Nat'l Museum of Women in the Arts

Nat'l Museum of Women in the Arts

1250 New York Ave NW Washington, DC 20005 USA

https://nmwa.org/
+12027835000
Enregistré par
50
utilisateurs
Principaux #tags

#Museum

#Art

#Musée

#DC

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

CÔTE EST DES ETATS-UNIS

CÔTE EST DES ETATS-UNIS

Ouvert en 1987, c'est le seul musée au monde dédié aux femmes artistes. En 1937, Hans Hofmann écrivait à propos des toiles de Lee Krasner : " This is so good, you would not know it was painted by a woman ! " De nos jours, seulement 5 % de l'art visible dans les musées sont l'oeuvre des femmes. L'existence de ce musée est donc très importante... La collection actuelle compte plus de 4 500 pièces. A voir, dans le hall : The Artist and her Family at a Fourth of July Picnic (1864), de Lilly Martin Spencer ; Susan Avery et Isaac Avery (deux portraits), de Sarah Miriam Peale (1821) ; A Gentleman's Table (1890), de Claude Raguet Hirstafter. Mezzanine : sélection de la collection permanente, peintures européennes du XVI e au XIX e siècle. Bowl of Lemons and Oranges on a Box of Wood Shavings and Pomogranates , de Louise Moillon ; Still Life of Fish and Cat , de Clara Peeters (le premier tableau acquis par le musée) ; peintures d'artistes d'Europe du Nord (XVI e et XVII e siècles) qui ont eu un rôle considérable dans le développement de la nature morte. Concert , de Judith Leyster ; Prelude to a Concert , de Marguerite Gérard ; Portrait de la Marquise de La Fayette , d'Adélaïde Labille-Guiard ; Portrait de la Princesse Belozersky , d'Elisabeth Louise Vigée-Lebrun ; artistes italiennes du XVI e siècle : Virgin and Child , d'Elisabetta Sirani, Portrait of a Noblewoman , de Lavinia Fontana. Voir aussi la collection d'orfèvrerie de 1685 à 1845. Niveau 2 : consacré aux expositions temporaires, au nombre de 5 ou 6 chaque année. Niveau 3 : sélection de la collection permanente, art moderne et contemporain. On my Porch , d'Helen Turner ; Portrait d'une femme en corsage blanc (1905), de Mary Cassatt ; La Cage (1885), de Berthe Morisot ; La Poupée abandonnée (1921), de Suzanne Valadon (qui a posé pour Renoir avant de peindre elle-même). Début XX e  : Traute Washing , de Lotte Laserstein ; Walking Blindly , d'Elizabeth Catlett ; Africa , de Lois Mailou Jones ; Nude Reclining , de Marguerite Thompson Zorach. Autoportrait dédié à Léon Trotsky (1937), de Frida Kahlo ; Stepping Out (2000), un bronze d'Elizabeth Catlett. Des oeuvres très fortes de l'artiste allemande Käthe Kollwitz, mettant en scène des thèmes comme le viol, dans Raped (1921). Aussi, un autoportrait et 2 bronzes, dont la sublime étreinte de The Farewell (1940). Plusieurs toiles d'Alice Neel, comme T.B. Harlem (1940) et Pregnant Julie and Algis (1967). Grandes toiles du mouvement abstrait expressionniste (fin des années 1940). Persian Steep (1977), de Mary Grigoriadis ; Bacchus n° 3 (1978), d'Elaine de Kooning ; The Springs (1937), de Lee Krasner ; Spiritualist (1973), d'Helen Frankenthaler. Sélection de la collection de portraits de femmes faits par des femmes ! Superbes clichés en noir et blanc. Stride Piano , Sweeping Beauty , Snake Man , d'Alison Saar ; Portrait de Colette (1951) et un de Marlène Dietrich, intitulé Destiny Rides Again , de Louise Dahl-Wolfe ; le très beau Puritan Love Duet (Martha Graham, la célèbre pionnière de la danse moderne aux US, avec Hawkins, dont elle fut l'épouse à un moment), par Barbara Morgan. Un musée que l'on apprécie beaucoup ! Pour un en-cas : Mezzanine Café, ouvert de 11h à 14h du lundi au vendredi.

WASHINGTON

WASHINGTON

Ouvert en 1987, c'est le seul musée au monde dédié aux femmes artistes. En 1937, Hans Hofmann écrivait à propos des toiles de Lee Krasner : " This is so good, you would not know it was painted by a woman ! " De nos jours, seulement 5 % de l'art visible dans les musées sont l'oeuvre des femmes. L'existence de ce musée est donc très importante... La collection actuelle compte plus de 4 500 pièces. A voir, dans le hall : The Artist and her Family at a Fourth of July Picnic (1864), de Lilly Martin Spencer ; Susan Avery et Isaac Avery (deux portraits), de Sarah Miriam Peale (1821) ; A Gentleman's Table (1890), de Claude Raguet Hirstafter. Mezzanine : sélection de la collection permanente, peintures européennes du XVI e au XIX e siècle. Bowl of Lemons and Oranges on a Box of Wood Shavings and Pomogranates , de Louise Moillon ; Still Life of Fish and Cat , de Clara Peeters (le premier tableau acquis par le musée) ; peintures d'artistes d'Europe du Nord (XVI e et XVII e siècles) qui ont eu un rôle considérable dans le développement de la nature morte. Concert , de Judith Leyster ; Prelude to a Concert , de Marguerite Gérard ; Portrait de la Marquise de La Fayette , d'Adélaïde Labille-Guiard ; Portrait de la Princesse Belozersky , d'Elisabeth Louise Vigée-Lebrun ; artistes italiennes du XVI e siècle : Virgin and Child , d'Elisabetta Sirani, Portrait of a Noblewoman , de Lavinia Fontana. Voir aussi la collection d'orfèvrerie de 1685 à 1845. Niveau 2 : consacré aux expositions temporaires, au nombre de 5 ou 6 chaque année. Niveau 3 : sélection de la collection permanente, art moderne et contemporain. On my Porch , d'Helen Turner ; Portrait d'une femme en corsage blanc (1905), de Mary Cassatt ; La Cage (1885), de Berthe Morisot ; La Poupée abandonnée (1921), de Suzanne Valadon (qui a posé pour Renoir avant de peindre elle-même). Début XX e  : Traute Washing , de Lotte Laserstein ; Walking Blindly , d'Elizabeth Catlett ; Africa , de Lois Mailou Jones ; Nude Reclining , de Marguerite Thompson Zorach. Autoportrait dédié à Léon Trotsky (1937), de Frida Kahlo ; Stepping Out (2000), un bronze d'Elizabeth Catlett. Des oeuvres très fortes de l'artiste allemande Käthe Kollwitz, mettant en scène des thèmes comme le viol, dans Raped (1921). Aussi, un autoportrait et 2 bronzes, dont la sublime étreinte de The Farewell (1940). Plusieurs toiles d'Alice Neel, comme T.B. Harlem (1940) et Pregnant Julie and Algis (1967). Grandes toiles du mouvement abstrait expressionniste (fin des années 1940). Persian Steep (1977), de Mary Grigoriadis ; Bacchus n° 3 (1978), d'Elaine de Kooning ; The Springs (1937), de Lee Krasner ; Spiritualist (1973), d'Helen Frankenthaler. Sélection de la collection de portraits de femmes faits par des femmes ! Superbes clichés en noir et blanc. Stride Piano , Sweeping Beauty , Snake Man , d'Alison Saar ; Portrait de Colette (1951) et un de Marlène Dietrich, intitulé Destiny Rides Again , de Louise Dahl-Wolfe ; le très beau Puritan Love Duet (Martha Graham, la célèbre pionnière de la danse moderne aux US, avec Hawkins, dont elle fut l'épouse à un moment), par Barbara Morgan. Un musée que l'on apprécie beaucoup ! Pour un en-cas : Mezzanine Café, ouvert de 11h à 14h du lundi au vendredi.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.