Cathédrale du Sacré Coeur

Cathédrale du Sacré Coeur

Grand-Bassam, Côte d'Ivoire

Enregistré par
2
utilisateurs
Principaux #tags

#Chateau

#Histoire

#Monument

#Visites - Points d'intérêt

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

CÔTE D'IVOIRE

CÔTE D'IVOIRE

Le complexe catholique de Grand-Bassam (église, presbytère, évêché) fut construit sur un terrain étroit (mais avantageusement préservé de la brise marine par d'autres bâtiments) perpendiculaire au boulevard Treich-Laplène, concédé par le gouverneur à la mission catholique. En 1896, le supérieur de la mission consacra quelques mois à l'édification d'une humble chapelle en bois et d'une maison des Pères, toutes deux de modestes dimensions (20 m de long sur quelque 7 m de large). La maison des Pères, un bâtiment de maçonnerie enceint d'une véranda de 2 m dont l'étage était en bois, comprenait quatre chambres et une petite salle à manger de 5 m par 4. L'église, elle, reposait sur un socle de maçonnerie la surélevant 50 cm au-dessus du sol. Ces deux bâtiments furent volontairement détruits par le feu en 1899 pour lutter contre la fièvre jaune. En octobre 1909, grâce à de fructueuses souscriptions effectuées en ville et des dons venus de France, une nouvelle église put voir le jour, bientôt suivie d'un presbytère. Ces deux constructions furent entièrement réalisées en briques, apparentes ou enduites d'un mortier de chaux, exception faite de la voûte en plein cintre de la nef centrale et des plafonds plats des deux nefs latérales de l'église qui sont en bois. Les tuiles et briques furent fournies par la briqueterie des Pères de Moossou (construite en 1901 par le Père Hamard, celle-ci fournissait aux missions les deux tiers de leurs ressources financières). L'église, aujourd'hui connue sous le nom de cathédrale du Sacré-Coeur, fut officiellement ouverte au culte un jour de Pâques, le dimanche 27 mars 1910, sous la présidence du Père Bonhomme, préfet apostolique par intérim. Les trois arcades du mur pignon sur rue du presbytère répondent à celles de l'église qui lui font face de l'autre côté de la rue, composant l'un des ensembles architecturaux les plus harmonieux et les mieux préservés de la ville historique. L'évêché actuel est installé dans les locaux de l'ancienne chambre de commerce construite en 1894. Devenu commissariat de police avant d'être reconverti en logements de professeurs, le bâtiment abrite aujourd'hui les bureaux de l'évêque de Grand-Bassam.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.