North Acropolis, Tikal

North Acropolis, Tikal

Tikal, Guatemala

+50222516224
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#Monuments

#Musée

#Visites - Points d'intérêt

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

GUATEMALA

GUATEMALA

L'Acropole Nord est l'un des plus importants complexes cérémoniels découverts jusqu'à ce jour dans le monde maya. Utilisé dans le cadre des croyances et des pratiques religieuses de la cité, il servait également de sépultures aux grands dignitaires de Tikal. Plus d'une centaine de temples ont été recensés ici. Les coutumes mayas voulaient qu'on réutilise une structure déjà existante comme support du nouvel édifice, symbolique d'une puissance du nouveau roi, supérieure à celle de son prédécesseur. Les constructions se sont succédé en se superposant les unes aux autres, préservant ainsi, pour le plus grand bonheur des archéologues, des trésors de l'art maya. Le plus bel exemple est constitué par ces deux formidables masques de taille inhumaine, qui bordaient vraisemblablement l'escalier d'un temple plus ancien, et dont l'un est protégé par un abri de fortune sur les premiers degrés d'un édifice de l'Acropole. Le deuxième masque est à découvrir sous la rampe même de l'escalier, au bout d'un couloir plongé dans une obscurité totale dont l'entrée est située dans la fosse du premier masque. Précédant l'Acropole, une double rangée de stèles grossières et de petits autels de forme circulaire longent le complexe cérémoniel sur toute la longueur de la Plaza Mayor.

BELIZE

BELIZE

L'Acropole Nord est l'un des plus importants complexes cérémoniels découverts jusqu'à ce jour dans le monde maya. Utilisé dans le cadre des croyances et des pratiques religieuses de la cité, il servait également de sépultures aux grands dignitaires de Tikal. Plus d'une centaine de temples ont été recensés ici. Les coutumes mayas voulaient qu'on réutilise une structure déjà existante comme support du nouvel édifice, symbolique d'une puissance du nouveau roi, supérieure à celle de son prédécesseur. Les constructions se sont succédé en se superposant les unes aux autres, préservant ainsi, pour le plus grand bonheur des archéologues, des trésors de l'art maya. Le plus bel exemple est constitué par ces deux formidables masques de taille inhumaine, qui bordaient vraisemblablement l'escalier d'un temple plus ancien, et dont l'un est protégé par un abri de fortune sur les premiers degrés d'un édifice de l'Acropole. Le deuxième masque est à découvrir sous la rampe même de l'escalier, au bout d'un couloir plongé dans une obscurité totale dont l'entrée est située dans la fosse du premier masque. Précédant l'Acropole, une double rangée de stèles grossières et de petits autels de forme circulaire longent le complexe cérémoniel sur toute la longueur de la Plaza Mayor.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.