Cathédrale Saint-Michel

Cathédrale Saint-Michel

Rue Voltaire 11000 Carcassonne France

http://www.tourisme-carcassonne.fr/
+33468251448
Enregistré par
20
utilisateurs
Principaux #tags

#Cathédrale

#Visites - Points d'intérêt

#Église - Cathédrale - Basilique - Chapelle

#A visiter

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

Occitanie

Occitanie

C'est une bulle du Pape Pie VII, datée de septembre 1801, qui tranfère le siège épiscopal de Carcassonne, de la cité médiévale à la ville basse, faisant de Saint-Michel la nouvelle cathédrale de la ville. Le premier évêque de Saint-Michel, Monseigneur Arnaud-Ferdinand de Laporte, constitua son chapitre en mai 1803. Jusqu'à cette date, Saint-Michel était une église paroissiale dont la construction remonte à la fondation du Bourg Neuf (actuelle ville basse) au XIII e siècle. Après la destruction du Bourg par le Prince Noir en 1355, les limites de la ville sont modifiées et une enceinte en pierre est construite autour de l'agglomération. Un document iconographique de 1462, permet d'attester que dans cette nouvelle configuration, l'église Saint-Michel fut intégrée au rempart dont on voit encore aujourd'hui les vestiges d'une tour circulaire située côté boulevard Barbès. Impressionnante par ses proportions massives et la rigueur de ses lignes, la cathédrale Saint-Michel représente à merveille le style gothique languedocien, bien que grandement remaniée par l'architecte Eugène Viollet-Le-Duc au XIX e siècle. Prenez donc l'entrée en passant par la rue Voltaire ou par le boulevard Barbès. Construite autour d'une nef unique, le chevet se compose d'une abside à sept pans et de deux absidioles. Entrez et laissez-vous charmer par la lumière des vitraux qui éclairent les fresques du XIX e aux motifs géométriques et anachroniques de la nef (travaux exécutés sur ordre de Viollet-le-Duc), ainsi que ses chefs-d'oeuvre du XIV e . L'édifice abrite également plusieurs oeuvres du peintre carcassonnais Jacques Gamelin (1738-1803).

LANGUEDOC ROUSSILLON

LANGUEDOC ROUSSILLON

C'est une bulle du Pape Pie VII, datée de septembre 1801, qui tranfère le siège épiscopal de Carcassonne, de la cité médiévale à la ville basse, faisant de Saint-Michel la nouvelle cathédrale de la ville. Le premier évêque de Saint-Michel, Monseigneur Arnaud-Ferdinand de Laporte, constitua son chapitre en mai 1803. Jusqu'à cette date, Saint-Michel était une église paroissiale dont la construction remonte à la fondation du Bourg Neuf (actuelle ville basse) au XIII e siècle. Après la destruction du Bourg par le Prince Noir en 1355, les limites de la ville sont modifiées et une enceinte en pierre est construite autour de l'agglomération. Un document iconographique de 1462, permet d'attester que dans cette nouvelle configuration, l'église Saint-Michel fut intégrée au rempart dont on voit encore aujourd'hui les vestiges d'une tour circulaire située côté boulevard Barbès. Impressionnante par ses proportions massives et la rigueur de ses lignes, la cathédrale Saint-Michel représente à merveille le style gothique languedocien, bien que grandement remaniée par l'architecte Eugène Viollet-Le-Duc au XIX e siècle. Prenez donc l'entrée en passant par la rue Voltaire ou par le boulevard Barbès. Construite autour d'une nef unique, le chevet se compose d'une abside à sept pans et de deux absidioles. Entrez et laissez-vous charmer par la lumière des vitraux qui éclairent les fresques du XIX e aux motifs géométriques et anachroniques de la nef (travaux exécutés sur ordre de Viollet-le-Duc), ainsi que ses chefs-d'oeuvre du XIV e . L'édifice abrite également plusieurs oeuvres du peintre carcassonnais Jacques Gamelin (1738-1803).

AUDE - PAYS CATHARE

AUDE - PAYS CATHARE

C'est une bulle du Pape Pie VII, datée de septembre 1801, qui tranfère le siège épiscopal de Carcassonne, de la cité médiévale à la ville basse, faisant de Saint-Michel la nouvelle cathédrale de la ville. Le premier évêque de Saint-Michel, Monseigneur Arnaud-Ferdinand de Laporte, constitua son chapitre en mai 1803. Jusqu'à cette date, Saint-Michel était une église paroissiale dont la construction remonte à la fondation du Bourg Neuf (actuelle ville basse) au XIII e siècle. Après la destruction du Bourg par le Prince Noir en 1355, les limites de la ville sont modifiées et une enceinte en pierre est construite autour de l'agglomération. Un document iconographique de 1462, permet d'attester que dans cette nouvelle configuration, l'église Saint-Michel fut intégrée au rempart dont on voit encore aujourd'hui les vestiges d'une tour circulaire située côté boulevard Barbès. Impressionnante par ses proportions massives et la rigueur de ses lignes, la cathédrale Saint-Michel représente à merveille le style gothique languedocien, bien que grandement remaniée par l'architecte Eugène Viollet-Le-Duc au XIX e siècle. Prenez donc l'entrée en passant par la rue Voltaire ou par le boulevard Barbès. Construite autour d'une nef unique, le chevet se compose d'une abside à sept pans et de deux absidioles. Entrez et laissez-vous charmer par la lumière des vitraux qui éclairent les fresques du XIX e aux motifs géométriques et anachroniques de la nef (travaux exécutés sur ordre de Viollet-le-Duc), ainsi que ses chefs-d'oeuvre du XIV e . L'édifice abrite également plusieurs oeuvres du peintre carcassonnais Jacques Gamelin (1738-1803).

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.