Stones

Stones

Bulevar Kuzman Josifovski Pitu 1000 Skopje Former Yugoslav Rep. of Macedonia

Enregistré par
5
utilisateurs
Principaux #tags

#Ouvrage d'art

#Visites - Points d'intérêt

#Landmark

#Vue !!

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

MACÉDOINE

MACÉDOINE

Enjambant le Vardar, le pont de pierre ( kamen most en slavo-macédonien, ura e gurit en albanais), est l'un des rares monuments anciens du centre-ville. Long de 214 m et large de 6,33 m, il est depuis plus de 500 ans le symbole de Skopje, ornant les armes de la ville. Histoire. L'origine du pont est mal connue. Selon une version peu probable, il remonterait à la période romaine. Une autre hypothèse, plus sérieuse, place la construction en 1346, sous le règne de l'empereur serbe Stefan Uroš IV Dušan. Celui-ci avait alors établi la capitale de son vaste territoire à Skopje, dans la citadelle de Kale surplombant le Vardar. L'édifice continue d'ailleurs d'être aussi appelé " pont de Dušan " (Dušanov most) par une partie de la population slave. Toujours est-il que l'ouvrage n'est cité pour la première fois dans les sources qu'au XV e siècle, plusieurs décennies après l'arrivée des Ottomans (1392). Le pont aurait ainsi été érigé entre 1421 et 1481, sous le règne du sultan Murat II ou de Mehmet II le Conquérant. Plusieurs fois endommagé par les crues du Vardar, il fut consolidé et élargi sous le règne de l'avant-dernier sultan, Mehmet V, en 1909. Trait d'union crucial entre les 2 parties de la ville, le pont est aussi lié à l'insurrection bulgare d'octobre-décembre 1689 contre les Ottomans. Ce mouvement fut réprimé dans le sang et son leader, Petar Karpoš fut empalé sur le pont. Une plaque située au centre de l'ouvrage en marque le souvenir tandis que la place voisine porte le nom de Karpoš. Période récente. Le Kamen most n'a souffert d'aucun dommage majeur au cours du tremblement de terre de 1963. Resté solidement posé sur ses dix arches dont trois reposent sur le lit du Vardar, il est resté ouvert à la circulation automobile jusqu'en 1967. Mais l'édifice a subi des dégâts lors des heurts entre communautés en 2001, et son revêtement ainsi que son parapet ont dû être refaits. À cette occasion, l'arche centrale retrouva son ancienne tour de guet comportant un mihrab (niche qui indiquant la direction La Mecque). La fin définitive des travaux de restauration, en 2009, devint le symbole de l'apaisement des tensions entre Slaves et Albanais. Toutefois, depuis 2001, les deux communautés vivent quasiment séparées de part et d'autre du fleuve. Désormais réservé aux piétons, le pont attire une foule souvent dense, se frayant un chemin entre les étals improvisés de vendeurs.

KOSOVO

KOSOVO

Ce pont ottoman a été construit au XVI e siècle par le gouverneur Ali Bey. Il enjambe la Prizrenska Bistrica (Lumëbardhi). Lors de la crue de 1979, il a été détruit. Sa reconstruction date de 1982.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.