Shota

Shota

עכו, 24000 Israel

http://www.akko.org.il/
+97249956707
Enregistré par
8
utilisateurs
Principaux #tags

#A voir

#Culture

#Da vedere

#FAIT

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

ISRAËL

ISRAËL

A savoir avant la visite La visite concerne les vestiges restaurés d'un état-major souterrain croisé (dont faisaient partie les Hospitaliers) composé de plusieurs salles (Knight's Halls) sur lequel fut construite par la suite une citadelle ottomane. Une confusion porte souvent entre Hospitaliers et Templiers, deux ordres monastiques nés en Terre sainte au XII e siècle, dont le second était purement militaire. Les Hospitaliers, initialement dévoués à accueillir et soigner les pèlerins en Terre sainte, avaient en charge la gestion des hôpitaux à Jérusalem et Acre. Ils participèrent néanmoins aux combats en tant que Croisés. Les Templiers, dont l'ordre fut créé quelques années plus tard, avaient pour unique but la protection par les armes des mêmes pèlerins. A Acre, la forteresse qui abritait les Templiers se trouvait au sud-ouest de la ville. Elle fut construite à partir de 1187 et ses ruines sont aujourd'hui ensevelies sous la mer. Le tunnel (Templar Tunnel) qui reliait la forteresse engloutie au port à été mis à jour il y a quelques années. Il s'agit d'un ouvrage long de 350 mètres dont la première entrée se trouve à plusieurs centaines de mètres de la citadelle hospitalière. Il se visite à part, même si le prix d'entrée est inclus dans celui du ticket d'accès à la citadelle. Le quartier général Il s'agit d'un ensemble important comprenant de vastes salles souterraines et de nombreuses pièces réparties sur quatre ailes autour d'une cour centrale. Ce quartier général fut construit à partir de 1149 (date des premiers écrits concernant l'implantation d'une cathédrale) et détruit en 1291 par les Mamelouks. Lorsque Ahmed al-Jazzar, le gouverneur ottoman de Saint-Jean-d'Acre, décida de bâtir une citadelle et un palais à cet endroit, il fit combler de terre les ruines des bâtiments des Hospitaliers. Une partie de l'édifice servit alors de palais au pacha, et une autre de prison où furent enfermés les criminels et les opposants politiques. Bien plus tard, en 1868, le Baha'u'llah, l'un des fondateurs de la religion baha'ï, y fut emprisonné avec son fils après avoir été exilé de Perse. Par la suite, lors du mandat anglais, cette partie du palais continua à servir de prison (visiter le Underground Prisonners Museum, dont l'entrée se situe au 10 de la rue Haagana. Le parcours de la visite Il a entièrement été repensé en 2015. Avec des images et des animations projetées sur les murs et au sol, un éclairage et des vitrines mettant en valeur les pièces exposées, la présence de panneaux explicatifs (en hébreu et en anglais) pour chaque détail important du parcours, le souci constant d'apporter aux présentations un attrait ludique et pédagogique pour les familles comme pour les férus d'histoire, on peut dire que les responsables du site ont parfaitement réussi l'importante transformation des lieux. On ne saurait trop conseiller de louer un audio-guide avec de nouveaux textes adaptés à ce parcours de visite exceptionnel. A noter également que la quasi-totalité du parcours a été rendue accessible aux fauteuils roulants. Voici les principales salles et lieux qui composent le quartier général : La cour principale.  Il s'agit d'une cour ouverte d'une superficie de 1 200 m² dans laquelle se trouvent deux puits. Elle est entourée d'une série d'arches soutenant les escaliers et un corridor menant aux chambres situées au deuxième étage. La salle des colonnes (Columns Hall).  Cette salle est la partie la plus impressionnante du complexe. La salle haute de 10 mètres est composée d'un système de huit voûtes croisées en ogives s'élevant à 10 mètres de hauteur et portées par trois piliers ronds en pierre, d'un diamètre de 3 mètres. Elle servait de salle à manger aux Hospitaliers. La salle nord.  Cette aile a été construite adjacente à la muraille nord de la ville. La salle des amphores à sucre (Sugar Bowls Hall) . Les nombreux ustensiles découverts dans cette salle rappellent que la production de sucre était l'une des activités principales des Croisés, et une de leur plus importante source de revenus. La porte nord-ouest.  Le passage entre la cour centrale et la douve nord se fait par une porte décorée et protégée par une tour massive construite au-dessus. La tour nord-ouest et le système d'égout principal.  Cette aile, située au coin nord-ouest de l'enceinte, s'élève sur trois étages, et était utilisée comme aile de toilettes. Le système d'évacuation des eaux usées des latrines est l'un des plus beaux exemplaires découverts à ce jour. On recense un nombre limité de systèmes de ce type dans les monastères et les hôpitaux des XIIIe et XIVe siècles d'Angleterre et du pays de Galles. L'aile ouest.  Cette aile n'a pas encore été excavée, mais il semble qu'elle était utilisée comme aile de logement. Des chapiteaux portant des visages humains découverts suite à un effondrement témoignent qu'elle aurait été construite dans un style architectural gothique. La salle des piliers (Pillars Hall).  Elle s'étend sur 1 300 m², séparés en 15 espaces par des voûtes à section carrée. La section principale du plafond de voûtes en croix date de la période croisée tandis que les autres ont été restaurées suite à des effondrements. La salle servait de salle de rassemblement et de stockage du quartier général. La rue au sud (Southern Road).  Au sud du complexe hospitalier a été découverte une route municipale traversant le quartier hospitalier. La rue s'étend depuis la muraille de la ville au nord, à partir de la porte de Saint-Jean (une porte hospitalière), vers le sud le long de la muraille. Sur le mur, une dizaine de gravures représentent des symboles héraldiques (blasons), croix, etc. La belle salle (Beautiful Hall).  Son nom lui a été donné par les archéologues en raison de la façon dont elle a été construite, avec des pierres extrêmement bien taillées et des fenêtres arquées. Elle servait vraisemblablement de salle de repos pour les pèlerins qui gagnait Acre. La salle des prisonniers (Prisoners Hall).  Cette salle supplémentaire n'a aucun lien direct avec l'enceinte hospitalière, mais avec la rue publique passant à l'est. Elle date de l'époque croisée et ne doit pas être confondue avec la prison utilisée par la suite à l'emplacement du Museum of Underground Prisoners.   La visite du site, qui se terminait jusqu'en 2015 en empruntant un étroit et long tunnel dont l'entrée se trouve près de la salle à manger, a été modifiée. Le lieu utilisé servait autrefois d'égout et, sans doute aussi, d'issue de secours menant jusqu'au port. A savoir qu'à ce jour, les archéologues estiment qu'une très grande partie du site souterrain n'a pas encore été mise à jour. Il est donc probable que, lors de votre venue, certains éléments ou lieux aient été ajoutés au parcours ou modifiés.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.