Prague Astronomical Clock

Prague Astronomical Clock

StaroměstskĂ© nĂĄměstĂ­ 4 110 00 Praha Czech Republic

http://www.staromestskaradnicepraha.cz/
+420236002629
Enregistré par
4 168
utilisateurs
Principaux #tags

#À voir 📾

#Monument

#Visite

#Prague

Vous ĂȘtes le propriĂ©taire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 7 partenaires officiels

Prague 2018

Prague 2018

Envie d'un bon bain de foule ? Vous ne pourrez pas y Ă©chapper : Ă  Prague Il y a le pont Charles, et l'Horloge astronomique de l'HĂŽtel de ville. Toutes les heures, une foule dense et compacte se rasseemble, portable ou appareil photo en main, pour immortaliser la mise en branle de cette horloge animĂ©e par une foule de personnages actionnĂ©s par un mĂ©canisme vieux de 600 ans. Ce mĂ©canisme, d'origine, actionne des scĂ©nettes : les 12 apĂŽtres dĂ©filent dans la fenĂȘtre centrale, tandis que la Mort agite son sablier, que l'Avare (jadis un marchand juif, mais la figure a heureusement Ă©tĂ© modifiĂ©e aprĂšs la Seconde Guerre mondiale) secoue sa bourse et que le Vaniteux incline son miroir. Quant au Turc, qui reprĂ©sente les infidĂšles, il refuserait d'un mouvement de tĂȘte de suivre la Mort... Ces figures sont rĂ©centes puisqu'elles datent de 1948 et remplacent celles dĂ©truites par les nazis en 1945. Franchement, ce n'est pas trĂšs spectaculaire, mais c'est un peu un passage obligĂ© lors d'une visite Ă  Prague. Le cadran central indique, grĂące Ă  trois aiguilles, la position du soleil, de la lune, des planĂštes et tout de mĂȘme... l'heure. Tout cela selon la cosmologie mĂ©diĂ©vale.Deux parties bien distinctes composent l'horloge astronomique et en permettent la lecture. Dans la moitiĂ© supĂ©rieure se trouvent rassemblĂ©s les personnages qui attirent l'attention, alors que sur la partie infĂ©rieure on pourra lire les saisons et les mois de l'annĂ©e ainsi que le saint du jour. Un grand cadran central donne tout de mĂȘme l'heure, mais il faut admettre qu'il est bien difficile de la lire Ă©tant donnĂ© que les aiguilles donnent Ă©galement la position de la lune et du soleil. Pour faire simple : treize lignes divisent deux parties orange dont celle du fond symbolise le jour. Les treize lignes dĂ©coupent ainsi chaque journĂ©e en 12 pĂ©riodes. Le soleil courant sur les anneaux autour ne met pas le mĂȘme temps Ă  tourner autour de celui des heures en Ă©tĂ© ou en hiver, ce qui permet de s'adapter au lever et au coucher du soleil. La lune est mobile Ă©galement et permet de repĂ©rer les diffĂ©rentes phases lunaire. L'ensemble suppose donc de nombreuses graduations et sĂ©ries de chiffres parmi lesquelles seuls des habitus ou des spĂ©cialistes savent se retrouver.C'est le maĂźtre horloger Hanus qui rĂ©alisa ce magnifique chef d'oeuvre technique en 1490, sur la base d'une premiĂšre horloge conçue en 1410. Afin que la prouesse ne puisse pas ĂȘtre rĂ©itĂ©rĂ©e dans une autre ville, on raconte que la municipalitĂ© de Prague fit aveugler le malheureux artisan. Il lui fut donc impossible de faire profiter d'autres HĂŽtels de ville de son savoir et de son expĂ©rience. Si Hanus s'occupa de la partie technique, les marionnettes et leurs mouvements furent ajoutĂ©es uniquement au XVIe siĂšcle. L'ensemble ayant Ă©tĂ© incendiĂ© par les allemands Ă  la fin de la guerre, celles que vous admirez aujourd'hui ont Ă©tĂ© replacĂ©es en 1948.Un petit conseil si vous ĂȘtes agoraphobe : rendez-vous vingt minutes avant le passage d'une heure au cafĂ© du Grand Hotel de Prague, situĂ© juste devant l'horloge astronomique. Les baies vitrĂ©es du cafĂ© donnent sur l'horloge astronomique et ainsi vous ne manquerez rien du spectacle, confortablement assis devant un cafĂ© et une pĂątisserie !

Manon SuĂšne Pradier

Manon SuĂšne Pradier

Actuellement en rĂ©novation, entrĂ©e payante environ 4€

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Envie d'un bon bain de foule ? Vous ne pourrez pas y Ă©chapper : Ă  Prague Il y a le pont Charles, et l'Horloge astronomique de l'HĂŽtel de ville. Toutes les heures, une foule dense et compacte se rasseemble, portable ou appareil photo en main, pour immortaliser la mise en branle de cette horloge animĂ©e par une foule de personnages actionnĂ©s par un mĂ©canisme vieux de 600 ans. Ce mĂ©canisme, d'origine, actionne des scĂ©nettes : les 12 apĂŽtres dĂ©filent dans la fenĂȘtre centrale, tandis que la Mort agite son sablier, que l'Avare (jadis un marchand juif, mais la figure a heureusement Ă©tĂ© modifiĂ©e aprĂšs la Seconde Guerre mondiale) secoue sa bourse et que le Vaniteux incline son miroir. Quant au Turc, qui reprĂ©sente les infidĂšles, il refuserait d'un mouvement de tĂȘte de suivre la Mort... Ces figures sont rĂ©centes puisqu'elles datent de 1948 et remplacent celles dĂ©truites par les nazis en 1945. Franchement, ce n'est pas trĂšs spectaculaire, mais c'est un peu un passage obligĂ© lors d'une visite Ă  Prague. Le cadran central indique, grĂące Ă  trois aiguilles, la position du soleil, de la lune, des planĂštes et tout de mĂȘme... l'heure. Tout cela selon la cosmologie mĂ©diĂ©vale. Deux parties bien distinctes composent l'horloge astronomique et en permettent la lecture. Dans la moitiĂ© supĂ©rieure se trouvent rassemblĂ©s les personnages qui attirent l'attention, alors que sur la partie infĂ©rieure on pourra lire les saisons et les mois de l'annĂ©e ainsi que le saint du jour. Un grand cadran central donne tout de mĂȘme l'heure, mais il faut admettre qu'il est bien difficile de la lire Ă©tant donnĂ© que les aiguilles donnent Ă©galement la position de la lune et du soleil. Pour faire simple : treize lignes divisent deux parties orange dont celle du fond symbolise le jour. Les treize lignes dĂ©coupent ainsi chaque journĂ©e en 12 pĂ©riodes. Le soleil courant sur les anneaux autour ne met pas le mĂȘme temps Ă  tourner autour de celui des heures en Ă©tĂ© ou en hiver, ce qui permet de s'adapter au lever et au coucher du soleil. La lune est mobile Ă©galement et permet de repĂ©rer les diffĂ©rentes phases lunaire. L'ensemble suppose donc de nombreuses graduations et sĂ©ries de chiffres parmi lesquelles seuls des habitus ou des spĂ©cialistes savent se retrouver. C'est le maĂźtre horloger Hanus qui rĂ©alisa ce magnifique chef d'oeuvre technique en 1490, sur la base d'une premiĂšre horloge conçue en 1410. Afin que la prouesse ne puisse pas ĂȘtre rĂ©itĂ©rĂ©e dans une autre ville, on raconte que la municipalitĂ© de Prague fit aveugler le malheureux artisan. Il lui fut donc impossible de faire profiter d'autres HĂŽtels de ville de son savoir et de son expĂ©rience. Si Hanus s'occupa de la partie technique, les marionnettes et leurs mouvements furent ajoutĂ©es uniquement au XVI e siĂšcle. L'ensemble ayant Ă©tĂ© incendiĂ© par les allemands Ă  la fin de la guerre, celles que vous admirez aujourd'hui ont Ă©tĂ© replacĂ©es en 1948. Un petit conseil si vous ĂȘtes agoraphobe : rendez-vous vingt minutes avant le passage d'une heure au cafĂ© du Grand Hotel de Prague, situĂ© juste devant l'horloge astronomique. Les baies vitrĂ©es du cafĂ© donnent sur l'horloge astronomique et ainsi vous ne manquerez rien du spectacle, confortablement assis devant un cafĂ© et une pĂątisserie !

Refuse to hibernate’s Map

Refuse to hibernate’s Map

La Passion des Chateaux

La Passion des Chateaux

Monsieur Banane

Monsieur Banane

Camille Di Fiore

Camille Di Fiore

Ce qu'en disent les utilisateurs

ExtrĂȘmement touristique mais l'horloge reste belle.

@maxime.onfray

Magnifique horloge de l'extĂ©rieur. Attendez qu’elle sonne c’est impressionnant Ă  voir. PossiibilitĂ© de visiter l’intĂ©rieur, oĂč l'on peut voir les mĂ©canismes de l’horloge ainsi que le panorama d’en haut !

@bulleloic

Torre dell’orologio (2011) con Valdo e Ely

@cry.pit92

Actuellement en rĂ©novation, entrĂ©e payante environ 4€

@anomisanti

Y aller trĂšs tĂŽt le matin pour Ă©viter la foule !

@heylinou

Envie d'un bon bain de foule ? Vous ne pourrez pas y Ă©chapper : Ă  Prague Il y a le pont Charles, et l'Horloge astronomique de l'HĂŽtel de ville. Toutes les heures, une foule dense et compacte se rasseemble, portable ou appareil photo en main, pour immortaliser la mise en branle de cette horloge animĂ©e par une foule de personnages actionnĂ©s par un mĂ©canisme vieux de 600 ans. Ce mĂ©canisme, d'origine, actionne des scĂ©nettes : les 12 apĂŽtres dĂ©filent dans la fenĂȘtre centrale, tandis que la Mort agite son sablier, que l'Avare (jadis un marchand juif, mais la figure a heureusement Ă©tĂ© modifiĂ©e aprĂšs la Seconde Guerre mondiale) secoue sa bourse et que le Vaniteux incline son miroir. Quant au Turc, qui reprĂ©sente les infidĂšles, il refuserait d'un mouvement de tĂȘte de suivre la Mort... Ces figures sont rĂ©centes puisqu'elles datent de 1948 et remplacent celles dĂ©truites par les nazis en 1945. Franchement, ce n'est pas trĂšs spectaculaire, mais c'est un peu un passage obligĂ© lors d'une visite Ă  Prague. Le cadran central indique, grĂące Ă  trois aiguilles, la position du soleil, de la lune, des planĂštes et tout de mĂȘme... l'heure. Tout cela selon la cosmologie mĂ©diĂ©vale.Deux parties bien distinctes composent l'horloge astronomique et en permettent la lecture. Dans la moitiĂ© supĂ©rieure se trouvent rassemblĂ©s les personnages qui attirent l'attention, alors que sur la partie infĂ©rieure on pourra lire les saisons et les mois de l'annĂ©e ainsi que le saint du jour. Un grand cadran central donne tout de mĂȘme l'heure, mais il faut admettre qu'il est bien difficile de la lire Ă©tant donnĂ© que les aiguilles donnent Ă©galement la position de la lune et du soleil. Pour faire simple : treize lignes divisent deux parties orange dont celle du fond symbolise le jour. Les treize lignes dĂ©coupent ainsi chaque journĂ©e en 12 pĂ©riodes. Le soleil courant sur les anneaux autour ne met pas le mĂȘme temps Ă  tourner autour de celui des heures en Ă©tĂ© ou en hiver, ce qui permet de s'adapter au lever et au coucher du soleil. La lune est mobile Ă©galement et permet de repĂ©rer les diffĂ©rentes phases lunaire. L'ensemble suppose donc de nombreuses graduations et sĂ©ries de chiffres parmi lesquelles seuls des habitus ou des spĂ©cialistes savent se retrouver.C'est le maĂźtre horloger Hanus qui rĂ©alisa ce magnifique chef d'oeuvre technique en 1490, sur la base d'une premiĂšre horloge conçue en 1410. Afin que la prouesse ne puisse pas ĂȘtre rĂ©itĂ©rĂ©e dans une autre ville, on raconte que la municipalitĂ© de Prague fit aveugler le malheureux artisan. Il lui fut donc impossible de faire profiter d'autres HĂŽtels de ville de son savoir et de son expĂ©rience. Si Hanus s'occupa de la partie technique, les marionnettes et leurs mouvements furent ajoutĂ©es uniquement au XVIe siĂšcle. L'ensemble ayant Ă©tĂ© incendiĂ© par les allemands Ă  la fin de la guerre, celles que vous admirez aujourd'hui ont Ă©tĂ© replacĂ©es en 1948.Un petit conseil si vous ĂȘtes agoraphobe : rendez-vous vingt minutes avant le passage d'une heure au cafĂ© du Grand Hotel de Prague, situĂ© juste devant l'horloge astronomique. Les baies vitrĂ©es du cafĂ© donnent sur l'horloge astronomique et ainsi vous ne manquerez rien du spectacle, confortablement assis devant un cafĂ© et une pĂątisserie !

@dahood

Actuellement en rĂ©novation, entrĂ©e payante environ 4€

@alexia_atf

Viaggio Praga 18-21 Ottobre 2019

@damaqu

Built: 1410. The man that added the calendar dial was blinded bc ppl hated the addition. He broke the clock in return, taking 100 yrs to fix

@themcqueensinpraha

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.