Rinno-ji

Rinno-ji

Japon, 〒321-1431 Tochigi-ken, Nikkō-shi, Sannai, 栃木県日光市山内2300

https://www.rinnoji.or.jp/temple/houmotsuden/
+81288540531
Enregistré par
38
utilisateurs
Principaux #tags

#Temple

#Culture

#Monument

#Religion

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

JAPON

JAPON

Tout de suite après le pont, sur la gauche, une allée mène au Rin Nō-ji, temple de la secte Tendaï, construit à la fin du VIII e  siècle par Shōdō Shōnin. Au départ, il avait pour nom Mangan-ji et les prêtres supérieurs étaient nommés directement par la maison impériale. Après sa destruction, il fut reconstruit au XVII e  siècle et prit définitivement le nom de Rin Nō-ji. Il est actuellement en rénovation, mais se visite tout de même. Aujourd'hui, le site comprend 15 bâtiments et accueille entre autres : le mausolée du shogun Iemitsu Tokugawa (Taiyuin Bo) . Mausolée du petit-fils de Ieyasu, le très célèbre Iemitsu. Il est situé dans une forêt de cryptomerias. D'aucuns le considèrent comme artistiquement supérieur au Tōshō-gū. La porte Nio en constitue l'entrée (porte du roi Deva). Sur la gauche, des magasins sacrés et sur la droite, la fontaine sacrée. On peut tourner à gauche et monter les marches d'un escalier qui nous mène au niten-mon, dédié aux deux divinités bouddhiques Komokuten et Jikokuten. De l'autre côté de la porte, représentations des dieux du Vent et du Tonnerre. Après avoir gravi les marches d'un autre escalier, on passe à travers le yasha-mon (nommé ainsi pour ses quatre visages de Yasha, une divinité bouddhique). Et voici la cour moyenne avec son beffroi et sa tour du Tambour. le Hon-Bō.  C'est la résidence des prêtres supérieurs dans laquelle les stèles des supérieurs appartenant à la famille impériale sont présentes. Le fameux autel de laque décoré de feuilles d'or est encore exposé. Pour la petite histoire, c'est dans ce temple que résida le général américain Grant en 1879. le hall des trois bouddhas. Au nord du Hon-Bō se trouve le Sambutsu Dō (hall des Trois Bouddhas), construit en 1648. Ce temple demeure fort connu en raison des trois grandes statues de Bouddha en bois doré, hautes de 8 mètres, représentant Amida Nyōrai entouré de Jōichimen Kannon (Kannon aux onze visages) et de Kannon Batō. Cette dernière porte une tête de cheval sur le front et protège le monde animal. On peut également remarquer deux portraits des moines Ryōgen et Tenkaï (1536-1643). Celui-ci fit construire le Sōrin-tô en 1643, colonne de métal censée être la réplique de celle du temple Enryaku-ji à Kyōto. Dans le Gohoten-Dō, les statues de Bishamon, Benzai Ten et Daikoku sont admirables.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.