Fort Carre

Fort Carre

11 Avenue du 11 Novembre 06600 Antibes France

http://www.antibes-juanlespins.com/culture/fort-carre
+33492905213
Enregistré par
53
utilisateurs
Principaux #tags

#Visite

#A visiter

#A voir

#Militaire

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 4 partenaires officiels

Antibes Juan-les-pins, les plus belles adresses

Antibes Juan-les-pins, les plus belles adresses

Le Fort Carré est l’un des premiers forts bastionnés à être construit à la Renaissance, sous l’ordre du roi de France Henri II. Il sert de sentinelle à la frontière toute proche avec le Comté de Nice et de défense pour la ville d’Antibes. Son histoire passionnante, qui éclaire celle du territoire, sa belle architecture fondée sur l’art mathématique, son chemin de ronde s'élevant à 43 mètres offrant une vue imprenable, et enfin son parc protégé de 4 hectares, à la faune et à la flore typiquement méditerranéenne, font de ce monument historique un lieu à découvrir. Accès avec la ligne de bus 14, d'Envibus

BEST OF COTE D'AZUR

BEST OF COTE D'AZUR

Situé sur la presqu'île Saint-Roch, le fort est bâti sur un rocher culminant à 26 m au-dessus du niveau de la mer. Entouré d'un parc protégé de 4 ha et devenu propriété du Conservatoire du Littoral, il fut construit sur ordre du roi Henri II pour servir de sentinelle et de poste de défense d'Antibes, dernier port français avant la frontière avec le comté de Nice. Son chemin de ronde s'élève à 43 m et offre une vue panoramique à 360 degrés. Sa construction s'est déroulée en plusieurs temps : la tour centrale en 1550 puis les quatre bastions en 1570. Le fort ne fut envahi partiellement qu'une fois en 1592 par l'armée du duc de Savoie. Vauban termina la ceinture fortifiée et le site demeura stratégique jusqu'au XIX e siècle. Quand Nice fut rattachée à la France, il fut déclassé militairement. Au pied du fort, l'armée installa des casernes et un centre de formation sportif militaire de haut niveau qu'elle céda ensuite au Ministère des Sports en 1967. Laissé à l'abandon, le fort fut restauré par des bénévoles entre 1979 et 1985. La ville d'Antibes le racheta en 1997, l'ouvrit au public en 1998 et installa des infrastructures sportives au pied des remparts. Depuis, des concerts et diverses manifestations sont organisés dans l'amphithéâtre en plein air.

CÔTE D'AZUR - MONACO

CÔTE D'AZUR - MONACO

Situé sur la presqu'île Saint-Roch, le fort est bâti sur un rocher culminant à 26 m au-dessus du niveau de la mer. Entouré d'un parc protégé de 4 ha et devenu propriété du Conservatoire du Littoral, il fut construit sur ordre du roi Henri II pour servir de sentinelle et de poste de défense d'Antibes, dernier port français avant la frontière avec le comté de Nice. Son chemin de ronde s'élève à 43 m et offre une vue panoramique à 360 degrés. Sa construction s'est déroulée en plusieurs temps : la tour centrale en 1550 puis les quatre bastions en 1570. Le fort ne fut envahi partiellement qu'une fois en 1592 par l'armée du duc de Savoie. Vauban termina la ceinture fortifiée et le site demeura stratégique jusqu'au XIX e siècle. Quand Nice fut rattachée à la France, il fut déclassé militairement. Au pied du fort, l'armée installa des casernes et un centre de formation sportif militaire de haut niveau qu'elle céda ensuite au Ministère des Sports en 1967. Laissé à l'abandon, le fort fut restauré par des bénévoles entre 1979 et 1985. La ville d'Antibes le racheta en 1997, l'ouvrit au public en 1998 et installa des infrastructures sportives au pied des remparts. Depuis, des concerts et diverses manifestations sont organisés dans l'amphithéâtre en plein air.

COTE D’AZUR – MONACO EN CHINOIS

COTE D’AZUR – MONACO EN CHINOIS

Situé sur la presqu'île Saint-Roch, le fort est bâti sur un rocher culminant à 26 m au-dessus du niveau de la mer. Entouré d'un parc protégé de 4 ha et devenu propriété du Conservatoire du Littoral, il fut construit sur ordre du roi Henri II pour servir de sentinelle et de poste de défense d'Antibes, dernier port français avant la frontière avec le comté de Nice. Son chemin de ronde s'élève à 43 m et offre une vue panoramique à 360 degrés. Sa construction s'est déroulée en plusieurs temps : la tour centrale en 1550 puis les quatre bastions en 1570. Le fort ne fut envahi partiellement qu'une fois en 1592 par l'armée du duc de Savoie. Vauban termina la ceinture fortifiée et le site demeura stratégique jusqu'au XIX e siècle. Quand Nice fut rattachée à la France, il fut déclassé militairement. Au pied du fort, l'armée installa des casernes et un centre de formation sportif militaire de haut niveau qu'elle céda ensuite au Ministère des Sports en 1967. Laissé à l'abandon, le fort fut restauré par des bénévoles entre 1979 et 1985. La ville d'Antibes le racheta en 1997, l'ouvrit au public en 1998 et installa des infrastructures sportives au pied des remparts. Depuis, des concerts et diverses manifestations sont organisés dans l'amphithéâtre en plein air.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.