Musée juif de Berlin

Musée juif de Berlin

Lindenstraße 9-14, 10969 Berlin, Allemagne

https://www.jmberlin.de/
+493025993300
Enregistré par
1 250
utilisateurs
Principaux #tags

#musee

#visite

#culture

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 4 partenaires officiels

BERLIN

BERLIN

Le Jüdiches Museum - Musée juif - est un incontournable de la Berlin réunifiée. Tout d'abord, le bâtiment en lui-même est une curiosité architecturale. Beaucoup voient dans cet édifice conçu par l'architecte Daniel Libeskind une étoile de David dont les branches auraient été démembrées, désarticulées. Le nom du projet est " Entre les lignes ", et il est vrai que bien peu de bâtiments en disent autant avec si peu de mots. Une grande partie du musée au sous-sol est un mémorial, une sorte de labyrinthe où les parois sont penchées et le sol est incliné. Le mémorial s'articule autour de trois axes : Exil, Holocauste et Continuité. Les axes mènent à différents lieux qui invitent au recueillement comme la glaçante tour de l'holocauste ou jardin de l'exil, avec ses 49 colonnes dissymétriques marquant la désorientation. La salle la plus perturbante est sans doute celle où se trouve l'installation de l'artiste israélien Menashe Kadishman, Schalechet (feuilles tombées), avec ses 10 000 visages en métal qui tapissent le sol. L'ensemble du bâtiment surprend par ses diagonales et parallèles, et par ses espaces vides à travers lesquels transparaissent les cicatrices de l'histoire, la perte, l'absence. Depuis l'été 2020, une nouvelle exposition permanente, moderne et interactive, a ouvert ses portes dans les étages du Jüdisches Museum . Elle est consacrée à l'histoire et à la culture juives-allemandes du IX e  siècle à nos jours. La visite commence par ce texte fondateur pour la culture juive qu'est la Bible. Ensuite la visite prend un tour plus chronologique. On en apprendra plus sur " Ashkenas ", le nom médiéval donné par les juifs au territoire situé au nord des Alpes, puis sur l'introduction de l'imprimerie et de la Réforme. C'est toute l'histoire de l'Allemagne qui est retracée à travers la perspective juive. Le XVIII e siècle voit les débuts de la Haskala, un mouvement d'émancipation inspiré par le courant des Lumières où Berlin joue un rôle-clé avec ses salons littéraires. On descend ensuite les escaliers du " Hall of Fame " qui fait la part belle aux personnalités allemandes juives (Hannah Arendt, Heinrich Heine, etc.) pour arriver à la partie de l'exposition consacrée aux tragédies du XX e siècle : les persécutions infligées aux juifs par les nazis, l'exil forcé et l'Holocauste. Viennent ensuite l'après-guerre et l'impossible retour à la normalité. A la fin, une installation vidéo captivante donne la parole à des juifs du monde entier pour en montrer toute la diversité. La nouvelle exposition est traversée ici et là par des oeuvres contemporaines.

ALLEMAGNE

ALLEMAGNE

Le Jüdiches Museum - Musée juif - est un incontournable de la Berlin réunifiée. Tout d'abord, le bâtiment en lui-même est une curiosité architecturale. Beaucoup voient dans cet édifice conçu par l'architecte Daniel Libeskind une étoile de David dont les branches auraient été démembrées, désarticulées. Le nom du projet est " Entre les lignes ", et il est vrai que bien peu de bâtiments en disent autant avec si peu de mots. Une grande partie du musée au sous-sol est un mémorial, une sorte de labyrinthe où les parois sont penchées et le sol est incliné. Le mémorial s'articule autour de trois axes : Exil, Holocauste et Continuité. Les axes mènent à différents lieux qui invitent au recueillement comme la glaçante tour de l'holocauste ou jardin de l'exil, avec ses 49 colonnes dissymétriques marquant la désorientation. La salle la plus perturbante est sans doute celle où se trouve l'installation de l'artiste israélien Menashe Kadishman, Schalechet (feuilles tombées), avec ses 10 000 visages en métal qui tapissent le sol. L'ensemble du bâtiment surprend par ses diagonales et parallèles, et par ses espaces vides à travers lesquels transparaissent les cicatrices de l'histoire, la perte, l'absence. Depuis l'été 2020, une nouvelle exposition permanente, moderne et interactive, a ouvert ses portes dans les étages du Jüdisches Museum . Elle est consacrée à l'histoire et à la culture juives-allemandes du IX e  siècle à nos jours. La visite commence par ce texte fondateur pour la culture juive qu'est la Bible. Ensuite la visite prend un tour plus chronologique. On en apprendra plus sur " Ashkenas ", le nom médiéval donné par les juifs au territoire situé au nord des Alpes, puis sur l'introduction de l'imprimerie et de la Réforme. C'est toute l'histoire de l'Allemagne qui est retracée à travers la perspective juive. Le XVIII e siècle voit les débuts de la Haskala, un mouvement d'émancipation inspiré par le courant des Lumières où Berlin joue un rôle-clé avec ses salons littéraires. On descend ensuite les escaliers du " Hall of Fame " qui fait la part belle aux personnalités allemandes juives (Hannah Arendt, Heinrich Heine, etc.) pour arriver à la partie de l'exposition consacrée aux tragédies du XX e siècle : les persécutions infligées aux juifs par les nazis, l'exil forcé et l'Holocauste. Viennent ensuite l'après-guerre et l'impossible retour à la normalité. A la fin, une installation vidéo captivante donne la parole à des juifs du monde entier pour en montrer toute la diversité. La nouvelle exposition est traversée ici et là par des oeuvres contemporaines.

Natacha Birds

Natacha Birds

Marine Etch

Marine Etch

Ce qu'en disent les utilisateurs

Musée juif Horaires : 10h - 19h Tarif : 8€ adultes, 3€ étudiants

@Milefy

Cool museum. But HUGE. Free but requires resis

@alexkay98

Incredible architecture, immersive exhibition, one of my favourite museums in Berlin. Absolue must see.

@geobenco

très complet, architecture du bâtiment très intéressante expo permanente gratuite a un petit parc adjacent avec café

@mwacarolel

relation communautes juives et allemandes depuis 2000 ans depuis le MA à ajd

@princesse.pison

Musée incontournable sur Berlin, même s’il remue les tripes. Le plus dur : les lettres des victimes du nazisme à leurs familles.

@audvoon

Le nom du projet conçu par l'architecte Daniel Libeskind, un chantre de l'architecture déstructurée, est " Entre les lignes ", et il est vrai que bien peu de bâtiments en disent autant avec si peu de mots. A vrai dire, une grande partie du musée n'est pas à proprement parler un musée, puisqu'on y contemple des installations où trois axes architecturaux ( Exil , Holocauste et Continuité ) font froid dans le dos. Ainsi, au sous-sol, un labyrinthe mène d'un côté à la salle d'expositions temporaires, d'un autre à l'effrayante tour de l'holocauste et enfin au jardin de l'exil et de l'émigration, surplombé de 49 colonnes dissymétriques marquant la désorientation. L'ensemble du bâtiment surprend par ses diagonales et parallèles, et par ses espaces vides qui symbolisent les cicatrices de l'Histoire. Depuis 2001, une exposition installée au dernier étage est certes consacrée à l'histoire et à la culture juive allemande du IX e  siècle à nos jours, mais le plus impressionnant reste ces espaces vides et expressifs qui prennent en charge le devoir de mémoire. Le site lui-même représente une étoile de David explosée, dont les différentes branches partent du terrain en direction des habitations de figures juives importantes de l'histoire allemande, comme Heinrich Heine, Arnold Schöneberg et Walter Benjamin. Cela forme autour du lieu une toile qui s'étend à tous les points de la ville et de son histoire.

@aurelientmartini

Le bâtiment est une œuvre en soi. Saisissant !

@belleminclementine

Le nom du projet conçu par l'architecte Daniel Libeskind, un chantre de l'architecture déstructurée, est " Entre les lignes ", et il est vrai que bien peu de bâtiments en disent autant avec si peu de mots. A vrai dire, une grande partie du musée n'est pas à proprement parler un musée, puisqu'on y contemple des installations où trois axes architecturaux ( Exil , Holocauste et Continuité ) font froid dans le dos. Ainsi, au sous-sol, un labyrinthe mène d'un côté à la salle d'expositions temporaires, d'un autre à l'effrayante tour de l'holocauste et enfin au jardin de l'exil et de l'émigration, surplombé de 49 colonnes dissymétriques marquant la désorientation. L'ensemble du bâtiment surprend par ses diagonales et parallèles, et par ses espaces vides qui symbolisent les cicatrices de l'Histoire. Depuis 2001, une exposition installée au dernier étage est certes consacrée à l'histoire et à la culture juive allemande du IX e  siècle à nos jours, mais le plus impressionnant reste ces espaces vides et expressifs qui prennent en charge le devoir de mémoire. Le site lui-même représente une étoile de David explosée, dont les différentes branches partent du terrain en direction des habitations de figures juives importantes de l'histoire allemande, comme Heinrich Heine, Arnold Schöneberg et Walter Benjamin. Cela forme autour du lieu une toile qui s'étend à tous les points de la ville et de son histoire.

@cassandre.g

Musée très bien fait même si une grande partie était en traveau (été 2019). Architecturalement très poussée. A faire

@mathieu.mieg

Passer extérieur, intérieur en rénovation

@joanna.vitiello

Musée juif, prendre audio guide, l’émotion sa mère

@dystopique

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.