Griffith Observatory

Griffith Observatory

2800 E Observatory Rd, Los Angeles, CA 90027, États-Unis

http://www.griffithobservatory.org/
+12134730800
Enregistré par
1 761
utilisateurs
Principaux #tags

#visite

#vue

#musee

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 14 partenaires officiels

CALIFORNIE

CALIFORNIE

L'Observatoire, qui se trouve au sommet du Griffith Park depuis 1935, offre un mélange surprenant d'architecture Art déco et de technologie de pointe. Ce lieu mythique fut immortalisé à de nombreuses reprises au cinéma. James Dean y apparaît en 1955 à l'occasion du chef d'oeuvre  La fureur de vivre et en fait un des hauts lieux de la ville. Plus récemment, Emma Stone et Ryan Gosling y tournent une scène de claquettes devenue mythique pour le film La La Land.  Son architecture éclectique, typiquement angeleno, associe Art déco et architecture égyptienne antique ; le bâtiment fut rénové pendant quatre ans, entre 2003 et 2006. Les visiteurs sont accueillis par un pendule de Foucault qui oscille à l'infini dans le hall d'entrée. Le planétarium et les expositions vous propulseront dans l'univers intergalactique : vous pourrez découvrir combien vous pesez sur d'autres planètes, voir de vraies météorites et explorer la Voie lactée... tout en gardant les pieds sur Terre ! Sur place, vous pourrez également consommer un verre ou manger un plat rapide sur une terrasse donnant sur les lettres d'Hollywood d'un côté, et la ville de l'autre. L'Observatoire Griffith est une véritable icône à Los Angeles, un lieu de rassemblement très apprécié et l'une des attractions les plus populaires en Californie. Il est situé sur le versant sud du mont Hollywood à Griffith Park, juste au-dessus du quartier de Los Feliz, à 345 m d'altitude. Ses terrasses offrent un des meilleurs points de vue pour observer le célèbre panneau Hollywood. C'est avant tout aussi un établissement public libre d'accès, appartenant au Département des loisirs et des parcs de la ville. De par sa situation, il est l'observatoire public le plus visité au monde avec 1,5 million de visiteurs par an. Il se compose d'un observatoire public, d'un planétarium et d'un espace d'exposition. Il a été construit dans les années 1930 avec les fonds du legs de Griffith J. Griffith, célèbre industriel philanthrope qui a offert en 1896 à la ville ces terres. Parmi les conditions imposées par Griffith, il était impératif qu'il soit exploité pour le public gratuitement. Au moment de son ouverture en 1935, il était l'une des premières institutions américaines consacrées à la science publique et possédait le troisième plus grand planétarium du pays. Depuis cette époque, il a accueilli plus de 81 millions de visiteurs, dont une part non négligeable de passionnés d'astronomie. Le site a fonctionné sans interruption jusqu'en 2002, date à laquelle il dut fermer ses portes pour rénovation et réhabilitation d'une partie de ses bâtiments. 93 millions de dollars furent ainsi investis pour redonner une place prépondérante à ses activités de vulgarisation, avec notamment une remise à niveau de son planétarium, ainsi qu'un réaménagement de ses espaces paysagés. Il a rouvert ses portes le 2 novembre 2006. Le Griffith Park est probablement un des pires emplacements pour construire un observatoire et pourtant nous conseillons vivement d'y faire un tour ! Installé à quelques encablures de Glendale, il offre vraiment une vue imprenable sur la ville et ses lumières (parasites) scintillantes dès le crépuscule venu, et une architecture étonnante (mélange style art déco et égyptien) avec ses drôles de dômes marrons ! Les amoureux du 7 e art auront tôt fait d'ailleurs de reconnaitre ces lieux qui ont vu se tourner quelques scènes parmi les plus célèbres du cinéma : James Dean et Natalie Wood au planétarium dans La fureur de vivre en 1955, Terminator dans le plus simple appareil en 1984, ou encore plus récemment Emma Stone et Ryan Gosling dans de savoureuses prestations pour La La Land . Un buste de James Dean trône sur la pelouse, devant l'observatoire, avec, en toile de fond le panneau Hollywood. En plus de l'atmosphère si particulière qui imprègne les lieux, on y pratique l'astronomie tous les soirs lorsqu'il fait beau, avec télescopes installés et animateurs de service pour la circonstance. Mieux encore, un samedi par mois une star party est organisée, drainant souvent pas mal de monde... L'occasion unique d'observer les planètes et quelques objets du ciel profond, depuis un endroit magique au-dessus de la cité des anges. Côté visites à proprement parler, les séances de planétarium valent le détour, tout comme la visite des coupoles intégrant un télescope solaire assez atypique et une splendide lunette Zeiss d'époque !

LOS ANGELES / CALIFORNIE DU SUD

LOS ANGELES / CALIFORNIE DU SUD

L'Observatoire, qui se trouve au sommet du Griffith Park depuis 1935, offre un mélange surprenant d'architecture Art déco et de technologie de pointe. Ce lieu mythique fut immortalisé à de nombreuses reprises au cinéma. James Dean y apparaît en 1955 à l'occasion du chef d'oeuvre  La fureur de vivre et en fait un des hauts lieux de la ville. Plus récemment, Emma Stone et Ryan Gosling y tournent une scène de claquettes devenue mythique pour le film La La Land.  Son architecture éclectique, typiquement angeleno, associe Art déco et architecture égyptienne antique ; le bâtiment fut rénové pendant quatre ans, entre 2003 et 2006. Les visiteurs sont accueillis par un pendule de Foucault qui oscille à l'infini dans le hall d'entrée. Le planétarium et les expositions vous propulseront dans l'univers intergalactique : vous pourrez découvrir combien vous pesez sur d'autres planètes, voir de vraies météorites et explorer la Voie lactée... tout en gardant les pieds sur Terre ! Sur place, vous pourrez également consommer un verre ou manger un plat rapide sur une terrasse donnant sur les lettres d'Hollywood d'un côté, et la ville de l'autre. L'Observatoire Griffith est une véritable icône à Los Angeles, un lieu de rassemblement très apprécié et l'une des attractions les plus populaires en Californie. Il est situé sur le versant sud du mont Hollywood à Griffith Park, juste au-dessus du quartier de Los Feliz, à 345 m d'altitude. Ses terrasses offrent un des meilleurs points de vue pour observer le célèbre panneau Hollywood. C'est avant tout aussi un établissement public libre d'accès, appartenant au Département des loisirs et des parcs de la ville. De par sa situation, il est l'observatoire public le plus visité au monde avec 1,5 million de visiteurs par an. Il se compose d'un observatoire public, d'un planétarium et d'un espace d'exposition. Il a été construit dans les années 1930 avec les fonds du legs de Griffith J. Griffith, célèbre industriel philanthrope qui a offert en 1896 à la ville ces terres. Parmi les conditions imposées par Griffith, il était impératif qu'il soit exploité pour le public gratuitement. Au moment de son ouverture en 1935, il était l'une des premières institutions américaines consacrées à la science publique et possédait le troisième plus grand planétarium du pays. Depuis cette époque, il a accueilli plus de 81 millions de visiteurs, dont une part non négligeable de passionnés d'astronomie. Le site a fonctionné sans interruption jusqu'en 2002, date à laquelle il dut fermer ses portes pour rénovation et réhabilitation d'une partie de ses bâtiments. 93 millions de dollars furent ainsi investis pour redonner une place prépondérante à ses activités de vulgarisation, avec notamment une remise à niveau de son planétarium, ainsi qu'un réaménagement de ses espaces paysagés. Il a rouvert ses portes le 2 novembre 2006. Le Griffith Park est probablement un des pires emplacements pour construire un observatoire et pourtant nous conseillons vivement d'y faire un tour ! Installé à quelques encablures de Glendale, il offre vraiment une vue imprenable sur la ville et ses lumières (parasites) scintillantes dès le crépuscule venu, et une architecture étonnante (mélange style art déco et égyptien) avec ses drôles de dômes marrons ! Les amoureux du 7 e art auront tôt fait d'ailleurs de reconnaitre ces lieux qui ont vu se tourner quelques scènes parmi les plus célèbres du cinéma : James Dean et Natalie Wood au planétarium dans La fureur de vivre en 1955, Terminator dans le plus simple appareil en 1984, ou encore plus récemment Emma Stone et Ryan Gosling dans de savoureuses prestations pour La La Land . Un buste de James Dean trône sur la pelouse, devant l'observatoire, avec, en toile de fond le panneau Hollywood. En plus de l'atmosphère si particulière qui imprègne les lieux, on y pratique l'astronomie tous les soirs lorsqu'il fait beau, avec télescopes installés et animateurs de service pour la circonstance. Mieux encore, un samedi par mois une star party est organisée, drainant souvent pas mal de monde... L'occasion unique d'observer les planètes et quelques objets du ciel profond, depuis un endroit magique au-dessus de la cité des anges. Côté visites à proprement parler, les séances de planétarium valent le détour, tout comme la visite des coupoles intégrant un télescope solaire assez atypique et une splendide lunette Zeiss d'époque !

The stylist map

The stylist map

Incontournable pour la vue. Si on aime LaLaLand on ne peut pas ne pas y faire un tour. Trop de monde mais romantique

Chiara Latini

Chiara Latini

La la land https://youtu.be/-3VMlzuvMf8

ROUTE 66 US

ROUTE 66 US

L'Observatoire, qui se trouve au sommet du Griffith Park depuis 1935, offre un mélange surprenant d'architecture Art déco et de technologie de pointe. Ce lieu mythique fut immortalisé à de nombreuses reprises au cinéma. James Dean y apparaît en 1955 à l'occasion du chef d'oeuvre  La fureur de vivre et en fait un des hauts lieux de la ville. Plus récemment, Emma Stone et Ryan Gosling y tournent une scène de claquettes devenue mythique pour le film La La Land.  Son architecture éclectique, typiquement angeleno, associe Art déco et architecture égyptienne antique ; le bâtiment fut rénové pendant quatre ans, entre 2003 et 2006. Les visiteurs sont accueillis par un pendule de Foucault qui oscille à l'infini dans le hall d'entrée. Le planétarium et les expositions vous propulseront dans l'univers intergalactique : vous pourrez découvrir combien vous pesez sur d'autres planètes, voir de vraies météorites et explorer la Voie lactée... tout en gardant les pieds sur Terre ! Sur place, vous pourrez également consommer un verre ou manger un plat rapide sur une terrasse donnant sur les lettres d'Hollywood d'un côté, et la ville de l'autre. L'Observatoire Griffith est une véritable icône à Los Angeles, un lieu de rassemblement très apprécié et l'une des attractions les plus populaires en Californie. Il est situé sur le versant sud du mont Hollywood à Griffith Park, juste au-dessus du quartier de Los Feliz, à 345 m d'altitude. Ses terrasses offrent un des meilleurs points de vue pour observer le célèbre panneau Hollywood. C'est avant tout aussi un établissement public libre d'accès, appartenant au Département des loisirs et des parcs de la ville. De par sa situation, il est l'observatoire public le plus visité au monde avec 1,5 million de visiteurs par an. Il se compose d'un observatoire public, d'un planétarium et d'un espace d'exposition. Il a été construit dans les années 1930 avec les fonds du legs de Griffith J. Griffith, célèbre industriel philanthrope qui a offert en 1896 à la ville ces terres. Parmi les conditions imposées par Griffith, il était impératif qu'il soit exploité pour le public gratuitement. Au moment de son ouverture en 1935, il était l'une des premières institutions américaines consacrées à la science publique et possédait le troisième plus grand planétarium du pays. Depuis cette époque, il a accueilli plus de 81 millions de visiteurs, dont une part non négligeable de passionnés d'astronomie. Le site a fonctionné sans interruption jusqu'en 2002, date à laquelle il dut fermer ses portes pour rénovation et réhabilitation d'une partie de ses bâtiments. 93 millions de dollars furent ainsi investis pour redonner une place prépondérante à ses activités de vulgarisation, avec notamment une remise à niveau de son planétarium, ainsi qu'un réaménagement de ses espaces paysagés. Il a rouvert ses portes le 2 novembre 2006. Le Griffith Park est probablement un des pires emplacements pour construire un observatoire et pourtant nous conseillons vivement d'y faire un tour ! Installé à quelques encablures de Glendale, il offre vraiment une vue imprenable sur la ville et ses lumières (parasites) scintillantes dès le crépuscule venu, et une architecture étonnante (mélange style art déco et égyptien) avec ses drôles de dômes marrons ! Les amoureux du 7 e art auront tôt fait d'ailleurs de reconnaitre ces lieux qui ont vu se tourner quelques scènes parmi les plus célèbres du cinéma : James Dean et Natalie Wood au planétarium dans La fureur de vivre en 1955, Terminator dans le plus simple appareil en 1984, ou encore plus récemment Emma Stone et Ryan Gosling dans de savoureuses prestations pour La La Land . Un buste de James Dean trône sur la pelouse, devant l'observatoire, avec, en toile de fond le panneau Hollywood. En plus de l'atmosphère si particulière qui imprègne les lieux, on y pratique l'astronomie tous les soirs lorsqu'il fait beau, avec télescopes installés et animateurs de service pour la circonstance. Mieux encore, un samedi par mois une star party est organisée, drainant souvent pas mal de monde... L'occasion unique d'observer les planètes et quelques objets du ciel profond, depuis un endroit magique au-dessus de la cité des anges. Côté visites à proprement parler, les séances de planétarium valent le détour, tout comme la visite des coupoles intégrant un télescope solaire assez atypique et une splendide lunette Zeiss d'époque !

Easyvoyage : nos adresses incontournables

Easyvoyage : nos adresses incontournables

Pour prendre de la hauteur et observer les buildings de la Cité des Anges au coucher du soleil, Griffith Observatory est la meilleure option.

GUIDE DE L’ASTRO-TOURISME

GUIDE DE L’ASTRO-TOURISME

L'Observatoire, qui se trouve au sommet du Griffith Park depuis 1935, offre un mélange surprenant d'architecture Art déco et de technologie de pointe. Ce lieu mythique fut immortalisé à de nombreuses reprises au cinéma. James Dean y apparaît en 1955 à l'occasion du chef d'oeuvre  La fureur de vivre et en fait un des hauts lieux de la ville. Plus récemment, Emma Stone et Ryan Gosling y tournent une scène de claquettes devenue mythique pour le film La La Land.  Son architecture éclectique, typiquement angeleno, associe Art déco et architecture égyptienne antique ; le bâtiment fut rénové pendant quatre ans, entre 2003 et 2006. Les visiteurs sont accueillis par un pendule de Foucault qui oscille à l'infini dans le hall d'entrée. Le planétarium et les expositions vous propulseront dans l'univers intergalactique : vous pourrez découvrir combien vous pesez sur d'autres planètes, voir de vraies météorites et explorer la Voie lactée... tout en gardant les pieds sur Terre ! Sur place, vous pourrez également consommer un verre ou manger un plat rapide sur une terrasse donnant sur les lettres d'Hollywood d'un côté, et la ville de l'autre. L'Observatoire Griffith est une véritable icône à Los Angeles, un lieu de rassemblement très apprécié et l'une des attractions les plus populaires en Californie. Il est situé sur le versant sud du mont Hollywood à Griffith Park, juste au-dessus du quartier de Los Feliz, à 345 m d'altitude. Ses terrasses offrent un des meilleurs points de vue pour observer le célèbre panneau Hollywood. C'est avant tout aussi un établissement public libre d'accès, appartenant au Département des loisirs et des parcs de la ville. De par sa situation, il est l'observatoire public le plus visité au monde avec 1,5 million de visiteurs par an. Il se compose d'un observatoire public, d'un planétarium et d'un espace d'exposition. Il a été construit dans les années 1930 avec les fonds du legs de Griffith J. Griffith, célèbre industriel philanthrope qui a offert en 1896 à la ville ces terres. Parmi les conditions imposées par Griffith, il était impératif qu'il soit exploité pour le public gratuitement. Au moment de son ouverture en 1935, il était l'une des premières institutions américaines consacrées à la science publique et possédait le troisième plus grand planétarium du pays. Depuis cette époque, il a accueilli plus de 81 millions de visiteurs, dont une part non négligeable de passionnés d'astronomie. Le site a fonctionné sans interruption jusqu'en 2002, date à laquelle il dut fermer ses portes pour rénovation et réhabilitation d'une partie de ses bâtiments. 93 millions de dollars furent ainsi investis pour redonner une place prépondérante à ses activités de vulgarisation, avec notamment une remise à niveau de son planétarium, ainsi qu'un réaménagement de ses espaces paysagés. Il a rouvert ses portes le 2 novembre 2006. Le Griffith Park est probablement un des pires emplacements pour construire un observatoire et pourtant nous conseillons vivement d'y faire un tour ! Installé à quelques encablures de Glendale, il offre vraiment une vue imprenable sur la ville et ses lumières (parasites) scintillantes dès le crépuscule venu, et une architecture étonnante (mélange style art déco et égyptien) avec ses drôles de dômes marrons ! Les amoureux du 7 e art auront tôt fait d'ailleurs de reconnaitre ces lieux qui ont vu se tourner quelques scènes parmi les plus célèbres du cinéma : James Dean et Natalie Wood au planétarium dans La fureur de vivre en 1955, Terminator dans le plus simple appareil en 1984, ou encore plus récemment Emma Stone et Ryan Gosling dans de savoureuses prestations pour La La Land . Un buste de James Dean trône sur la pelouse, devant l'observatoire, avec, en toile de fond le panneau Hollywood. En plus de l'atmosphère si particulière qui imprègne les lieux, on y pratique l'astronomie tous les soirs lorsqu'il fait beau, avec télescopes installés et animateurs de service pour la circonstance. Mieux encore, un samedi par mois une star party est organisée, drainant souvent pas mal de monde... L'occasion unique d'observer les planètes et quelques objets du ciel profond, depuis un endroit magique au-dessus de la cité des anges. Côté visites à proprement parler, les séances de planétarium valent le détour, tout comme la visite des coupoles intégrant un télescope solaire assez atypique et une splendide lunette Zeiss d'époque !

CALIFORNIE OUEST AMÉRICAIN

CALIFORNIE OUEST AMÉRICAIN

L'Observatoire, qui se trouve au sommet du Griffith Park depuis 1935, offre un mélange surprenant d'architecture Art déco et de technologie de pointe. Ce lieu mythique fut immortalisé à de nombreuses reprises au cinéma. James Dean y apparaît en 1955 à l'occasion du chef d'oeuvre  La fureur de vivre et en fait un des hauts lieux de la ville. Plus récemment, Emma Stone et Ryan Gosling y tournent une scène de claquettes devenue mythique pour le film La La Land.  Son architecture éclectique, typiquement angeleno, associe Art déco et architecture égyptienne antique ; le bâtiment fut rénové pendant quatre ans, entre 2003 et 2006. Les visiteurs sont accueillis par un pendule de Foucault qui oscille à l'infini dans le hall d'entrée. Le planétarium et les expositions vous propulseront dans l'univers intergalactique : vous pourrez découvrir combien vous pesez sur d'autres planètes, voir de vraies météorites et explorer la Voie lactée... tout en gardant les pieds sur Terre ! Sur place, vous pourrez également consommer un verre ou manger un plat rapide sur une terrasse donnant sur les lettres d'Hollywood d'un côté, et la ville de l'autre. L'Observatoire Griffith est une véritable icône à Los Angeles, un lieu de rassemblement très apprécié et l'une des attractions les plus populaires en Californie. Il est situé sur le versant sud du mont Hollywood à Griffith Park, juste au-dessus du quartier de Los Feliz, à 345 m d'altitude. Ses terrasses offrent un des meilleurs points de vue pour observer le célèbre panneau Hollywood. C'est avant tout aussi un établissement public libre d'accès, appartenant au Département des loisirs et des parcs de la ville. De par sa situation, il est l'observatoire public le plus visité au monde avec 1,5 million de visiteurs par an. Il se compose d'un observatoire public, d'un planétarium et d'un espace d'exposition. Il a été construit dans les années 1930 avec les fonds du legs de Griffith J. Griffith, célèbre industriel philanthrope qui a offert en 1896 à la ville ces terres. Parmi les conditions imposées par Griffith, il était impératif qu'il soit exploité pour le public gratuitement. Au moment de son ouverture en 1935, il était l'une des premières institutions américaines consacrées à la science publique et possédait le troisième plus grand planétarium du pays. Depuis cette époque, il a accueilli plus de 81 millions de visiteurs, dont une part non négligeable de passionnés d'astronomie. Le site a fonctionné sans interruption jusqu'en 2002, date à laquelle il dut fermer ses portes pour rénovation et réhabilitation d'une partie de ses bâtiments. 93 millions de dollars furent ainsi investis pour redonner une place prépondérante à ses activités de vulgarisation, avec notamment une remise à niveau de son planétarium, ainsi qu'un réaménagement de ses espaces paysagés. Il a rouvert ses portes le 2 novembre 2006. Le Griffith Park est probablement un des pires emplacements pour construire un observatoire et pourtant nous conseillons vivement d'y faire un tour ! Installé à quelques encablures de Glendale, il offre vraiment une vue imprenable sur la ville et ses lumières (parasites) scintillantes dès le crépuscule venu, et une architecture étonnante (mélange style art déco et égyptien) avec ses drôles de dômes marrons ! Les amoureux du 7 e art auront tôt fait d'ailleurs de reconnaitre ces lieux qui ont vu se tourner quelques scènes parmi les plus célèbres du cinéma : James Dean et Natalie Wood au planétarium dans La fureur de vivre en 1955, Terminator dans le plus simple appareil en 1984, ou encore plus récemment Emma Stone et Ryan Gosling dans de savoureuses prestations pour La La Land . Un buste de James Dean trône sur la pelouse, devant l'observatoire, avec, en toile de fond le panneau Hollywood. En plus de l'atmosphère si particulière qui imprègne les lieux, on y pratique l'astronomie tous les soirs lorsqu'il fait beau, avec télescopes installés et animateurs de service pour la circonstance. Mieux encore, un samedi par mois une star party est organisée, drainant souvent pas mal de monde... L'occasion unique d'observer les planètes et quelques objets du ciel profond, depuis un endroit magique au-dessus de la cité des anges. Côté visites à proprement parler, les séances de planétarium valent le détour, tout comme la visite des coupoles intégrant un télescope solaire assez atypique et une splendide lunette Zeiss d'époque !

In the Loup - a foodie's world map

In the Loup - a foodie's world map

Natacha Birds

Natacha Birds

Nolwenn Creme

Nolwenn Creme

Girls in La La Land

Girls in La La Land

Lucia Peraldo Matton

Lucia Peraldo Matton

LA lifestyle and kid friendly

LA lifestyle and kid friendly

Ce qu'en disent les utilisateurs

Spot a faire ! Vue sur tout Los Angeles, y aller le soir avec coucher du soleil

@louissara

Tres beau coucher de soleil d’ici. Vue sur Downtown et le panneau Hollywood (possibilité de visite l’intérieur)

@brune.lr

12h / 22h . Le Samuel Oschin Planétarium est l’un des plus beaux du monde. 7$ tarif adulte. Trois spectacles : Centered in the universe entraîne les visiteurs à l’époque du big bang, Water is Life, porte sur la recherche de l’eau dans le système solaire et Light of the Valkyries traite des aurores boréales. Plateforme d’observation de la ville à l’extérieur, superbe vue sur la ville, télescopes,

@lenamarthe

What is it? A 4,000-plus–acre rugged park in the center of the city. Why go? The trails, the flora, the views, the howls of coyotes down the canyons at night, the twinkly lights of Downtown in the distance—L.A. may not have a grassy, centralized park, but Griffith’s massive, hilly wilderness makes for a stellar alternative.

@macop

Gratuit Permet de voir les lettres Hollywood

@charlynekapousouzian

Le meilleur spot pour prendre de la hauteur et voir la ville ! A tester de nuit

@travelwithsolenep

• City of stars Are you shining just for me? City of stars There’s so much that I can’t see • (City of stars_LaLaLand)

@architravel_92

Day 53. Hollywood “There’s something in the air in Hollywood” cit.

@adryspa

Balade sur les hauteurs de L.A ☀️ ... .. .

@parrotclemence

A faire à la levée ou couché du soleil

@Clemmur

Make sure to attend the Planetarium session and look through the telescope at night!!

@linski

Parking gratuit : lundi au vendredi jusque 12:00 - week-end jusque 10:00 (sinon 8$/heure)

@nmanfredini59

I was too close to the Hollywood sign to pass this opportunity up.

@logan.porter

Vue sur Los Angeles et hollywood sign / parking 10€ de l’heure/ accès gratuit à l’observatoire

@stephanie.rupertnadal

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.