Park Hyatt Paris-Vendôme
Enregistré par
1 314
utilisateurs
Principaux #tags

#hotel

#restaurant

#bar

#essayer

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 9 partenaires officiels

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Jean-François Rouquette est un chef dont on ne parle pas assez. Pourtant, son foie gras comme un « shabu » est un véritable feu d’artifice gustatif associant l’acidité de la framboise à la douceur des nouilles soba. Il s’est même engagé vers plus d'audace que ce qu’on lui connaissait jusqu'ici avec son ris de veau croustillant au cacao de Sao-Tomé qui réussit le tour de force de marier ces deux produits sans sauce nécessaire pour faire le lien. Pareillement, bien que le fromage soit toujours disponible pour les amateurs, il le propose dorénavant aussi dans une version travaillée plus contemporaine sous forme d’une chantilly de brie… Cette cuisine revivifiée est en outre mise en valeur par un art de la table plus moderne. Il magnifie certaines de ces créations comme ce « voile croustillant au grué de cacao » dont le graphisme éblouit. Ce dessert a achevé de nous convaincre de la pertinence de cette révolution douce qui s’est emparée du Pur’ au point d’en faire une table à vraiment redécouvrir.

Les adresses de « Vanity Fair »

Les adresses de « Vanity Fair »

Festin matinal à deux pas de la place Vendôme.

La Chocologue

La Chocologue

Tout est délicieux, coup de cœur pour son tea time où l'on peut découvrir une farandole de créations miniatures

Summer Scope : Nos sorties de l'été

Summer Scope : Nos sorties de l'été

Son adresse porte bien son nom. Au 5, rue de la Paix, cerné de prestigieuses enseignes, le Park Hyatt separe d’un halo de sérénité. Après une entrée intime, où le client est accueilli par la sculpture en bronze d’un couple joyeux, tout offre les dimensions d’un temple grec. Colonnades comprises, apportant la rondeur nécessaire à une architecture intérieure contemporaine. Partout des sculptures d’un personnage de bronze dans une posture répétée. Un homme qui s’élance très « giacomettien » et porteur de légèreté. Des touches d’or brossé animent chaque espace, ici un plafond, là un rideau à l’élégance d’un paravent. Suivez l’or, il vous conduira à votre antre :fines ondulations incrustées dans la moquette du couloir, moulures plates et numéro de la chambre. Celle-ci est à l’unisson. La belle hauteur est soulignée avec deslignes verticales s’achevant en chapiteaux épurés. Légèrement dorée, la moquette à la douceur de l’angora et contraste idéalement avec les portes acajou. Un mur demiroirs reliant deux salles de bains étire le dressing jusqu’à le transformer en pièce à part. Dans cet ensemble moderne, un petit bouton rond à l’ancienne commande leslampes. Clin d’œil à un autre genre qui sefond à merveille dans le décor. À cela, il faut ajouter le calme de la cour intérieure, imperméable aux ronronnements automobiles. Au cœur de Paris, l’air peut donc avoir un goût de pureté. Difficile de ne pas être enrobé de bien-être. Pour rester dans l’ambiance, direction lespa au sous-sol. Derrière la porte, un parfum de verveine vous attend. Au choix ou àcumuler, hammam, sauna et jacuzzi. Sans compter les soins prodigués dans une semi-pénombre et sous une discrète musique flottante propices à la relaxation. La discrétion, le maître mot de ce lieu à la fois majestueux et sobre.

Dormir à Paris

Dormir à Paris

Les Adresses de Charlotte

Les Adresses de Charlotte

Nolwenn Creme

Nolwenn Creme

Yakoa

Yakoa

Abdelkarim Pâtissier

Abdelkarim Pâtissier

Ce qu'en disent les utilisateurs

Aia, J Rousseau et JF Rouquette

@stephane.dam

LA TABLE DU CHEF de 4 à 6 couverts

@luciewt

Bar de l’hôtel avec salle et cheminée et une terrasse sur cours intérieur.

@maxngau

J’adore le café Jeanne du Park hyatt! Bon toujours mieux quand tu as les tarifs hyatt ahaha. Mais pas mal pour un petit café et pour goûter les pâtisseries de la nouvelle cheffe japonaise. Sympa en + parce qu’on a pu voir Rio de la casa de papel et dadju 😂

@lisa.volo

Un tea time au bon rapport qualité prix a deux pas de la place des joailliers

@nathanbidoda

Y aller en cas de beau temps afin de pouvoir profiter de la terrasse.

@samuelfrederic

Les huîtres sont excellentes. Les meilleures jamais goûtées

@fanny_reynaud

Bar de palace avec amuses gueules chics et gestuelle parfaite du barman, recettes flirtant avec la perfection (cocktail à 25€...)

@amelie.puccinelli

DN: non COCKTAILS: non ODF: non PERFECT10: non CLUB 1796:

@ben_spirits

Jean-François Rouquette est un chef dont on ne parle pas assez. Pourtant, son foie gras comme un « shabu » est un véritable feu d’artifice gustatif associant l’acidité de la framboise à la douceur des nouilles soba. Il s’est même engagé vers plus d'audace que ce qu’on lui connaissait jusqu'ici avec son ris de veau croustillant au cacao de Sao-Tomé qui réussit le tour de force de marier ces deux produits sans sauce nécessaire pour faire le lien. Pareillement, bien que le fromage soit toujours disponible pour les amateurs, il le propose dorénavant aussi dans une version travaillée plus contemporaine sous forme d’une chantilly de brie… Cette cuisine revivifiée est en outre mise en valeur par un art de la table plus moderne. Il magnifie certaines de ces créations comme ce « voile croustillant au grué de cacao » dont le graphisme éblouit. Ce dessert a achevé de nous convaincre de la pertinence de cette révolution douce qui s’est emparée du Pur’ au point d’en faire une table à vraiment redécouvrir.

@guidelebey2020.restaurant

Avec l’arrivée aux commandes de Jean Munos, le bar du Park Hyatt connaît une pleine mutation : en changeant de nom pour devenir le Couture Bar en hommage à la maison Jeanne Paquin autrefois située à cette adresse, en renouvelant la verrerie désormais ciselée comme de la dentelle, et en proposant des cocktails sur-mesure comme ce Negroni revisité avec talent à base de noix de coco grillée infusée dans du Mezcal Vida del Maguey, de Dolin Bitter en remplacement du Campari, de Dolin Doux et de zestes de pamplemousse. Détail qui compte, il est servi dans un verre type coupe à champagne réservé au frais sans glace afin d’éviter toute dilution. En bouche, la note fumée apportée par la noix de coco grillée et le mezcal impressionne d'emblée, avant que la légère amertume associée à la fraîcheur du pamplemousse et à des arômes herbacés voire floraux finissent de convaincre ou de séduire. Sur sa carte, Jean Munos aime proposer des cocktails apéritifs, des mocktails, des créations souvent plus féminines, sans oublier ces deux "signature" à base de whisky et un peu plus masculines. Nul doute que le Couture Bar va compter sur la scène parisienne avec une telle maîtrise des classiques, des revisites, comme des créations.

@guidelebey2020.bar

Conseil: cocktail « Hermosa Despedida »

@mathschimizzi

«  Le bar », bar de l’hôtel, endroit idéal pour partager quelques tapas dans un cadre luxueux

@isa.calme

Tout est délicieux, coup de cœur pour son tea time où l'on peut découvrir une farandole de créations miniatures

@zoeinthekitchen

Son adresse porte bien son nom. Au 5, rue de la Paix, cerné de prestigieuses enseignes, le Park Hyatt separe d’un halo de sérénité. Après une entrée intime, où le client est accueilli par la sculpture en bronze d’un couple joyeux, tout offre les dimensions d’un temple grec. Colonnades comprises, apportant la rondeur nécessaire à une architecture intérieure contemporaine. Partout des sculptures d’un personnage de bronze dans une posture répétée. Un homme qui s’élance très « giacomettien » et porteur de légèreté. Des touches d’or brossé animent chaque espace, ici un plafond, là un rideau à l’élégance d’un paravent. Suivez l’or, il vous conduira à votre antre :fines ondulations incrustées dans la moquette du couloir, moulures plates et numéro de la chambre. Celle-ci est à l’unisson. La belle hauteur est soulignée avec deslignes verticales s’achevant en chapiteaux épurés. Légèrement dorée, la moquette à la douceur de l’angora et contraste idéalement avec les portes acajou. Un mur demiroirs reliant deux salles de bains étire le dressing jusqu’à le transformer en pièce à part. Dans cet ensemble moderne, un petit bouton rond à l’ancienne commande leslampes. Clin d’œil à un autre genre qui sefond à merveille dans le décor. À cela, il faut ajouter le calme de la cour intérieure, imperméable aux ronronnements automobiles. Au cœur de Paris, l’air peut donc avoir un goût de pureté. Difficile de ne pas être enrobé de bien-être. Pour rester dans l’ambiance, direction lespa au sous-sol. Derrière la porte, un parfum de verveine vous attend. Au choix ou àcumuler, hammam, sauna et jacuzzi. Sans compter les soins prodigués dans une semi-pénombre et sous une discrète musique flottante propices à la relaxation. La discrétion, le maître mot de ce lieu à la fois majestueux et sobre.

@summerscope

Encore une magnifique réalisation toute chocolatée par @jimmy_mornet au @parkhyattparis ! Un jeu de texture couché par couche qui fait son effet !

@2foodersinparis

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.