Plage de L'Étang-Salé

Plage de L'Étang-Salé

Plage de L'Étang-Salé, Réunion

Enregistré par
8
utilisateurs
Principaux #tags

#Plage

#Point d’interet

#Amis

#Chill 🤙🏻

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

LA RÉUNION

LA RÉUNION

Plus sauvage que les plages de l'ouest, et vierge d'urbanisme sur sa plus grande partie, la plage de l'Etang-Salé est en sable noir basaltique, la plus longue de l'île avec 1,5 km et pour beaucoup la plus belle de l'île ! Elle attire surfeurs, baigneurs, plagistes et fêtards, mais n'est pas exempte de dangers. Très prisée des surfeurs, la vague des Brisants, au large, était souvent qualifiée de " petite soeur de Saint-Leu ", tandis qu'au bord, les débutants faisaient leurs armes sur une vague tellement facile qu'elle a été baptisée " le simulateur ". Mais la crise requin est aussi passée par l'Etang-Salé : le surf y est ici aussi interdit et il vaut mieux respecter cette interdiction : vous risquez votre vie ! Les baigneurs y apprécieront la baignade dans la zone protégée de filets. Toute baignade hors de cette zone est également strictement interdite : les courants sont puissants et les noyades surviennent fréquemment. La dernière attaque de requin date de 2015, une baigneuse de 20 ans a été tuée au niveau du pont sur la Ravine Mulla. Quant aux noyades, bien que moins médiatisées, elles sont plus nombreuses encore. Restez donc bien dans les zones surveillées par le poste MNS. Quant aux plagistes, ils risquent surtout des brûlures (au premier degré) du sable noir en plein soleil ! Les parents doivent donc bien surveiller leurs marmailles et se poser à l'ombre. Au rond-point de la mairie, prendre la première à droite et continuer sur une centaine de mètres. Là, sur la gauche, on verra un parking sous les filaos, avec quelques camions-bars. C'est là que les plagistes se posent et se restaurent, mais le coin est plus sauvage plus loin, en suivant la plage jusqu'au rond-point cul-de-sac. Là, on peut se garer (ou pas... les week-ends le parking va jusque-là !) et ensuite marcher le long de la plage, voire faire le tour par l'ancienne nationale... C'est aussi ici que les fêtards s'installent, loin des habitations et de la commune qui n'offre d'ailleurs aucune possibilité de sortie nocturne. Et ils viennent équipés ! Groupes électrogènes, sono, lumière, glacière, chapiteau...

Ce qu'en disent les utilisateurs

Plus sauvage que les plages de l'ouest, et vierge d'urbanisme sur sa plus grande partie, la plage de l'Etang-Salé est en sable noir basaltique, la plus longue de l'île avec 1,5 km et pour beaucoup la plus belle de l'île ! Elle attire surfeurs, baigneurs, plagistes et fêtards, mais n'est pas exempte de dangers. Très prisée des surfeurs, la vague des Brisants, au large, était souvent qualifiée de " petite soeur de Saint-Leu ", tandis qu'au bord, les débutants faisaient leurs armes sur une vague tellement facile qu'elle a été baptisée " le simulateur ". Mais la crise requin est aussi passée par l'Etang-Salé : le surf y est ici aussi interdit et il vaut mieux respecter cette interdiction : vous risquez votre vie ! Les baigneurs y apprécieront la baignade dans la zone protégée de filets. Toute baignade hors de cette zone est également strictement interdite : les courants sont puissants et les noyades surviennent fréquemment. La dernière attaque de requin date de 2015, une baigneuse de 20 ans a été tuée au niveau du pont sur la Ravine Mulla. Quant aux noyades, bien que moins médiatisées, elles sont plus nombreuses encore. Restez donc bien dans les zones surveillées par le poste MNS. Quant aux plagistes, ils risquent surtout des brûlures (au premier degré) du sable noir en plein soleil ! Les parents doivent donc bien surveiller leurs marmailles et se poser à l'ombre. Au rond-point de la mairie, prendre la première à droite et continuer sur une centaine de mètres. Là, sur la gauche, on verra un parking sous les filaos, avec quelques camions-bars. C'est là que les plagistes se posent et se restaurent, mais le coin est plus sauvage plus loin, en suivant la plage jusqu'au rond-point cul-de-sac. Là, on peut se garer (ou pas... les week-ends le parking va jusque-là !) et ensuite marcher le long de la plage, voire faire le tour par l'ancienne nationale... C'est aussi ici que les fêtards s'installent, loin des habitations et de la commune qui n'offre d'ailleurs aucune possibilité de sortie nocturne. Et ils viennent équipés ! Groupes électrogènes, sono, lumière, glacière, chapiteau...

@fernandezmanon

Plus sauvage que les plages de l'ouest, et vierge d'urbanisme sur sa plus grande partie, la plage de l'Etang-Salé est en sable noir basaltique, la plus longue de l'île avec 1,5 km et pour beaucoup la plus belle de l'île ! Elle attire surfeurs, baigneurs, plagistes et fêtards, mais n'est pas exempte de dangers. Très prisée des surfeurs, la vague des Brisants, au large, était souvent qualifiée de " petite soeur de Saint-Leu ", tandis qu'au bord, les débutants faisaient leurs armes sur une vague tellement facile qu'elle a été baptisée " le simulateur ". Mais la crise requin est aussi passée par l'Etang-Salé : le surf y est ici aussi interdit et il vaut mieux respecter cette interdiction : vous risquez votre vie ! Les baigneurs y apprécieront la baignade dans la zone protégée de filets. Toute baignade hors de cette zone est également strictement interdite : les courants sont puissants et les noyades surviennent fréquemment. La dernière attaque de requin date de 2015, une baigneuse de 20 ans a été tuée au niveau du pont sur la Ravine Mulla. Quant aux noyades, bien que moins médiatisées, elles sont plus nombreuses encore. Restez donc bien dans les zones surveillées par le poste MNS. Quant aux plagistes, ils risquent surtout des brûlures (au premier degré) du sable noir en plein soleil ! Les parents doivent donc bien surveiller leurs marmailles et se poser à l'ombre. Au rond-point de la mairie, prendre la première à droite et continuer sur une centaine de mètres. Là, sur la gauche, on verra un parking sous les filaos, avec quelques camions-bars. C'est là que les plagistes se posent et se restaurent, mais le coin est plus sauvage plus loin, en suivant la plage jusqu'au rond-point cul-de-sac. Là, on peut se garer (ou pas... les week-ends le parking va jusque-là !) et ensuite marcher le long de la plage, voire faire le tour par l'ancienne nationale... C'est aussi ici que les fêtards s'installent, loin des habitations et de la commune qui n'offre d'ailleurs aucune possibilité de sortie nocturne. Et ils viennent équipés ! Groupes électrogènes, sono, lumière, glacière, chapiteau...

@tanguy.lzf

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.