Chateau Dubuc
Enregistré par
50
utilisateurs
Principaux #tags

#Visite

#Randonnée

#Château

#Monument

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

MARTINIQUE

MARTINIQUE

Le château Dubuc domine la pointe de la presqu'île de la Caravelle, entouré par un cadre naturel magnifique et classé monument historique depuis 1992. En réalité, il s'agit d'une habitation sucrière, ou plutôt de ses ruines. On s'y rend par un chemin caillouteux à 10 minutes à pied du parking (prévoir casquette). Sur le site, on distingue encore les vestiges de la maison de maître, les cuisines, les bâtiments industriels et les cases-à-nègres (pas de rue case-nègres à Dubuc). Ironie du sort : les cachots des esclaves sont les vestiges les mieux conservés du site. Le micro-musée présente différents éléments sur l'organisation et le fonctionnement d'une habitation sucrière et plus particulièrement ceux du domaine. La famille Dubuc est l'une des plus fameuses et des plus anciennes de l'île. Son implantation remonte à 1657. Pierre Dubuc, arrivé à la suite de Pierre d'Esnambuc, se serait livré à de nombreuses activités illicites, en étroite collaboration avec les flibustiers. Apparemment, le trafic " d'ébène " et de marchandises diverses, dérobées sur des bateaux arraisonnés, était la principale activité des habitants du domaine. Les marchandises étaient échangées contre de la viande et des balles à mousquet. Pour préserver les apparences, les Dubuc possédaient quatre sucreries. En 1770, ils achetèrent leurs lettres de noblesse. La branche des Dubuc resta sans descendance. La propriété tomba alors en ruine à la fin du XIX e siècle, les activités sucrières ayant été déplacées plus au centre de l'île. Il est aujourd'hui la propriété du Parc naturel régional qui y a entrepris un vaste chantier de réhabilitation des bâtiments.

CROISIÈRE DANS LES CARAÏBES

CROISIÈRE DANS LES CARAÏBES

Le château Dubuc domine la pointe de la presqu'île de la Caravelle, entouré par un cadre naturel magnifique et classé monument historique depuis 1992. En réalité, il s'agit d'une habitation sucrière, ou plutôt de ses ruines. On s'y rend par un chemin caillouteux à 10 minutes à pied du parking (prévoir casquette). Sur le site, on distingue encore les vestiges de la maison de maître, les cuisines, les bâtiments industriels et les cases-à-nègres (pas de rue case-nègres à Dubuc). Ironie du sort : les cachots des esclaves sont les vestiges les mieux conservés du site. Le micro-musée présente différents éléments sur l'organisation et le fonctionnement d'une habitation sucrière et plus particulièrement ceux du domaine. La famille Dubuc est l'une des plus fameuses et des plus anciennes de l'île. Son implantation remonte à 1657. Pierre Dubuc, arrivé à la suite de Pierre d'Esnambuc, se serait livré à de nombreuses activités illicites, en étroite collaboration avec les flibustiers. Apparemment, le trafic " d'ébène " et de marchandises diverses, dérobées sur des bateaux arraisonnés, était la principale activité des habitants du domaine. Les marchandises étaient échangées contre de la viande et des balles à mousquet. Pour préserver les apparences, les Dubuc possédaient quatre sucreries. En 1770, ils achetèrent leurs lettres de noblesse. La branche des Dubuc resta sans descendance. La propriété tomba alors en ruine à la fin du XIX e siècle, les activités sucrières ayant été déplacées plus au centre de l'île. Il est aujourd'hui la propriété du Parc naturel régional qui y a entrepris un vaste chantier de réhabilitation des bâtiments.

Ce qu'en disent les utilisateurs

Belle vue sur l’île depuis les ruines du château, la grande boucle représente environ 3h de balade

@islanderoadtrip

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.