Museo Arqueológico

Museo Arqueológico

Plaza de América 41013 Sevilla Seville Spain

http://www.museosdeandalucia.es/web/museoarqueologicodesevilla
+34955120632
Enregistré par
46
utilisateurs
Principaux #tags

#Musée

#Museum

#Visites - Points d'intérêt

#Culture

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

ROUTES CULTURELLES D'ESPAGNE

ROUTES CULTURELLES D'ESPAGNE

Ce musée est l'un des plus riches d'Espagne archéologiquement parlant ! Il est aménagé dans un pavillon néo-Renaissance conçu entre 1910 et 1915 par Aníbal González pour devenir le palais des Beaux-Arts de l'Exposition ibéro-américaine de 1929. C'est en 1942 que furent transférées dans le musée la plupart des pièces (donations privées ou acquisitions de la mairie de Séville). Ses trésors, présentés dans un ordre chronologique sur trois étages, datent de l'homme des cavernes, des périodes romaine, wisigothe, arabe... et du XIV e siècle. Au sous-sol, dix-huit salles exposent des objets du paléolithique et du néolithique provenant en majorité de la région de Carmona. On y trouvera de nombreux fossiles ainsi que des outils datant du premier âge du bronze, découverts notamment dans la grotte de Don Juan à Constantina. On y apprendra aussi la présence de mammouths en Andalousie. Au rez-de-de chaussée, dix-huit autres salles couvre une époque allant de l'époque romaine à la fin du Moyen Age. On notera particulièrement un très grand nombre de statues de l'époque d'Hadrien, provenant principalement du site d'Italique. L'Andalousie romaine, wisigothique et musulmane y est aussi représenté par des pièces de bois sculptées. C'est enfin au premier étage que l'on découvrira la salle monographique dédiée au trésor de Carambolo. Découvert en 1958, dans le ventre d'une colline proche de la ville, il est tout à fait fascinant : vingt-et-un bijoux d'un or très fin, lourds de presque 3 000 kg témoignent en effet de la mystérieuse civilisation tartessienne qui remonterait au VI e siècle av. J.-C.

SÉVILLE

SÉVILLE

Ce musée est l'un des plus riches d'Espagne archéologiquement parlant ! Il est aménagé dans un pavillon néo-Renaissance conçu entre 1910 et 1915 par Aníbal González pour devenir le palais des Beaux-Arts de l'Exposition ibéro-américaine de 1929. C'est en 1942 que furent transférées dans le musée la plupart des pièces (donations privées ou acquisitions de la mairie de Séville). Ses trésors, présentés dans un ordre chronologique sur trois étages, datent de l'homme des cavernes, des périodes romaine, wisigothe, arabe... et du XIV e siècle. Au sous-sol, dix-huit salles exposent des objets du paléolithique et du néolithique provenant en majorité de la région de Carmona. On y trouvera de nombreux fossiles ainsi que des outils datant du premier âge du bronze, découverts notamment dans la grotte de Don Juan à Constantina. On y apprendra aussi la présence de mammouths en Andalousie. Au rez-de-de chaussée, dix-huit autres salles couvre une époque allant de l'époque romaine à la fin du Moyen Age. On notera particulièrement un très grand nombre de statues de l'époque d'Hadrien, provenant principalement du site d'Italique. L'Andalousie romaine, wisigothique et musulmane y est aussi représenté par des pièces de bois sculptées. C'est enfin au premier étage que l'on découvrira la salle monographique dédiée au trésor de Carambolo. Découvert en 1958, dans le ventre d'une colline proche de la ville, il est tout à fait fascinant : vingt-et-un bijoux d'un or très fin, lourds de presque 3 000 kg témoignent en effet de la mystérieuse civilisation tartessienne qui remonterait au VI e siècle av. J.-C.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.