Abbaye de Bèze

Abbaye de Bèze

Rue de l'Encloitre, 21310 Bèze, France

http://abbayedebeze.blogspot.fr/
+33617642441
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#Parc - Jardin

#Visites - Points d'intérêt

#BALLADES

#VISITES

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

BOURGOGNE

BOURGOGNE

L'abbaye de Bèze fondée en 630 fut la quatrième des abbayes mérovingiennes du diocèse de Langres. Ce qui subsiste de cette abbaye bénédictine a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2010. Longtemps fermé au public, ce site ouvre aujourd'hui ses portes aux visiteurs, notamment lors des journées du patrimoine. Sept fois détruite et sept fois reconstruite entre le VII e et le X e siècle, elle connaît une renaissance vigoureuse au XI e siècle et atteint son apogée au XII e siècle, sous l'abbatiat d'Etienne de Joinville. Des personnages importants y sont passés : c'est le cas du religieux piémontais Guillaume de Volpiano, qui, après avoir été nommé prêtre et abbé de Saint-Bénigne à Dijon en 990, est envoyé à l'abbaye de Bèze avec pour mission de restaurer le respect de la règle de saint Benoît. L'abbaye a également accueilli le pape Pascal II en 1107. Fortifiée en 1423 par l'abbé Simon de Torcenay, elle décline à partir du XVI e siècle, avant de renaître une dernière fois avec la congrégation de Saint-Maur, au milieu du XVII e siècle. Vendue à la Révolution comme bien national à un entrepreneur de Langres qui détruit l'église et une grande partie des bâtiments à la fin du XIX e siècle, elle devient la propriété d'un industriel dijonnais, Philippe Breuil, dont les actuels propriétaires sont les descendants. Aujourd'hui, 5 générations plus tard, la famille héritière s'occupe du domaine avec passion, qu'il s'agisse de l'entretien des jardins ou de donner des explications au public. Dans le parc, vous découvrez un sequoia, un hêtre rouge et des platanes bicentenaires. Dans le jardin à l'anglaise, plus de 200 rosiers anciens sont à découvrir lors de l'événement "Rendez-vous aux jardins" début juin. En juillet et en août, rencontrez les propriétaires pour une visite personnalisée et riche en informations. Et si la chaleur de l'été vous pose problème, sachez que le parc de l'abbaye reste frais grâce aux arbres et à la rivière de la Bèze.

CÔTE D'OR

CÔTE D'OR

L'abbaye de Bèze fondée en 630 fut la quatrième des abbayes mérovingiennes du diocèse de Langres. Ce qui subsiste de cette abbaye bénédictine a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2010. Longtemps fermé au public, ce site ouvre aujourd'hui ses portes aux visiteurs, notamment lors des journées du patrimoine. Sept fois détruite et sept fois reconstruite entre le VII e et le X e siècle, elle connaît une renaissance vigoureuse au XI e siècle et atteint son apogée au XII e siècle, sous l'abbatiat d'Etienne de Joinville. Des personnages importants y sont passés : c'est le cas du religieux piémontais Guillaume de Volpiano, qui, après avoir été nommé prêtre et abbé de Saint-Bénigne à Dijon en 990, est envoyé à l'abbaye de Bèze avec pour mission de restaurer le respect de la règle de saint Benoît. L'abbaye a également accueilli le pape Pascal II en 1107. Fortifiée en 1423 par l'abbé Simon de Torcenay, elle décline à partir du XVI e siècle, avant de renaître une dernière fois avec la congrégation de Saint-Maur, au milieu du XVII e siècle. Vendue à la Révolution comme bien national à un entrepreneur de Langres qui détruit l'église et une grande partie des bâtiments à la fin du XIX e siècle, elle devient la propriété d'un industriel dijonnais, Philippe Breuil, dont les actuels propriétaires sont les descendants. Aujourd'hui, 5 générations plus tard, la famille héritière s'occupe du domaine avec passion, qu'il s'agisse de l'entretien des jardins ou de donner des explications au public. Dans le parc, vous découvrez un sequoia, un hêtre rouge et des platanes bicentenaires. Dans le jardin à l'anglaise, plus de 200 rosiers anciens sont à découvrir lors de l'événement "Rendez-vous aux jardins" début juin. En juillet et en août, rencontrez les propriétaires pour une visite personnalisée et riche en informations. Et si la chaleur de l'été vous pose problème, sachez que le parc de l'abbaye reste frais grâce aux arbres et à la rivière de la Bèze.

BEST OF BURGUNDY

BEST OF BURGUNDY

L'abbaye de Bèze fondée en 630 fut la quatrième des abbayes mérovingiennes du diocèse de Langres. Ce qui subsiste de cette abbaye bénédictine a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2010. Longtemps fermé au public, ce site ouvre aujourd'hui ses portes aux visiteurs, notamment lors des journées du patrimoine. Sept fois détruite et sept fois reconstruite entre le VII e et le X e siècle, elle connaît une renaissance vigoureuse au XI e siècle et atteint son apogée au XII e siècle, sous l'abbatiat d'Etienne de Joinville. Des personnages importants y sont passés : c'est le cas du religieux piémontais Guillaume de Volpiano, qui, après avoir été nommé prêtre et abbé de Saint-Bénigne à Dijon en 990, est envoyé à l'abbaye de Bèze avec pour mission de restaurer le respect de la règle de saint Benoît. L'abbaye a également accueilli le pape Pascal II en 1107. Fortifiée en 1423 par l'abbé Simon de Torcenay, elle décline à partir du XVI e siècle, avant de renaître une dernière fois avec la congrégation de Saint-Maur, au milieu du XVII e siècle. Vendue à la Révolution comme bien national à un entrepreneur de Langres qui détruit l'église et une grande partie des bâtiments à la fin du XIX e siècle, elle devient la propriété d'un industriel dijonnais, Philippe Breuil, dont les actuels propriétaires sont les descendants. Aujourd'hui, 5 générations plus tard, la famille héritière s'occupe du domaine avec passion, qu'il s'agisse de l'entretien des jardins ou de donner des explications au public. Dans le parc, vous découvrez un sequoia, un hêtre rouge et des platanes bicentenaires. Dans le jardin à l'anglaise, plus de 200 rosiers anciens sont à découvrir lors de l'événement "Rendez-vous aux jardins" début juin. En juillet et en août, rencontrez les propriétaires pour une visite personnalisée et riche en informations. Et si la chaleur de l'été vous pose problème, sachez que le parc de l'abbaye reste frais grâce aux arbres et à la rivière de la Bèze.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.