Sengaku-ji
Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji Sengaku-ji
Propriétaire de ce lieu ?

Connectez-vous pour modifier vos informations et accédez à vos statistiques détaillées.

Accédez à votre espace
La communauté mapstr
Enregistré par

173 utilisateurs

#Tags souvent utilisés
#Temple #Visite #A voir #Balade #Monument
Ce qu'en disent les utilisateurs

"Temple fondé par Ieyasu Tokugawa en 1612, qui devint fameux par la suite grâce à l’histoire des 47 rōnins ou samouraïs fidèles d’Akō. Ce fait divers eut lieu en 1701. L’empereur Higashimaya avait envoyé de sa résidence à Kyōto des ambassadeurs pour souhaiter ses vœux au shōgun Tsunayoshi Tokugawa qui résidait à Edo, et celui-ci avait demandé à deux daimyōs de s’occuper des cérémonies d’accueil. Le plus jeune, Naganori Asano, daimyō du fief d’Akō, demanda à son aîné, Yoshinaka Kira, de l’aider à choisir les cadeaux car il manquait d’expérience. Celui-ci le repoussa grossièrement et l’insulta en public, considérant que le jeune daimyō n’était qu’un parvenu et ne pouvait accomplir sa tâche. Naganori Asano tira alors son sabre et blessa le vieillard dans l’enceinte du palais. Sortir une lame dans le palais du shōgun constituait une faute grave et impardonnable. C’est pourquoi le shōgun demanda à ce que le coupable soit puni en se faisant seppuku. Il perdit ses terres et possessions qui furent données à un autre daimyō. Ce suicide entraîna alors la déchéance de 300 samouraïs à la solde du daimyō condamné. Ils devinrent rōnins ou hommes flottants, c’est-à-dire mercenaires.L’un d’entre eux, Kuranosuke Oishi décida de venger son maître et réunit 46 autres samouraïs. Il leur demanda d’être patients et de préparer un plan de vengeance pendant 2 ans afin d’endormir la méfiance du vieillard Kira. Ils se réunirent le 14 décembre 1702, attaquèrent la villa de Kira et le décapitèrent. Après avoir déposé la tête de la victime sur la tombe de leur maître, ils se rendirent aux autorités du shōgun. Ils furent condamnés à subir le même sort et allèrent se faire seppuku sur la tombe de Naganori Asano le 4 février 1703, dans le jardin du temple Sengaku-Ji. Un seul en réchappa, Kichiemon Terasaka, envoyé sur les terres du daimyō àsuccès de leur vengeance. Lorsqu’il revint, le shōgun le gracia. C’est un autre samouraï d’Akō, regrettant de ne pas avoir fait partie de la revanche, qui se suicida rituellement sur la tombe d’Asano. Le 14 décembre demeure une date importante et chaque année des pèlerins viennent se recueillir et fleurir les tombes des 47 rōnins présents dans le temple. Akō, pour informer les fidèles du"

@dianette

"tombes des 47 samouraïs errants ont venger leur maître puis se sont suicides en hara-kiri ( éventration ) "

@judissi

"Les 47 Ronins (samouraïs sans maître) qui vengèrent leur chef, le seigneur Asano, puis le suivèrent dans la mort en se faisant seppuku en 1703, ont rang de légende au Japon. Ce sobre sanctuaire renferme leurs tombes."

@instaclem_2k18

"Routard p199 // temple où a eu lieu le suicide des 47 ronins "

@franckmchl

"Tombe et musée des 47 ronins "

@chenar_qd

"VLOG #238 BALADE À KAMAKURA! https://www.youtube.com/watch?v=1pLwGAof3m8&list=PLtwL6_uNHKrTyoic8v3nD7N96Ei3wEgZU&index=3"

@fandejulesenasie

"Temple où 47 samouraïs devenus ronins après la mort de leur maître sont enterrés "

@valentinegso

Approuvé par 2 partenaires officiels
certified badge Tokyo Kyoto 2019

Tokyo Kyoto 2019

@petitfute

1527followers 200places
"Temple fondé par Ieyasu Tokugawa en 1612, qui devint fameux par la suite grâce à l'histoire des 47 rōnins ou samouraïs fidèles d'Akō. Ce fait divers eut lieu en 1701. L'empereur Higashimaya avait envoyé de sa résidence à Kyōto des ambassadeurs pour souhaiter ses voeux au shōgun Tsunayoshi Tokugawa qui résidait à Edo, et celui-ci avait demandé à deux daimyōs de s'occuper des cérémonies d'accueil. Le plus jeune, Naganori Asano, daimyō du fief d'Akō, demanda à son aîné, Yoshinaka Kira, de l'aider à choisir les cadeaux car il manquait d'expérience. Celui-ci le repoussa grossièrement et l'insulta en public, considérant que le jeune daimyō n'était qu'un parvenu et ne pouvait accomplir sa tâche. Naganori Asano tira alors son sabre et blessa le vieillard dans l'enceinte du palais. Sortir une lame dans le palais du shōgun constituait une faute grave et impardonnable. C'est pourquoi le shōgun demanda à ce que le coupable soit puni en se faisant seppuku. Il perdit ses terres et possessions qui furent données à un autre daimyō. Ce suicide entraîna alors la déchéance de 300 samouraïs à la solde du daimyō condamné. Ils devinrent rōnins ou hommes flottants, c'est-à-dire mercenaires. L'un d'entre eux, Kuranosuke Oishi décida de venger son maître et réunit 46 autres samouraïs. Il leur demanda d'être patients et de préparer un plan de vengeance pendant 2 ans afin d'endormir la méfiance du vieillard Kira. Ils se réunirent le 14 décembre 1702, attaquèrent la villa de Kira et le décapitèrent. Après avoir déposé la tête de la victime sur la tombe de leur maître, ils se rendirent aux autorités du shōgun. Ils furent condamnés à subir le même sort et allèrent se faire seppuku sur la tombe de Naganori Asano le 4 février 1703, dans le jardin du temple Sengaku-Ji. Un seul en réchappa, Kichiemon Terasaka, envoyé sur les terres du daimyō à Akō, pour informer les fidèles du succès de leur vengeance. Lorsqu'il revint, le shōgun le gracia. C'est un autre samouraï d'Akō, regrettant de ne pas avoir fait partie de la revanche, qui se suicida rituellement sur la tombe d'Asano. Le 14 décembre demeure une date importante et chaque année des pèlerins viennent se recueillir et fleurir les tombes des 47 rōnins présents dans le temple."
certified badge Coucou Suzette

Coucou Suzette

@coucousuzette

1378followers 1037places
Autres lieux à voir autour
La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.