Basilica di San Marco

Basilica di San Marco

Piazza San Marco 30124 Venezia Italy

http://www.basilicasanmarco.it/
+390412708311
Enregistré par
1 309
utilisateurs
Principaux #tags

#monument

#visite

#a visiter

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 5 partenaires officiels

Nymphea's Factory

Nymphea's Factory

Encore plus beau que ce que l’on s’était imaginé mais noir de monde, ne pas prendre en photo en pleine aprèm privilégier le matin très tôt

ROUTE DE LA SOIE

ROUTE DE LA SOIE

La basilique Saint-Marc constitue un mélange unique de styles qui relaie mieux qu'aucun autre édifice européen les traditions de l'Antiquité, via une forte influence byzantine. En 828, Venise possédait donc la précieuse relique du corps de saint Marc, mais aucune église digne de la recevoir. C'est pourquoi fut construite la première église Saint-Marc consacrée en 832. Elle fut détruite en 976 dans l'incendie qui ravagea le palais ducal. Une seconde, édifiée sur ses cendres, fut consacrée en 978. La basilique que nous admirons aujourd'hui a des fondations du XI e  siècle. L'extérieur.  La basilique est construite sur le modèle de l'église des Saints-Apôtres de Constantinople, selon un plan en croix grecque. Au cours des siècles suivants, au fur et à mesure qu'augmentaient la puissance et la richesse de Venise, l'édifice fut considérablement remanié. Son apparence actuelle date de la fin du XV e  siècle et du début du XVI e . Le sac de Constantinople en 1453 devait être à l'origine de la première nouvelle décoration de Saint-Marc. Des trésors inestimables tombèrent entre les mains des Vénitiens à cette occasion et la Sérénissime devint une puissance à l'échelle mondiale. Comme il fallait faire étalage de cette prospérité, la basilique fut gratifiée de nouvelles coupoles (chacune des coupoles basses fut recouverte d'une seconde coupole à charpente de bois revêtue de plomb, beaucoup plus haute et surmontée d'une lanterne et d'une croix dorée). Les arcades supérieures ont subi un changement notable entre la fin du XIV e  siècle et le milieu du XV e  : elles ont été couronnées de sculptures gothiques qui forment une frise dentelée. La façade principale est divisée en 5 portails surmontés de 5 grands arcs. Le portail du centre est fermé par des portes de bronze rapportées de Byzance au XI e  siècle. Ici, un losange en porphyre marque l'endroit précis où l'empereur Frédéric Barberousse dut s'agenouiller devant le pape Alexandre III en 1177. Sur la Loggia dei Cavalli, au-dessus du portail central, se dressent les très célèbres chevaux de bronze doré provenant du sac de Constantinople de 1204, le seul quadrige de l'Antiquité qui nous soit parvenu. Le portail donne sur le narthex (vestibule d'entrée) décoré de marbres rares et de mosaïques. L'intérieur.  A l'intérieur, sur une surface d'environ 4 000 m 2 , des mosaïques uniques recouvrent l'ensemble. Cette explosion d'or et de couleurs commence avec le narthex (vestibule d'entrée), décoré de marbres rares et de mosaïques représentant, dans l'ordre chronologique, des scènes empruntées aux deux premiers livres de l'Ancien Testament, la Genèse et l'Exode. Sur la première coupole du narthex, à droite de l'entrée principale, on reconnaît la Création. Sur la voûte centrale, le Déluge, l'arche de Noé et la tour de Babel. L'histoire d'Abraham est représentée sur la coupole à gauche de l'entrée principale et, enfin, la dernière coupole raconte l'histoire de Moïse. Une fois dépassé le vestibule, on est frappé par la beauté des deux coupoles centrales dont les mosaïques représentent la Pentecôte (XII e  siècle) et l'Ascension (XIII e  siècle). La pièce maîtresse est sans doute celle conservée derrière le maître-autel, la  Pala d'Oro . Remarquez également la porte de la sacristie, ornée de panneaux de bronze réalisés par Sansovino, sur lesquels on reconnaît son portrait et ceux du Titien et de l'Arétin. Dans l'aile sud est conservé le trésor de Saint-Marc, constitué de chefs-d'oeuvre d'orfèvrerie byzantine provenant aussi du sac de Constantinople. Plusieurs pièces ont été perdues, volées ou fondues en 1797 quand Napoléon s'empara de Venise. Enfin, le pavement en marbre et en mosaïques du XII e  siècle, où alternent des figures animales et des motifs géométriques, est également tout à fait remarquable. Pala d'Oro et Trésor (derrière le maître-autel).  De l'or et encore de l'or ! Vous pourrez constater de vos propres yeux à quel point la Repubblica Serenissima était riche et pieuse. Le trésor de Saint-Marc se compose d'objets liturgiques, de coupes et de calices, de reliquaires provenant de Constantinople, et de textes sacrés. Vous admirerez tout particulièrement la Pala d'Oro. il s'agit d'un retable d'or mesurant 1,40 m sur 3,48 m, chef-d'oeuvre de bijouterie byzantine et vénitienne. Il est constitué de 250 plaques d'or incrustées de perles, elles-mêmes cloisonnées de 80 émaux et serties de quelque 3 000 pierres précieuses et semi-précieuses. La Pala d'Oro fut réalisée en 978 par des orfèvres de Constantinople pour le doge Pietro Orseolo, puis agrandie aux XII e  et XIII e  siècles, et achevée en style gothique par un orfèvre siennois en 1345. Museo Marciano (accès par l'escalier à droite du portail d'entrée de la basilique) . Incontournable pour admirer de près les célèbres  Chevaux de Saint-Marc , dont l'histoire a traversé les siècles. Ces quatre statues antiques en cuivre coulé ont d'abord orné l'hippodrome de Constantinople avant d'être enlevées, en 1204, par les Vénitiens pour être placées au-dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc. En 1797, Bonaparte, général en chef de l'armée d'Italie, les fit venir en France. Devenu empereur, il les plaça sur l'Arc de Triomphe du Carousel, monument à la gloire de ses armées. Rendues à Venise en 1815, elles regagnèrent la façade de la basilique. Remplacées depuis 1980 par des répliques, elles sont aujourd'hui au musée, pour être préservées de la pollution. Trésor. Le trésor de la Basilique Saint-Marc est assez surprenant. Bien qu'étroit, il recèle bien des... trésors du Christianisme. Mais on ne sait pas trop déceler le vrai du faux, car les explications se font rares... Calices, objets religieux, brûle-parfums, reliquaires (jusqu'ici tout va bien) mais ensuite, d'extraordinaires reliques parmi lesquelles, une mèche de cheveux de la Vierge Marie ! Un vrai morceau de bois de la croix du Christ et une fiole du sang du Christ... N'hésitez pas à demander des renseignements supplémentaires au gardien.

Sand in My Shoes

Sand in My Shoes

Alec Ramazzotti-Malin

Alec Ramazzotti-Malin

Sean Glass

Sean Glass

Ce qu'en disent les utilisateurs

Cappella dei Mascoli — fondi architettonici: Visitazione di Lorenzo di Pietro il Vecchietta (sorta di calle cieca collegamento ponte sospeso tra case da statio + allusione all’arco trionfale resa ancora di più dai 3 timpani forse presi dal Duomo di Siena) primo vero arco trionfale all’antica; Domitio Virginis di Paolo Uccello (che forse è la causa della sua dipartita da Venezia nel 1430 + sospensione dei lavori nella cappella) sul modello della Trinità di Masaccio, questi caratteri saranno poi ripresi 20 anni dopo dall’Arco Foscari di Bon (ma mediati con più tradizionali) = in 20 anni si era perso l’impatto sconvolgente = ancora una volta prudentia veneziana che si coniuga con l’innovazione lenta verso il modello romano. Bilinguismo ben interpretato dai Bon, tra dialetto locale e latino - Foscari era chiamato dux augustus.

@caterinarimensi96

Édifice le plus prestigieux de la ville, en l’an 826 deux marins vénitiens volent le corps de l’évangéliste marc pour le ramener à Venise. Ils ont dû le cacher sous des carcasses de porcs afin d’éviter que les sarrasins ne le trouvent. C’est donc pour abriter cette relique que la basilique a été construite.

@picotin1

6e tout seul, visite qui dure à peu près 15min. Possible de réserver un créneau sur le site et de cumuler avec d'autres trucs

@violettejf

visite privée après la fermeture getyourguide

@a.madrelle

Gratuit Y aller à l'ouverture 9h45 ou avant

@aiouchy

Incroyable a faire coute que coûte

@chizon

Sublime basilique, immanquable !

@antoniodjm

La place Saint Marc et ses alentours font partie des incontournables de Venise. Même en un jour de visite, vous ne pouvez rater cette endroit mythique. Il faut voir la place elle-même, la traverser, en faire le tour, passer sous les arcades en admirant les cafés historiques de Venise : le Florian, le Quadri, le Lavena. De plus, sur cette place, vous admirez aussi la Tour de l’horloge, le campanile, pas de réservation possible, et, bien sûr, la célèbre basilique Saint Marc, réservation coupe-file possible. Par contre, à défaut de visiter le campanile Saint Marc, très fréquenté, vous pouvez visiter le campanile de San Giorgio, sur l’île en face.

@canizares.laura

Gratuit mais file d’attente longue ; venir avant l’ouverture 9h30 à 17h du lundi au samedi ; 14h à 17h dimanche

@apaquete02

Una delle chiese più belle al mondo. Da vedere, assolutamente. É gratuita la visita.

@vincenzo.garofalo

Venir avant l'arrivée des portes à 9h30

@ncorrieri65

la plus importante basilique de Venise. Construite en 828, reconstruite après l'incendie qui ravagea le palais des Doges en 976

@valentineedb

Ouverture 9h30. Sac à dos à laisser dans une consigne à l’extérieur de la basilique -> y aller avant de faire la queue !

@jeandra

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.