English Garden
Enregistré par
303
utilisateurs
Principaux #tags

#Park

#Parc

#Jardin

#Nature

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

ALLEMAGNE

ALLEMAGNE

Véritable poumon vert de la capitale bavaroise, le Jardin anglais (qui doit tout simplement son nom au style du parc en contradiction avec les jardins à la française) est certainement l'endroit le plus agréable en été. Plus vaste encore que le mythique Central Park de New York, ce jardin s'étend sur plus de 6 km le long de l'Isar. De grandes pelouses accueillent avec bonheur les familles et groupes d'amis qui viennent profiter du soleil, quelques curiosités permettent d'agrémenter la balade. Salon de thé japonais  : en avril 1972, pour célébrer les Jeux olympiques d'été à Munich, un salon de thé japonais et un jardin japonais ont été créés sur une petite île à l'extrémité sud du jardin anglais. Une cérémonie traditionnelle du thé japonaise a lieu régulièrement ici et nous plonge tout droit au pays du Soleil Levant. Le pont de la Prinzregentenstrasse est le repaire... des surfeurs ! Et été comme hiver, des assoiffés de sensations fortes viennent profiter des vagues du canal pour s'entraîner avant de partir, on l'espère pour eux, vers de plus grands défis en mer. Les grandes pelouses sont un véritable paradis en été. Certains font trempette dans les canaux, d'autres jouent au ballon tandis que d'autres encore bronzent... complètement nus ! Eh oui, culture du nudisme bien allemande oblige, il est parfaitement autorisé de se dévêtir à certains endroits du parc. Ne pensez pas que ces zones sont cachées par des barrières ou des buissons, tout le monde se mélange. Surprenant au départ, mais on finit par s'y habituer. Le Monopteros , perché en haut de sa colline : ce petit temple (16 m de haut) rond de style grec a été conçu par Leo von Klenze. La colline et le temple ont été achevés en 1836. Dix colonnes ioniques supportent un dôme recouvert de cuivre peu profond. Une particularité du Monopteros est l'utilisation de la peinture sur pierre polychrome, un intérêt de Klenze à l'époque, qui voulait que le bâtiment serve de modèle pour son utilisation. La Chinesischer Turm . Après le Japon et la Grèce, direction maintenant la Chine et sa haute tour. Du haut de ses cinq étages et de ses 19 mètres, elle se fond au milieu des arbres du jardin. La tour, telle qu'on peut la voir aujourd'hui, a été édifiée en 1952, à partir de photos de celle qui se trouvait là de 1789 à 1944 avant d'être entièrement détruite sous les bombardements alliés. Biergarten. Inutile d'attendre l'Oktoberfest pour découvrir l'ambiance bavaroise. Les tables de cet immense biergarten sont disposées à l'ombre de la Chinesischer Turm. On commande sa bière dans l'un des stands dispersés dans les environs. Pour accompagner le tout, on peut grignoter saucisses, bretzels géants et tous les autres grands classiques de la cuisine bavaroise. Kleinhesseloher See, un grand lac artificiel au milieu du parc. Pour profiter encore un peu plus de la tranquillité des lieux, on peut louer un pédalo ou une petite barque pour se rendre au milieu de lac et observer les poissons, cygnes et canards.

MUNICH

MUNICH

Véritable poumon vert de la capitale bavaroise, le Jardin anglais (qui doit tout simplement son nom au style du parc en contradiction avec les jardins à la française) est certainement l'endroit le plus agréable en été. Plus vaste encore que le mythique Central Park de New York, ce jardin s'étend sur plus de 6 km le long de l'Isar. De grandes pelouses accueillent avec bonheur les familles et groupes d'amis qui viennent profiter du soleil, quelques curiosités permettent d'agrémenter la balade. Salon de thé japonais  : en avril 1972, pour célébrer les Jeux olympiques d'été à Munich, un salon de thé japonais et un jardin japonais ont été créés sur une petite île à l'extrémité sud du jardin anglais. Une cérémonie traditionnelle du thé japonaise a lieu régulièrement ici et nous plonge tout droit au pays du Soleil Levant. Le pont de la Prinzregentenstrasse est le repaire... des surfeurs ! Et été comme hiver, des assoiffés de sensations fortes viennent profiter des vagues du canal pour s'entraîner avant de partir, on l'espère pour eux, vers de plus grands défis en mer. Les grandes pelouses sont un véritable paradis en été. Certains font trempette dans les canaux, d'autres jouent au ballon tandis que d'autres encore bronzent... complètement nus ! Eh oui, culture du nudisme bien allemande oblige, il est parfaitement autorisé de se dévêtir à certains endroits du parc. Ne pensez pas que ces zones sont cachées par des barrières ou des buissons, tout le monde se mélange. Surprenant au départ, mais on finit par s'y habituer. Le Monopteros , perché en haut de sa colline : ce petit temple (16 m de haut) rond de style grec a été conçu par Leo von Klenze. La colline et le temple ont été achevés en 1836. Dix colonnes ioniques supportent un dôme recouvert de cuivre peu profond. Une particularité du Monopteros est l'utilisation de la peinture sur pierre polychrome, un intérêt de Klenze à l'époque, qui voulait que le bâtiment serve de modèle pour son utilisation. La Chinesischer Turm . Après le Japon et la Grèce, direction maintenant la Chine et sa haute tour. Du haut de ses cinq étages et de ses 19 mètres, elle se fond au milieu des arbres du jardin. La tour, telle qu'on peut la voir aujourd'hui, a été édifiée en 1952, à partir de photos de celle qui se trouvait là de 1789 à 1944 avant d'être entièrement détruite sous les bombardements alliés. Biergarten. Inutile d'attendre l'Oktoberfest pour découvrir l'ambiance bavaroise. Les tables de cet immense biergarten sont disposées à l'ombre de la Chinesischer Turm. On commande sa bière dans l'un des stands dispersés dans les environs. Pour accompagner le tout, on peut grignoter saucisses, bretzels géants et tous les autres grands classiques de la cuisine bavaroise. Kleinhesseloher See, un grand lac artificiel au milieu du parc. Pour profiter encore un peu plus de la tranquillité des lieux, on peut louer un pédalo ou une petite barque pour se rendre au milieu de lac et observer les poissons, cygnes et canards.

BAVIÈRE

BAVIÈRE

Véritable poumon vert de la capitale bavaroise, le Jardin anglais (qui doit tout simplement son nom au style du parc en contradiction avec les jardins à la française) est certainement l'endroit le plus agréable en été. Plus vaste encore que le mythique Central Park de New York, ce jardin s'étend sur plus de 6 km le long de l'Isar. De grandes pelouses accueillent avec bonheur les familles et groupes d'amis qui viennent profiter du soleil, quelques curiosités permettent d'agrémenter la balade. Salon de thé japonais  : en avril 1972, pour célébrer les Jeux olympiques d'été à Munich, un salon de thé japonais et un jardin japonais ont été créés sur une petite île à l'extrémité sud du jardin anglais. Une cérémonie traditionnelle du thé japonaise a lieu régulièrement ici et nous plonge tout droit au pays du Soleil Levant. Le pont de la Prinzregentenstrasse est le repaire... des surfeurs ! Et été comme hiver, des assoiffés de sensations fortes viennent profiter des vagues du canal pour s'entraîner avant de partir, on l'espère pour eux, vers de plus grands défis en mer. Les grandes pelouses sont un véritable paradis en été. Certains font trempette dans les canaux, d'autres jouent au ballon tandis que d'autres encore bronzent... complètement nus ! Eh oui, culture du nudisme bien allemande oblige, il est parfaitement autorisé de se dévêtir à certains endroits du parc. Ne pensez pas que ces zones sont cachées par des barrières ou des buissons, tout le monde se mélange. Surprenant au départ, mais on finit par s'y habituer. Le Monopteros , perché en haut de sa colline : ce petit temple (16 m de haut) rond de style grec a été conçu par Leo von Klenze. La colline et le temple ont été achevés en 1836. Dix colonnes ioniques supportent un dôme recouvert de cuivre peu profond. Une particularité du Monopteros est l'utilisation de la peinture sur pierre polychrome, un intérêt de Klenze à l'époque, qui voulait que le bâtiment serve de modèle pour son utilisation. La Chinesischer Turm . Après le Japon et la Grèce, direction maintenant la Chine et sa haute tour. Du haut de ses cinq étages et de ses 19 mètres, elle se fond au milieu des arbres du jardin. La tour, telle qu'on peut la voir aujourd'hui, a été édifiée en 1952, à partir de photos de celle qui se trouvait là de 1789 à 1944 avant d'être entièrement détruite sous les bombardements alliés. Biergarten. Inutile d'attendre l'Oktoberfest pour découvrir l'ambiance bavaroise. Les tables de cet immense biergarten sont disposées à l'ombre de la Chinesischer Turm. On commande sa bière dans l'un des stands dispersés dans les environs. Pour accompagner le tout, on peut grignoter saucisses, bretzels géants et tous les autres grands classiques de la cuisine bavaroise. Kleinhesseloher See, un grand lac artificiel au milieu du parc. Pour profiter encore un peu plus de la tranquillité des lieux, on peut louer un pédalo ou une petite barque pour se rendre au milieu de lac et observer les poissons, cygnes et canards.

Ce qu'en disent les utilisateurs

Marie-Pierre - Episode 33 - @mapi_syd

@frenchexpatlepodcast

When I was ridin around in Germany eating large pretzels drinking beer not a care in the world 🇩🇪 🍻🥨

@emilyllog

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.