Jaisalmer Fort
Enregistré par
46
utilisateurs
Principaux #tags

#Instagram

#Fort

#Monuments

#India

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

INDE DU NORD

INDE DU NORD

Bien avant d'atteindre la ville, vous aurez aperçu les remparts dorés, renforcés de 99 bastions et dominés par la façade du palais royal. La citadelle de Jaisalmer surgit du désert, telle un mirage, semblant flotter sur un nuage de sable. Bâtie en 1156, la forteresse a été maintes fois restaurée au gré des campagnes militaires voyant s'affronter au fil des siècles les Bhatti, les Moghols venus de Delhi et les Rathores de Jodhpur. Il s'agit de l'un des plus anciens forts du Rajasthan et il a été listé au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2013. La cité fut fondée par un raja du clan des Bhatti dénommé Rao Jaisal. Elle devient rapidement une importante étape caravanière entre l'Inde et la Perse. Au XIV e siècle, les Bhatti s'empare d'une caravane venue de Delhi. En guise de représailles, le sultan de Delhi Al ud-Din Khalji fait raser la ville ou presque. Le fort est reconstruit près d'un siècle plus tard. En 1541, il subit les assauts de l'empereur Humayun sans succomber. Mais les velléités de domination mogholes finissent par faire céder le rawal qui offre une de ses filles en mariage à l'empereur Akbar. La ville reste sous contrôle moghol jusqu'en 1762 et sa reprise par le maharawal Mulraj. C'est lui aussi qui signe un traité avec la Compagnie des Indes orientales britannique en 1812 lui assurant protection. L'essor du commerce maritime et du port de Bombay pendant la période du Raj provoque le déclin économique de la ville. La partition avec le Pakistan en 1947 et la fermeture de la frontière l'achève définitivement. En 1949, la cité princière se rallie à l'Union de l'Inde. En 1993, la région de Jaisalmer connaît une violente mousson qui détruit ou abîme fortement près de 250 bâtiments historiques dont le Rani-ka-Mahal, le palais de la Reine. Désormais, Jaisalmer connaît un regain d'activité avec le développement d'un tourisme de masse. Aujourd'hui encore, le fort abrite une population d'environ 3 000 personnes sur les 65 400 habitants que compte Jaisalmer. Il s'agit d'une petite cité avec ses temples, ses havelis aux façades finement ciselées, ses ruelles étroites, ses échoppes et son palais. Le fort a été érigé sur une plateforme naturelle sédimentaire qui domine la plaine à 79 mètres d'altitude. Il mesure 460 mètres de long sur 230 mètres de large. Il a conservé tout son cachet médiéval et il est très agréable de déambuler dans ses ruelles et sur ses remparts interdits de circulation automobile. Seules quelques motos, vaches et de nombreux touristes viennent troubler le calme de cette cité légendaire. Vous franchirez la double ligne de murailles par une rampe escarpée gardée par quatre portes successives. Vous voilà sur la place carrée de Dashera Chowk où eurent lieu les fameux jauhar (suicide collectif rituel : les femmes rajput s'immolaient à la suite d'une défaite militaire pour ne pas être déshonorées) lors des sièges ennemis. A droite, la façade du palais présente de jolis jharokha (fenêtres en surplomb finement sculptées). Des ruelles pavées suivent les remparts parfois épais de 10 mètres. Prévoir une bonne demi-journée pour explorer l'ensemble.

RAJASTHAN

RAJASTHAN

Bien avant d'atteindre la ville, vous aurez aperçu les remparts dorés, renforcés de 99 bastions et dominés par la façade du palais royal. La citadelle de Jaisalmer surgit du désert, telle un mirage, semblant flotter sur un nuage de sable. Bâtie en 1156, la forteresse a été maintes fois restaurée au gré des campagnes militaires voyant s'affronter au fil des siècles les Bhatti, les Moghols venus de Delhi et les Rathores de Jodhpur. Il s'agit de l'un des plus anciens forts du Rajasthan et il a été listé au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2013. La cité fut fondée par un raja du clan des Bhatti dénommé Rao Jaisal. Elle devient rapidement une importante étape caravanière entre l'Inde et la Perse. Au XIV e siècle, les Bhatti s'empare d'une caravane venue de Delhi. En guise de représailles, le sultan de Delhi Al ud-Din Khalji fait raser la ville ou presque. Le fort est reconstruit près d'un siècle plus tard. En 1541, il subit les assauts de l'empereur Humayun sans succomber. Mais les velléités de domination mogholes finissent par faire céder le rawal qui offre une de ses filles en mariage à l'empereur Akbar. La ville reste sous contrôle moghol jusqu'en 1762 et sa reprise par le maharawal Mulraj. C'est lui aussi qui signe un traité avec la Compagnie des Indes orientales britannique en 1812 lui assurant protection. L'essor du commerce maritime et du port de Bombay pendant la période du Raj provoque le déclin économique de la ville. La partition avec le Pakistan en 1947 et la fermeture de la frontière l'achève définitivement. En 1949, la cité princière se rallie à l'Union de l'Inde. En 1993, la région de Jaisalmer connaît une violente mousson qui détruit ou abîme fortement près de 250 bâtiments historiques dont le Rani-ka-Mahal, le palais de la Reine. Désormais, Jaisalmer connaît un regain d'activité avec le développement d'un tourisme de masse. Aujourd'hui encore, le fort abrite une population d'environ 3 000 personnes sur les 65 400 habitants que compte Jaisalmer. Il s'agit d'une petite cité avec ses temples, ses havelis aux façades finement ciselées, ses ruelles étroites, ses échoppes et son palais. Le fort a été érigé sur une plateforme naturelle sédimentaire qui domine la plaine à 79 mètres d'altitude. Il mesure 460 mètres de long sur 230 mètres de large. Il a conservé tout son cachet médiéval et il est très agréable de déambuler dans ses ruelles et sur ses remparts interdits de circulation automobile. Seules quelques motos, vaches et de nombreux touristes viennent troubler le calme de cette cité légendaire. Vous franchirez la double ligne de murailles par une rampe escarpée gardée par quatre portes successives. Vous voilà sur la place carrée de Dashera Chowk où eurent lieu les fameux jauhar (suicide collectif rituel : les femmes rajput s'immolaient à la suite d'une défaite militaire pour ne pas être déshonorées) lors des sièges ennemis. A droite, la façade du palais présente de jolis jharokha (fenêtres en surplomb finement sculptées). Des ruelles pavées suivent les remparts parfois épais de 10 mètres. Prévoir une bonne demi-journée pour explorer l'ensemble.

Ce qu'en disent les utilisateurs

Hier, journée de marche dans le fort de jaisalmer avec le soleil ☀️

@yohan33160

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.