Skopje Fortress Kale

Skopje Fortress Kale

Ulica Egejska 1106 Skopje Former Yugoslav Rep. of Macedonia

http://www.skopje-apartments.com/things-to-do-in-skopje
+38923129323
Enregistré par
5
utilisateurs
Principaux #tags

#Cultuur

#Fortifications - Remparts

#Landmark

#Visite +++

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

MACÉDOINE

MACÉDOINE

Fortement éclairée de nuit et dominant le Vardar de ses imposantes murailles, cette forteresse offre un panorama dégagé sur l'ensemble de la ville. Désignée sous le nom turc de kale (" forteresse ") par les habitants, elle remonte à l'Antiquité. En partie détruite par le tremblement de terre de 1963, elle est depuis en restauration et n'offre guère d'intérêt si ce n'est pour s'y promener ou profiter du paysage. Dans l'enceinte de la forteresse, un ancien restaurant de l'armée (surtout utilisé pour les mariages) offre une belle vue sur la ville, généralement, au calme. Histoire. Des fouilles archéologiques ont montré que certains de ses éléments défensifs dataient au moins du IIe siècle av. J.-C. Plus tard, elle fut utilisée par les Romains, les Byzantins, les Serbes et les Ottomans. Il est probable qu'une partie de ses murs d'enceinte intègre des pierres de la ville détruite de Skupi. En 1346, elle servit de cadre au couronnement de Stefan Uroš IV Dušan comme empereur des Serbes, des Grecs et des Albanais, brièvement plus puissant monarque d'Europe. À l'époque ottomane, la forteresse était entourée de deux murs et de trois portes de fer. Elle était également entourée de fossés remplis d'eau que l'on traversait sur des ponts-levis. Enjeu politique. Depuis les travaux de restauration entrepris en 2007, l'endroit est devenu l'objet d'un enjeu politique entre Slavo-Macédoniens et Albanais. La construction de l'église-musée de Goren Grad (toujours pas ouverte début 2019), à l'emplacement d'une ancienne mosquée, a provoqué de violents heurts entre la police et certains militants musulmans en 2011. Le conflit semble aujourd'hui apaisé avec le projet de construction d'une mosquée. À proximité. Côté nord, la forteresse est un bon point de départ pour visiter le musée d'Art contemporain (500 m) et le cimetière militaire français (1 km). Côté est, de l'autre en traversant la rue Samoilova, s'étend le quartier de Čaršija avec, juste en contre-bas, l'église Saint-Sauveur (400 m) et l'International Balkan University (en face du parking). Derrière cette université créée par la Turquie en 2008, on accède à la mosquée Mustafa Pacha et au musée de Macédoine.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.