belle qualité. En guise d'écrin, le cadre simple d'un bistrot pour une partition lisible, aux saveurs harmonieuses nées de cuissons précises, à l'instar de ce magret de canard rôti, purée de racine de persil, olives kalamata. Le rapport prix/gourmandise est imbattable ! Une adresse comme on aimerait en découvrir plus souvent.

@paris.by.agathe

G&R (12/07) : Le chef japonais Nobuyuki Akishige s’évertue à cuisiner à la perfection des produits frais et de grande qualité, sans chichi et sans gras, dans un décor façon bistrot. Menu entrée-plat-dessert le midi : 45€

@gginparis

Menu entrée-plat-dessert le midi à 45 € Du mercredi au dimanche de 12h30 à 14h30

@faust_in

Automne, c’est la pépite que vous aimerez à toutes les saisons, et surtout en été où le chef japonais Nobuyuki Akishige s’évertue à cuisiner à la perfection des produits frais et de grande qualité, sans chichi et sans gras, dans un décor façon bistrot qui met tout de suite Gustave à l’aise. S’il veut faire le malin, racontez-lui que “Aki”, le début du nom du chef, veut dire “automne” en japonais. -- Automne 11, rue Richard-Lenoir, Paris, 75011, France Menu entrée-plat-dessert le midi à 45 € Du mercredi au dimanche de 12h30 à 14h30

@les_simonades

Restaurant sans saveur / platitude des plats / vin bio filtré qui ressemble à du cidre / nul

@marc.lemos

chef NOBUKY Envoyer le catalogue par email prendre rdv début septembre

@apxoco

Produit de saison une étoile Michelin

@ohrelie

Ristorante a 1 Stella, location piccola e senza grinta, cibo non alle stelle eccetto il foie gra

@chiara.ruggin

Très déçu. Menu unique un jour férié. Rien de spécial. Service nul

@maxngau

45€ le midi / menu dégustation le soir 85 ou 125€

@lucsky

Menu midi 45/55€ ou découverte 85€

@littleblondietravel

Menu midi 45/55€ ou découverte 85€

@amelielecomte

prix 85€ (5 plats), 125€ (7 plats)

@marinagineste

étoile Michelin lunch mois 45 euros

@esterrodriguezalemany

Très très très bon. Best in 11ème. Accord mets vins de fifou

@paul.buh

étoilé michelin menu midi entré-plat-dessert : 45€

@agnestde45

Cuisine française gastronomique avec influence japonaise. Encore assez abordable.

@lorrainepiau

Restaurant etoilé avec formule midi incomparable : entree/plat/dessert à 35€ le midi ! Tout est très travaillé dans un cadre bistro simple sans prétention. Poisson excellent !

@jriem57

Fooding. Ouvert le dimanche. Dans ce bistrot désarmant de simplicité (murs blancs, banquettes brunes, lampes indus’ noires et comptoir patiné), le chef japonais Nobuyuki Akishige (ex-Biondi) distille une exigeante cuisine de saison, millimétrée mais sans prétention. Démonstration à la carte, ce midi-là : savoureux tataki de bonite, caviar d’aubergine, tomates mi-séchées et huile citronnée ; bonne vieille aile de raie meunière aux oignons grelots, cresson et câpres frites bien croustillantes ; tendrissime onglet de cochon poêlé, purée automnale de betterave, navets et pistaches ; avant un riz au lait délicieusement vanillé, rafraîchi par des suprêmes d’orange et un sorbet citron vert.

@francois.gigandet6

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.