Los Angeles County Museum of Art

Los Angeles County Museum of Art

5905 Wilshire Blvd, Los Angeles, CA 90036, États-Unis

http://www.lacma.org/
+13238576000
Enregistré par
1 594
utilisateurs
Principaux #tags

#musee

#visite

#culture

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 19 partenaires officiels

CALIFORNIE

CALIFORNIE

Lorsqu'on circule sur Wilshire Boulevard, on reconnaît souvent le LACMA grâce à l'oeuvre Urban Lights de Chris Burden, qui représente plus de 202 lampadaires provenant de villes de la métropole de Los Angeles, tous éclairés à l'énergie solaire la nuit. L'architecture, signée Renzo Piano, paraît un peu froide au premier abord. Une fois entré dans les lieux, on réalise à quel point les grands espaces laissent au contraire respirer les oeuvres, comme les visiteurs. Le musée est constitué de pièces rapportées, c'est-à-dire de donations de collections qui font de ce lieu un patchwork artistique où chacun trouvera chaussure à son pied... ou pipe à sa bouche : c'est ici que se trouve le fameux tableau de Magritte Ceci n'est pas une pipe . Parmi les 150 000 oeuvres du LACMA, on compte aussi Marie-Madeleine avec la flamme fumante de Georges de La Tour. Le LACMA retrace ainsi l'histoire de l'art à travers les cinq continents, de l'époque préhistorique à nos jours, le tout réparti dans plusieurs bâtiments : Ahmanson Building  : art moderne et contemporain. Cette aile abrite notamment la collection exceptionnelle d'artistes modernes réunie par Janice et Henri Lazarof et dont la valeur est estimée à plus de 100 millions de dollars. Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Joan Miro, Paul Klee ou encore Wassily Kandinsky y figurent notamment. L'art contemporain est représenté par Matthew Barney, Jeff Koons ou encore Frank Stella. Art of the Americas Building  : art américain, latino-américain et précolombien. L'art latino-américain est en bonne place avec plus de 2 000 oeuvres d'art. Belles salles consacrées aux collections d'art mexicain, où vous verrez notamment des toiles de Diego Rivera et de Rufino Tamayo. Les salles précolombiennes sont particulièrement riches (2 500 objets). Dans les salles de peinture américaine, ne ratez pas les toiles de l'impressionniste Mary Cassatt et de Georgia O'Keefe, la peintre moderniste des fleurs géantes. Hammer Building  : art coréen (somptueuses céramiques) et chinois (nombreuses sculptures bouddhistes). Pavilion for Japanese Art  : estampes, sculptures, cloisonnés et céramiques japonais (de 3000 avant J.-C. jusqu'à nos jours) sont regroupés dans ce très beau bâtiment pourtant peu fréquenté, ce qui en rend la découverte d'autant plus agréable. Resnick Pavilion  : consacré à des expositions temporaires contemporaines, toujours de très grande qualité (photographie, peinture, installations...)

LOS ANGELES / CALIFORNIE DU SUD

LOS ANGELES / CALIFORNIE DU SUD

Lorsqu'on circule sur Wilshire Boulevard, on reconnaît souvent le LACMA grâce à l'oeuvre Urban Lights de Chris Burden, qui représente plus de 202 lampadaires provenant de villes de la métropole de Los Angeles, tous éclairés à l'énergie solaire la nuit. L'architecture, signée Renzo Piano, paraît un peu froide au premier abord. Une fois entré dans les lieux, on réalise à quel point les grands espaces laissent au contraire respirer les oeuvres, comme les visiteurs. Le musée est constitué de pièces rapportées, c'est-à-dire de donations de collections qui font de ce lieu un patchwork artistique où chacun trouvera chaussure à son pied... ou pipe à sa bouche : c'est ici que se trouve le fameux tableau de Magritte Ceci n'est pas une pipe . Parmi les 150 000 oeuvres du LACMA, on compte aussi Marie-Madeleine avec la flamme fumante de Georges de La Tour. Le LACMA retrace ainsi l'histoire de l'art à travers les cinq continents, de l'époque préhistorique à nos jours, le tout réparti dans plusieurs bâtiments : Ahmanson Building  : art moderne et contemporain. Cette aile abrite notamment la collection exceptionnelle d'artistes modernes réunie par Janice et Henri Lazarof et dont la valeur est estimée à plus de 100 millions de dollars. Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Joan Miro, Paul Klee ou encore Wassily Kandinsky y figurent notamment. L'art contemporain est représenté par Matthew Barney, Jeff Koons ou encore Frank Stella. Art of the Americas Building  : art américain, latino-américain et précolombien. L'art latino-américain est en bonne place avec plus de 2 000 oeuvres d'art. Belles salles consacrées aux collections d'art mexicain, où vous verrez notamment des toiles de Diego Rivera et de Rufino Tamayo. Les salles précolombiennes sont particulièrement riches (2 500 objets). Dans les salles de peinture américaine, ne ratez pas les toiles de l'impressionniste Mary Cassatt et de Georgia O'Keefe, la peintre moderniste des fleurs géantes. Hammer Building  : art coréen (somptueuses céramiques) et chinois (nombreuses sculptures bouddhistes). Pavilion for Japanese Art  : estampes, sculptures, cloisonnés et céramiques japonais (de 3000 avant J.-C. jusqu'à nos jours) sont regroupés dans ce très beau bâtiment pourtant peu fréquenté, ce qui en rend la découverte d'autant plus agréable. Resnick Pavilion  : consacré à des expositions temporaires contemporaines, toujours de très grande qualité (photographie, peinture, installations...)

CÔTE OUEST DES ETATS-UNIS

CÔTE OUEST DES ETATS-UNIS

Lorsqu'on circule sur Wilshire Boulevard, on reconnaît souvent le LACMA grâce à l'oeuvre Urban Lights de Chris Burden, qui représente plus de 202 lampadaires provenant de villes de la métropole de Los Angeles, tous éclairés à l'énergie solaire la nuit. L'architecture, signée Renzo Piano, paraît un peu froide au premier abord. Une fois entré dans les lieux, on réalise à quel point les grands espaces laissent au contraire respirer les oeuvres, comme les visiteurs. Le musée est constitué de pièces rapportées, c'est-à-dire de donations de collections qui font de ce lieu un patchwork artistique où chacun trouvera chaussure à son pied... ou pipe à sa bouche : c'est ici que se trouve le fameux tableau de Magritte Ceci n'est pas une pipe . Parmi les 150 000 oeuvres du LACMA, on compte aussi Marie-Madeleine avec la flamme fumante de Georges de La Tour. Le LACMA retrace ainsi l'histoire de l'art à travers les cinq continents, de l'époque préhistorique à nos jours, le tout réparti dans plusieurs bâtiments : Ahmanson Building  : art moderne et contemporain. Cette aile abrite notamment la collection exceptionnelle d'artistes modernes réunie par Janice et Henri Lazarof et dont la valeur est estimée à plus de 100 millions de dollars. Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Joan Miro, Paul Klee ou encore Wassily Kandinsky y figurent notamment. L'art contemporain est représenté par Matthew Barney, Jeff Koons ou encore Frank Stella. Art of the Americas Building  : art américain, latino-américain et précolombien. L'art latino-américain est en bonne place avec plus de 2 000 oeuvres d'art. Belles salles consacrées aux collections d'art mexicain, où vous verrez notamment des toiles de Diego Rivera et de Rufino Tamayo. Les salles précolombiennes sont particulièrement riches (2 500 objets). Dans les salles de peinture américaine, ne ratez pas les toiles de l'impressionniste Mary Cassatt et de Georgia O'Keefe, la peintre moderniste des fleurs géantes. Hammer Building  : art coréen (somptueuses céramiques) et chinois (nombreuses sculptures bouddhistes). Pavilion for Japanese Art  : estampes, sculptures, cloisonnés et céramiques japonais (de 3000 avant J.-C. jusqu'à nos jours) sont regroupés dans ce très beau bâtiment pourtant peu fréquenté, ce qui en rend la découverte d'autant plus agréable. Resnick Pavilion  : consacré à des expositions temporaires contemporaines, toujours de très grande qualité (photographie, peinture, installations...)

ROUTE 66 US

ROUTE 66 US

Lorsqu'on circule sur Wilshire Boulevard, on reconnaît souvent le LACMA grâce à l'oeuvre Urban Lights de Chris Burden, qui représente plus de 202 lampadaires provenant de villes de la métropole de Los Angeles, tous éclairés à l'énergie solaire la nuit. L'architecture, signée Renzo Piano, paraît un peu froide au premier abord. Une fois entré dans les lieux, on réalise à quel point les grands espaces laissent au contraire respirer les oeuvres, comme les visiteurs. Le musée est constitué de pièces rapportées, c'est-à-dire de donations de collections qui font de ce lieu un patchwork artistique où chacun trouvera chaussure à son pied... ou pipe à sa bouche : c'est ici que se trouve le fameux tableau de Magritte Ceci n'est pas une pipe . Parmi les 150 000 oeuvres du LACMA, on compte aussi Marie-Madeleine avec la flamme fumante de Georges de La Tour. Le LACMA retrace ainsi l'histoire de l'art à travers les cinq continents, de l'époque préhistorique à nos jours, le tout réparti dans plusieurs bâtiments : Ahmanson Building  : art moderne et contemporain. Cette aile abrite notamment la collection exceptionnelle d'artistes modernes réunie par Janice et Henri Lazarof et dont la valeur est estimée à plus de 100 millions de dollars. Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Joan Miro, Paul Klee ou encore Wassily Kandinsky y figurent notamment. L'art contemporain est représenté par Matthew Barney, Jeff Koons ou encore Frank Stella. Art of the Americas Building  : art américain, latino-américain et précolombien. L'art latino-américain est en bonne place avec plus de 2 000 oeuvres d'art. Belles salles consacrées aux collections d'art mexicain, où vous verrez notamment des toiles de Diego Rivera et de Rufino Tamayo. Les salles précolombiennes sont particulièrement riches (2 500 objets). Dans les salles de peinture américaine, ne ratez pas les toiles de l'impressionniste Mary Cassatt et de Georgia O'Keefe, la peintre moderniste des fleurs géantes. Hammer Building  : art coréen (somptueuses céramiques) et chinois (nombreuses sculptures bouddhistes). Pavilion for Japanese Art  : estampes, sculptures, cloisonnés et céramiques japonais (de 3000 avant J.-C. jusqu'à nos jours) sont regroupés dans ce très beau bâtiment pourtant peu fréquenté, ce qui en rend la découverte d'autant plus agréable. Resnick Pavilion  : consacré à des expositions temporaires contemporaines, toujours de très grande qualité (photographie, peinture, installations...)

CALIFORNIE OUEST AMÉRICAIN

CALIFORNIE OUEST AMÉRICAIN

Lorsqu'on circule sur Wilshire Boulevard, on reconnaît souvent le LACMA grâce à l'oeuvre Urban Lights de Chris Burden, qui représente plus de 202 lampadaires provenant de villes de la métropole de Los Angeles, tous éclairés à l'énergie solaire la nuit. L'architecture, signée Renzo Piano, paraît un peu froide au premier abord. Une fois entré dans les lieux, on réalise à quel point les grands espaces laissent au contraire respirer les oeuvres, comme les visiteurs. Le musée est constitué de pièces rapportées, c'est-à-dire de donations de collections qui font de ce lieu un patchwork artistique où chacun trouvera chaussure à son pied... ou pipe à sa bouche : c'est ici que se trouve le fameux tableau de Magritte La Trahison des images (1929) légendé par l'artiste   : Ceci n'est pas une pipe . Parmi les 150 000 oeuvres du LACMA, on compte aussi Marie-Madeleine avec la flamme fumante de Georges de La Tour. Le LACMA retrace ainsi l'histoire de l'art à travers les cinq continents, de l'époque préhistorique à nos jours, le tout réparti dans plusieurs bâtiments : Ahmanson Building  : art moderne et contemporain. Cette aile abrite notamment la collection exceptionnelle d'artistes modernes réunie par Janice et Henri Lazarof et dont la valeur est estimée à plus de 100 millions de dollars. Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Joan Miro, Paul Klee ou encore Wassily Kandinsky y figurent notamment. L'art contemporain est représenté par Matthew Barney, Jeff Koons ou encore Frank Stella. Art of the Americas Building  : art américain, latino-américain et précolombien. L'art latino-américain est en bonne place avec plus de 2 000 oeuvres d'art. Belles salles consacrées aux collections d'art mexicain, où vous verrez notamment des toiles de Diego Rivera et de Rufino Tamayo. Les salles précolombiennes sont particulièrement riches (2 500 objets). Dans les salles de peinture américaine, ne ratez pas les toiles de l'impressionniste Mary Cassatt et de Georgia O'Keefe, la peintre moderniste des fleurs géantes. Hammer Building  : art coréen (somptueuses céramiques) et chinois (nombreuses sculptures bouddhistes), mais surtout des pièces issues de Mésopotamie et d'Egypte. Réouverture prévue fin 2019. Pavilion for Japanese Art  : Fermé jusqu'en 2020 pour travaux, cet espace réunit estampes, sculptures, cloisonnés et céramiques japonais (de 3000 avant J.-C. jusqu'à nos jours) dans un très beau bâtiment. Resnick Pavilion  : consacré à des expositions temporaires contemporaines, toujours de très grande qualité (photographie, peinture, installations...)

Paulette

Paulette

In the Loup - a foodie's world map

In the Loup - a foodie's world map

La carte de Daphné

La carte de Daphné

pia_mbd

pia_mbd

Eleonore Bridge

Eleonore Bridge

Nolwenn Creme

Nolwenn Creme

Experience NY

Experience NY

Sea of Shoes

Sea of Shoes

Les dessous de Marine

Les dessous de Marine

Lucia Peraldo Matton

Lucia Peraldo Matton

Chiara Latini

Chiara Latini

Sovanna Mv

Sovanna Mv

Lancôme's Happiness Map

Lancôme's Happiness Map

Anna Apei

Anna Apei

Ce qu'en disent les utilisateurs

⭐️⭐️ Belle collection permanente d’Art Moderne, grands classiques. Architecture du lieu à voir.

@khuebb

Place avec les lampes en colonne

@ninissa_run_the_world

Plus important musée de la ville, le LACMA est également le plus vaste de la Côte Ouest. S'étendant sur 8 ha, ses collections de tableaux, sculptures et arts décoratifs traversent les âges et les frontières. Outre des merveilles mondiales et millénaires de grande valeur, les plus grands noms (Rembrandt, Cézanne, Magritte, Mary Cassatt ou encore Ansel Adams) hantent ses galeries. Les extensions achevées en 2010 par l'architecte Renzo Piano viennent encore magnifier le lieu, qui s'apprête à entrer dans une phase d'intense rénovation.Sculptures bouddhiques et shintoïstes, céramiques et laques antiques, textiles et armures, ou encore Cerisiers en fleur au sanctuaire de Togoshu, poétique gravure sur bois de Kasamatsu Shiro. Les pièces de ce pavillon très zen datent du III° millénaire av. J.-C. au XXI siècle . Collections Parmi les récentes acquisitions, citons les grandes installations extérieures comme Urban Light (un arrière-plan surréaliste pour un selfie, composé de centaines de vieux lampadaires de Los Angeles) de Chris Burden, et Levitated Mass de Michael Heizer, un rocher de 340 tonnes en équilibre au-dessus d'un passage. Rénovations / Le reste du complexe s'apprête à être rénové, selon un projet de l'architecte suisse Peter Zumthor. Le projet prévoit de raser une grande partie des actuels pavillons des années 1950 (où les travaux s'avèrent indispensables) pour les remplacer par des galeries en porte-à-faux au-dessus de Wilshire Blvd. Ce réaménagement devrait s'achever en 2023. Jusque-là, plusieures ailes resteront ouvertes (tel le pavillon japonais) et une partie de la collection sera exposée dans d'autres lieux de la ville. Consultez le site buildinglacma.org pour connaître le programme des travaux et être informé sur les galeries qui restent ouvertes pendant la rénovation. Entrée 15$ . Ouvert de 11 heures à 17h le lundi mardi et jeudi de 11 heures à 20h le vendredi et de 10 heures à 19h le samedi et le dimanche

@lenamarthe

What is it? Chris Burden’s Urban Light, a piece made up of 202 cast-iron street lamps gathered from around L.A. and restored to working order, that stands outside of the massive museum. Why go? Yes, snag your streetlight selfies. But you’d be selling yourself short if you don’t venture beyond the photo-friendly installation; LACMA’s collections boast modernist masterpieces, large-scale contemporary works, traditional Japanese screens and by far L.A.’s most consistently terrific special exhibitions. Don’t miss: The museum reopened this month with a Yoshitomo Nara exhibition. Reservations are required to visit the museum, but if you live in the county, book one for a weekday after 3pm and admission is free.

@macop

Picasso's cock - it's gone missing! @_dallygram_

@linsbu

You already know👯‍♀️ (one month to go)

@matildaminarelli

Goodbye Vitamine | Parable of the Sower

@barbarabijbourne

Faire également Melrose Avenue et La Brea

@cvernay75

Mirror of Los Angeles rich cultural heritage and uniquely diverse population - largest art museum in the western US

@margotthespy

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.