Fine Arts Museum (Bao Tang My Thuat)

Fine Arts Museum (Bao Tang My Thuat)

Phố Cao Bá Quát Quận Ba Đình, Hà Nội Vietnam

https://vnfam.vn/vi/
+842437332131
Enregistré par
47
utilisateurs
Principaux #tags

#Musée

#Museum

#Art

#Visites - Points d'intérêt

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

NORD VIETNAM

NORD VIETNAM

Le musée est situé à proximité immédiate du temple de la Littérature, dans un bâtiment où se mêlent Orient et Occident. Construit dans les années 1930, celui-ci abritait l'internat Jeanne d'Arc, un lycée de jeunes filles réputé à l'époque coloniale. Après le réaménagement des locaux, le musée a été inauguré le 6 juin 1966. Sur plus de 4 700 m 2 , les oeuvres présentées couvrent une période allant de la préhistoire à nos jours. Occasion rare pour ceux qui s'intéressent à l'art vietnamien de se voir proposer un panorama à la fois chronologique et qui embrasse l'ensemble des techniques (céramique, sculpture, laque, peinture sur soie, sur papier de mûrier, arts populaires...). On note cependant que le musée a fait l'objet de plusieurs polémiques du fait du nombre important de copies qui y seraient présentées. L'intégrité des collections a beaucoup souffert des guerres successives, mais aussi de la corruption. Nombre d'oeuvres originales ont tracé un chemin tortueux vers les galeries de Tokyo, Hong Kong ou Singapour... Pour la préhistoire, des figures humaines et animales découvertes dans la grotte de Dong Noi (district de Lac Thuy, province de Hoa Binh), datées de 10 000 ans et considérées comme " la première oeuvre plastique vietnamienne ". La jarre en bronze dite Dao Tinh (province de Yen Bay), datée de 2 500 ans est une relique nationale. Elle reflète les différents aspects de la civilisation de Dông Son (habitations, rites funéraires, vie spirituelle...) qui est pour les historiens vietnamiens à l'origine de l'identité vietnamienne. Dans le hall principal, datée du XVIII e siècle, une superbe déesse de la Miséricorde, déesse aux " mille yeux, mille bras ", oeuvre en bois laqué qui témoigne de l'habileté et du niveau technique des artisans de l'époque. La salle la plus appréciée par les visiteurs et celle qui est consacrée aux peintres de l'école supérieure des Beaux-Art d'Indochine, qui a ouvert la voie à un style d'art moderne spécifiquement vietnamien, s'émancipant des influences de la peinture occidentale et chinoise. Des oeuvres majeures : les laques de Nguyen Gia Tri (1908-1993), les peintures à l'huile de To Ngoc Van (1906-1954), les tableaux et les gravures du peintre Tran Van Can (1910-1994), les oeuvres de Bui Xuân Phai (1921-1988), peintre qui est à Hanoi ce que Toulouse-Lautrec fut au Paris du XIX e siècle. Il a puisé son inspiration dans les vieilles rues de Hanoi.

Ce qu'en disent les utilisateurs

Le musée est situé à proximité immédiate du temple de la Littérature, dans un bâtiment où se mêlent Orient et Occident. Construit dans les années 1930, celui-ci abritait l'internat Jeanne d'Arc, un lycée de jeunes filles réputé à l'époque coloniale. Après le réaménagement des locaux, le musée a été inauguré le 6 juin 1966. Sur plus de 4 700 m 2 , les oeuvres présentées couvrent une période allant de la préhistoire à nos jours. Occasion rare pour ceux qui s'intéressent à l'art vietnamien de se voir proposer un panorama à la fois chronologique et qui embrasse l'ensemble des techniques (céramique, sculpture, laque, peinture sur soie, sur papier de mûrier, arts populaires...). On note cependant que le musée a fait l'objet de plusieurs polémiques du fait du nombre important de copies qui y seraient présentées. L'intégrité des collections a beaucoup souffert des guerres successives, mais aussi de la corruption. Nombre d'oeuvres originales ont tracé un chemin tortueux vers les galeries de Tokyo, Hong Kong ou Singapour... Pour la préhistoire, des figures humaines et animales découvertes dans la grotte de Dong Noi (district de Lac Thuy, province de Hoa Binh), datées de 10 000 ans et considérées comme " la première oeuvre plastique vietnamienne ". La jarre en bronze dite Dao Tinh (province de Yen Bay), datée de 2 500 ans est une relique nationale. Elle reflète les différents aspects de la civilisation de Dông Son (habitations, rites funéraires, vie spirituelle...) qui est pour les historiens vietnamiens à l'origine de l'identité vietnamienne. Dans le hall principal, datée du XVIII e siècle, une superbe déesse de la Miséricorde, déesse aux " mille yeux, mille bras ", oeuvre en bois laqué qui témoigne de l'habileté et du niveau technique des artisans de l'époque. La salle la plus appréciée par les visiteurs et celle qui est consacrée aux peintres de l'école supérieure des Beaux-Art d'Indochine, qui a ouvert la voie à un style d'art moderne spécifiquement vietnamien, s'émancipant des influences de la peinture occidentale et chinoise. Des oeuvres majeures : les laques de Nguyen Gia Tri (1908-1993), les peintures à l'huile de To Ngoc Van (1906-1954), les tableaux et les gravures du peintre Tran Van Can (1910-1994), les oeuvres de Bui Xuân Phai (1921-1988), peintre qui est à Hanoi ce que Toulouse-Lautrec fut au Paris du XIX e siècle. Il a puisé son inspiration dans les vieilles rues de Hanoi.

@julieha

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.