Rani Sati Temple

Rani Sati Temple

Jhunjhunu 333001 India

http://www.dadisati.in/
+911592232755
Enregistré par
2
utilisateurs
Principaux #tags

#Visites - Points d'intérêt

#Édifice religieux

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

INDE DU NORD

INDE DU NORD

C'est l'un des édifices les plus originaux du Shekhawati. Il commémore le sati (sacrifice d'une veuve sur le bûcher de son mari) de la femme d'un riche commerçant qui eu lieu en 1590. Pour célébrer cette marque de piété et de fidélité conjugale, les classes de négociants de la région firent édifier un sanctuaire. Rani Sati (la reine du Sacrifice) y est invoquée comme une incarnation de Durga. Chaque année, un pèlerinage (en août ou septembre) y attire des dizaines de milliers de fidèles. Le temple serait le deuxième sanctuaire le plus riche de l'Inde (après celui de Tirumalai, dans l'Andhra Pradesh). Sa façade verte et rose évoque d'emblée le kitsch cher à la bourgeoisie marwarie... Et, de fait, le temple renferme de nombreuses statues aux couleurs vives ainsi que des fresques rutilantes dont l'éclat est censé marquer la dévotion. Après une série de cours bordées de dharamshala (bâtiments destinés à héberger les pèlerins), vous parviendrez au sanctuaire proprement dit. Le plafond du hall ( mandapa ) est recouvert de peintures évoquant le sacrifice de la veuve. On voit Durga (énergie ou shakti de Shiva) lui envoyer son pouvoir afin de la soutenir dans l'épreuve. A noter : Fête de Rani Sati. En août ou septembre. Fête célébrée dans le temple de Rani Sati, en l'honneur de la plus célèbre veuve de l'Inde. Des pèlerins affluent de tout le Rajasthan, de Delhi et même de villes éloignées. Rani Sati, la veuve d'un commerçant prospère de Jhunjhunu, s'était sacrifiée dans les flammes du bûcher de son mari. Considérée comme une incarnation de la déesse Durga, elle est très populaire parmi la caste des marwari.

RAJASTHAN

RAJASTHAN

C'est l'un des édifices les plus originaux du Shekhawati. Il commémore le sati (sacrifice d'une veuve sur le bûcher de son mari) de la femme d'un riche commerçant qui eu lieu en 1590. Pour célébrer cette marque de piété et de fidélité conjugale, les classes de négociants de la région firent édifier un sanctuaire. Rani Sati (la reine du Sacrifice) y est invoquée comme une incarnation de Durga. Chaque année, un pèlerinage (en août ou septembre) y attire des dizaines de milliers de fidèles. Le temple serait le deuxième sanctuaire le plus riche de l'Inde (après celui de Tirumalai, dans l'Andhra Pradesh). Sa façade verte et rose évoque d'emblée le kitsch cher à la bourgeoisie marwarie... Et, de fait, le temple renferme de nombreuses statues aux couleurs vives ainsi que des fresques rutilantes dont l'éclat est censé marquer la dévotion. Après une série de cours bordées de dharamshala (bâtiments destinés à héberger les pèlerins), vous parviendrez au sanctuaire proprement dit. Le plafond du hall ( mandapa ) est recouvert de peintures évoquant le sacrifice de la veuve. On voit Durga (énergie ou shakti de Shiva) lui envoyer son pouvoir afin de la soutenir dans l'épreuve. A noter : Fête de Rani Sati. En août ou septembre. Fête célébrée dans le temple de Rani Sati, en l'honneur de la plus célèbre veuve de l'Inde. Des pèlerins affluent de tout le Rajasthan, de Delhi et même de villes éloignées. Rani Sati, la veuve d'un commerçant prospère de Jhunjhunu, s'était sacrifiée dans les flammes du bûcher de son mari. Considérée comme une incarnation de la déesse Durga, elle est très populaire parmi la caste des marwari.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.