Sultan Ahmed Mosque

Sultan Ahmed Mosque

Sultanahmet Mh., At Meydanı No:7, 34122 Fatih/İstanbul, Turquie

http://www.sultanahmetcamii.org/
+90 212 458 44 68
Enregistré par
1 082
utilisateurs
Principaux #tags

#visite

#monument

#musee

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 9 partenaires officiels

Istanbul 2018

Istanbul 2018

La mosquée de Mehmed le Conquérent est construite sur l'emplacement de l'église des Saints-Apôtres, la quatrième colline de la ville selon la tradition. Fondée par Constantin Ier le Grand (Ve siècle), elle est alors l'une des plus importantes de Constantinople et abrite les sépulcres des premiers empereurs byzantins. Elle est abandonnée après le transfert du patriarcat dans l'église Pammakaristos. Par son architecture, elle a la même valeur que la basilique Saint-Marc à Venise. Après la conquête de la ville, l'église est mise à la disposition du patriarche Scholarios, qui s'est vu dépossédé de Sainte-Sophie. Néanmoins, l'église est en si mauvais état qu'elle est démolie en 1461 et le patriarcat relogé. Mehmed II le Conquérant décide alors de construire un vaste complexe de théologie coranique à son nom, afin de confirmer l'élévation de l'Empire ottoman par un grand bâtiment, comme le faisaient les Byzantins. Son but est de les surpasser. La première mosquée de Mehmed le Conquérant est construite sur ce site entre 1462 et 1470. L'architecte en est le Grec Christodoulos, d'après l'historien Démétrios Cantemir. Les historiens turcs l'attribuent à Sinan-ı Atik (Sinan l'Ancien) qui était un Grec converti, il est fort probable qu'il s'agisse du même personnage. On considère que les dépendances de cette mosquée forment la première université d'Istanbul par l'importance de ses écoles, sa bibliothèque, son hôpital, son bain turc et ses logements. Ce premier complexe est en grande partie détruit par un tremblement de terre en 1766 et reconstruit sous Mustafa III. Vous accédez à la cour aux murs ornés de deux rangées de fenêtres par trois portes dont une forme un portail monumental, près duquel vous pouvez lire une inscription qui rappelle les paroles du prophète Mahomet : Quel bonheur pour l'armée qui fera la conquête de Constantinople, et quelle gloire pour son chef. " Au centre, se dresse une fontaine aux ablutions octogonale soutenue par huit colonnes, couverte d'une toiture avec au centre une grande vasque en marbre. Les murs de la cour de la fontaine, du portail, de la niche de prière et des socles des minarets sont couverts de faïences émaillées provenant de la première construction. La cour est bordée de portiques dont les galeries sont couvertes par 22 coupoles soutenues par 18 colonnes. La mosquée, qui est le centre du complexe, dispose d'un grand espace central surmonté d'une coupole d'une hauteur de 44 m et d'un diamètre de 26 m s'appuyant sur quatre grands piliers et prolongé sur les parties latérales par quatre demi-coupoles, alors que quatre coupoles plus petites couvrent les côtés. Les minarets ont été reconstruits au XIXe siècle, avec l'ajout d'un second balcon circulaire. Les murs intérieurs de la mosquée sont ornés de ciselures baroques. La salle de prière est précédée à l'extérieur d'une cour à péristyle, qui comporte 22 coupoles et 18 colonnes de marbre et de granit. Ces dernières proviendraient des bains de Zeuxippe, qui étaient les plus somptueux de la ville à la haute époque byzantine, situés à proximité du temple de Zeus Hippios (Zeus cavalier). Les medersas sont bâties d'après le plan de répartition ottoman classique, avec des chambres et une grande salle de classe qui sont réparties autour d'un péristyle couvert. Remarquables de simplicité, les mausolées de Mehmed le Conquérant et de son épouse, la sultane Gülbahar, sont placés dans la cour sud de la mosquée."

ROUTE DE LA SOIE

ROUTE DE LA SOIE

Le bureau du tourisme le plus important étant donné qu'il est en plein coeur de la cité historique. L'accueil y est agréable.

TURQUIE

TURQUIE

Le bureau du tourisme le plus important étant donné qu'il est en plein coeur de la cité historique. L'accueil y est agréable.

LES PLUS BEAUX CIRCUITS EN TRAIN EN EUROPE

LES PLUS BEAUX CIRCUITS EN TRAIN EN EUROPE

Le complexe occupe l'emplacement de l'ancien Grand Palais byzantin - qui resta résidence impériale jusqu'au sac de la ville par les Latins en 1204 - et une partie de l'hippodrome romain. Au départ, l'ensemble comprenait une mosquée, des écoles élémentaires, une medersa, un marché couvert, un hospice, un couvent de derviches, une cantine populaire et des mausolées. Certains de ces bâtiments ont disparu avec le temps. Avec ses six minarets, sa coupole et ses demi-coupoles qui ont rendu sa silhouette célèbre, la Mosquée bleue a été édifiée entre 1609 et 1617 par l'architecte Sedefkar Mehmed Ağa, disciple du génie Mimar Sinan, pour et au nom du sultan Ahmed III (d'où son nom). On l'accepte comme la dernière grande construction impériale d'un empire déjà déclinant. Située au centre du complexe, la mosquée Bleue rivalise avec Sainte-Sophie dont elle n'est séparée que par une vaste esplanade. Elle dispose d'un large espace central surmonté d'une coupole de 33,60 m de diamètre et dont le sommet culmine à 43 m. Tous les murs sont recouverts de céramique d'Iznik aux tonalités bleues et vertes, représentant oeillets, tulipes et roses stylisés. Le bleu fut à l'origine de l'appellation occidentale de la mosquée, malgré la présence d'autres couleurs. La combinaison de ces céramiques et de la lumière créée par 260 fenêtres apporte à l'ensemble sa magnificence. S'y trouve aussi une parcelle de la pierre Noire vénérée à La Mecque, encadrée de deux grands chandeliers.

CROISIÈRE MÉDITERRANÉE

CROISIÈRE MÉDITERRANÉE

Le complexe occupe l'emplacement de l'ancien Grand Palais byzantin - qui resta résidence impériale jusqu'au sac de la ville par les Latins en 1204 - et une partie de l'hippodrome romain. Au départ, l'ensemble comprenait une mosquée, des écoles élémentaires, une medersa, un marché couvert, un hospice, un couvent de derviches, une cantine populaire et des mausolées. Certains de ces bâtiments ont disparu avec le temps. Avec ses six minarets, sa coupole et ses demi-coupoles qui ont rendu sa silhouette célèbre, la Mosquée bleue a été édifiée entre 1609 et 1617 par l'architecte Sedefkar Mehmed Ağa, disciple du génie Mimar Sinan, pour et au nom du sultan Ahmed III (d'où son nom). On l'accepte comme la dernière grande construction impériale d'un empire déjà déclinant. Située au centre du complexe, la mosquée Bleue rivalise avec Sainte-Sophie dont elle n'est séparée que par une vaste esplanade. Elle dispose d'un large espace central surmonté d'une coupole de 33,60 m de diamètre et dont le sommet culmine à 43 m. Tous les murs sont recouverts de céramique d'Iznik aux tonalités bleues et vertes, représentant oeillets, tulipes et roses stylisés. Le bleu fut à l'origine de l'appellation occidentale de la mosquée, malgré la présence d'autres couleurs. La combinaison de ces céramiques et de la lumière créée par 260 fenêtres apporte à l'ensemble sa magnificence. S'y trouve aussi une parcelle de la pierre Noire vénérée à La Mecque, encadrée de deux grands chandeliers.

Gaëlle VP

Gaëlle VP

Morgy LH

Morgy LH

Chiara Latini

Chiara Latini

Anna Apei

Anna Apei

Ce qu'en disent les utilisateurs

Surtout n'enlèvez pas vos chaussures ça sent le pied Joli les échafaudages

@amandineponcet94

Beautiful building, need to come again when it’s not in restauration

@ulysses_ech

En travaux pendant un long moment… mais vous pouvez prier a l’intérieur!

@ghalliaa

La Mosquée bleue, à Istanbul (ou mosquée Sultan Ahmed), est sans doute l'une des plus célèbres et des plus belles mosquées du monde musulman. Point de départ des pèlerins vers La Mecque, elle est également une attraction touristique très fréquentée. La particularité la plus remarquable de la Mosquée bleue, et qui a donné son surnom à la mosquée, est la faïence bleue d'Iznik : plus de 21.000 carreaux tapissent l'intérieur. Là, les visiteurs remarqueront aussi de très nombreuses lampes, qui étaient, à l'origine, recouvertes d'or. La Mosquée bleue se visite tous les jours. Les non-musulmans doivent entrer par une porte latérale pour ne pas déranger les fidèles La Mosquée Bleue fut la seconde Mosquée au monde, après celle de la Mecque, à posséder six minarets. Cette caractéristique obligea même de construire un septième minaret à la Mosquée de la Mecque afin de demeurer l’unique Mosquée ayant le plus de minarets.

@colombusvoyages

Really beautiful mosque, also known as the blue mosque. Under renovation when I was there (December 2021), check it out

@maxime_boussenot

M2 Vezneciler ou M1 Aksaray/Zeytinburnu/Bagcilar Meydan puis T1 Sultanahmet

@romane._.p

Ancienne basilique de Constantinople devenue une mosquée. Magnifique

@sibyllemartin99

Pray for those who hurt you. Pray for those who do not accept you. Love them for the sake of God. Pray that they realize their wrongs before they face their God. Love your oppressor for the sake of God, because love is the only emotion that is strong enough to penetrate a hardened heart, but know it will take time. Perhaps years, but you will be a better person because you chose to take the higher route: Forgiveness. [Suhaib Webb] | | | |

@fhawasli

La mosquée de Mehmed le Conquérent est construite sur l'emplacement de l'église des Saints-Apôtres, la quatrième colline de la ville selon la tradition. Fondée par Constantin Ier le Grand (Ve siècle), elle est alors l'une des plus importantes de Constantinople et abrite les sépulcres des premiers empereurs byzantins. Elle est abandonnée après le transfert du patriarcat dans l'église Pammakaristos. Par son architecture, elle a la même valeur que la basilique Saint-Marc à Venise. Après la conquête de la ville, l'église est mise à la disposition du patriarche Scholarios, qui s'est vu dépossédé de Sainte-Sophie. Néanmoins, l'église est en si mauvais état qu'elle est démolie en 1461 et le patriarcat relogé. Mehmed II le Conquérant décide alors de construire un vaste complexe de théologie coranique à son nom, afin de confirmer l'élévation de l'Empire ottoman par un grand bâtiment, comme le faisaient les Byzantins. Son but est de les surpasser. La première mosquée de Mehmed le Conquérant est construite sur ce site entre 1462 et 1470. L'architecte en est le Grec Christodoulos, d'après l'historien Démétrios Cantemir. Les historiens turcs l'attribuent à Sinan-ı Atik (Sinan l'Ancien) qui était un Grec converti, il est fort probable qu'il s'agisse du même personnage. On considère que les dépendances de cette mosquée forment la première université d'Istanbul par l'importance de ses écoles, sa bibliothèque, son hôpital, son bain turc et ses logements. Ce premier complexe est en grande partie détruit par un tremblement de terre en 1766 et reconstruit sous Mustafa III. Vous accédez à la cour aux murs ornés de deux rangées de fenêtres par trois portes dont une forme un portail monumental, près duquel vous pouvez lire une inscription qui rappelle les paroles du prophète Mahomet : Quel bonheur pour l'armée qui fera la conquête de Constantinople, et quelle gloire pour son chef. " Au centre, se dresse une fontaine aux ablutions octogonale soutenue par huit colonnes, couverte d'une toiture avec au centre une grande vasque en marbre. Les murs de la cour de la fontaine, du portail, de la niche de prière et des socles des minarets sont couverts de faïences émaillées provenant de la première construction. La cour est bordée de portiques dont les galeries sont couvertes par 22 coupoles soutenues par 18 colonnes. La mosquée, qui est le centre du complexe, dispose d'un grand espace central surmonté d'une coupole d'une hauteur de 44 m et d'un diamètre de 26 m s'appuyant sur quatre grands piliers et prolongé sur les parties latérales par quatre demi-coupoles, alors que quatre coupoles plus petites couvrent les côtés. Les minarets ont été reconstruits au XIXe siècle, avec l'ajout d'un second balcon circulaire. Les murs intérieurs de la mosquée sont ornés de ciselures baroques. La salle de prière est précédée à l'extérieur d'une cour à péristyle, qui comporte 22 coupoles et 18 colonnes de marbre et de granit. Ces dernières proviendraient des bains de Zeuxippe, qui étaient les plus somptueux de la ville à la haute époque byzantine, situés à proximité du temple de Zeus Hippios (Zeus cavalier). Les medersas sont bâties d'après le plan de répartition ottoman classique, avec des chambres et une grande salle de classe qui sont réparties autour d'un péristyle couvert. Remarquables de simplicité, les mausolées de Mehmed le Conquérant et de son épouse, la sultane Gülbahar, sont placés dans la cour sud de la mosquée."

@vspahn18

Il faut distinguer la mosquée et l'ensemble qu'elle constitue. Le complexe dans le sens large du terme occupe l'emplacement de l'ancien Gran

@frenchgirlfrombtz

Istanbul. 2 luglio 2018. Pellegrinaggio in Turchia

@krisma

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.