Charging Bull

Charging Bull

Broadway & Morris St, New York, NY, United States

http://www.chargingbull.com/
+12129666068
Enregistré par
1 342
utilisateurs
Principaux #tags

#visite

#a voir

#monument

#musee

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 4 partenaires officiels

New York 2018

New York 2018

Installé non loin du parc de Bowling Green, en plein coeur du Financial District, ce taureau de bronze - 3,2 tonnes pour 3,4 mètres de haut et 4,9 mètres de long - dont la position laisse à penser que l'animal s'apprête à charger, est l'oeuvre du l'artiste Arturo Di Modica. C'est lui-même qui est venu déposer la sculpture face à la Bourse de New York mi-décembre 1989, comme un cadeau de Noël aux citoyens de New York, mais aussi comme un symbole d'espoir et de combativité pour le peuple américain dans son ensemble, deux ans après le krach boursier de 1987. Le taureau est immédiatement saisi par les autorités avant d'être finalement installé à son emplacement actuel. Le Charging Bull (aussi appelé Wall Street Bull ou Bowling Green Bull) n'a depuis cessé de séduire New-yorkais et visiteurs (toucher son museau, ses cornes et ses testicules favoriserait la venue de la richesse dit-on), autant qu'il a donné lieu à de multiples détournements.En 2017, Kristen Visbal, sponsorisée par une entreprise qui s'est fait là un joli coup de pub, érige juste en face du taureau la statue d'une fillette : la Fearless Girl (la fille sans peur). Une statue qui ne devait rester initialement qu'une semaine, mais qui a reçu une autorisation prolongée de la mairie, sensible à la symbolique féministe (et à une pétition), jusqu'à la Journée internationale des femmes suivante, en mars 2018. L'installation de cette statue fut considérée pour les uns comme un acte de féminisme, et pour les autres (dont Arturo Di Modica, qui a menacé de retirer son taureau) comme du simple vandalisme, détournant le sens de l'oeuvre initiale. Pour l'heure, la ville de New York n'a pas prévu de retirer Fearless Girl, bien au contraire : la sculpture est si populaire auprès des touristes que la foule provoque de véritables embouteillages. Ainsi, il est prévu qu'elle soit déplacée d'ici début 2019 dans un lieu moins encombré, probablement face au New York Stock Exchange. Et, comble de l'ironie, il est fort probable qu'elle emmène Charging Bull avec elle...

Vittoria Tomassini

Vittoria Tomassini

Experience NY

Experience NY

Mikka Rocchia

Mikka Rocchia

Ce qu'en disent les utilisateurs

Le taureau de Wall Street : symbole de force, pouvoir être de l’espoir du peuple américain pour le futur

@chervy.elina

L’artista è italiano, Arturo Di Modica. Il toro rappresenta la forza, la stabilità e la speranza per il futuro degli americani. Fu posta senza autorizzazione nel dicembre 1989 e non venne mai rimossa.

@alessandrafontana1

https://www.partir-a-new-york.com/visiter/monuments-new-york/taureau-wall-street

@j.gued

on dit que si vous lui caressez les couilles vous serez riche… ayez déjà l’air complètement con et faites la queue pour ce moment inoubliable!!

@axelcthoinon

New York, New York, United States

@ilikelanguagestuff

Cette impressionnante statue de Bronze a été réalisée par Arturo Di Modca, un artiste italo-américain, disparu au début de l’année 2021 à l’âge de 80 ans. C’est après le krach boursier de 1987 que Di Modca eut l’idée de cette sculpture, qui devait représenter la force du peuple. Pour réaliser son œuvre, l’artiste a dû dépenser 360 000 $ de sa poche. Originellement, la statue a été installée sans autorisations, juste devant la Bourse de New York le 15 décembre 1989, sous un arbre de Noël. Très vite, la sculpture fut saisie, mais devant l’engouement créé par cette œuvre d’art, après quelques semaines, la ville a finalement accepté de la conserver, en l’installant à son emplacement actuel, dans le parc de Bowling Green. Le véritable nom de la sculpture du Taureau de Wall Street est Charging Bull, le « taureau qui charge », ce qui correspond parfaitement à l’attitude de l’animal, qui adopte une pause et une expression très agressives, avec la tête baissée. La patte la plus en avant de l’animal est directement orientée vers Wall Street, symbolisant le mouvement des bourses. En anglais, l’adjectif « bullish », qui définit une attitude positive et optimiste (en rapport avec la charge du taureau, qui va toujours du bas vers le haut), est également utilisé spécifiquement pour parler du marché financier. Le « Bullish Market » est un marché à la hausse, contrairement au « Bear Market ». Le Taureau de Wall Street pèse plus de 3 tonnes, il mesure 4,9 mètres de long et 3,4 mètres de haut. C’est l’un des monuments les plus photographiés de New York.

@inizziv006

Mi raccomando la toccatina scaramantica!

@nyc_pics_and_tips

Installé non loin du parc de Bowling Green, en plein coeur du Financial District, ce taureau de bronze - 3,2 tonnes pour 3,4 mètres de haut et 4,9 mètres de long - dont la position laisse à penser que l'animal s'apprête à charger, est l'oeuvre du l'artiste Arturo Di Modica. C'est lui-même qui est venu déposer la sculpture face à la Bourse de New York mi-décembre 1989, comme un cadeau de Noël aux citoyens de New York, mais aussi comme un symbole d'espoir et de combativité pour le peuple américain dans son ensemble, deux ans après le krach boursier de 1987. Le taureau est immédiatement saisi par les autorités avant d'être finalement installé à son emplacement actuel. Le Charging Bull (aussi appelé Wall Street Bull ou Bowling Green Bull) n'a depuis cessé de séduire New-yorkais et visiteurs (toucher son museau, ses cornes et ses testicules favoriserait la venue de la richesse dit-on), autant qu'il a donné lieu à de multiples détournements.En 2017, Kristen Visbal, sponsorisée par une entreprise qui s'est fait là un joli coup de pub, érige juste en face du taureau la statue d'une fillette : la Fearless Girl (la fille sans peur). Une statue qui ne devait rester initialement qu'une semaine, mais qui a reçu une autorisation prolongée de la mairie, sensible à la symbolique féministe (et à une pétition), jusqu'à la Journée internationale des femmes suivante, en mars 2018. L'installation de cette statue fut considérée pour les uns comme un acte de féminisme, et pour les autres (dont Arturo Di Modica, qui a menacé de retirer son taureau) comme du simple vandalisme, détournant le sens de l'oeuvre initiale. Pour l'heure, la ville de New York n'a pas prévu de retirer Fearless Girl, bien au contraire : la sculpture est si populaire auprès des touristes que la foule provoque de véritables embouteillages. Ainsi, il est prévu qu'elle soit déplacée d'ici début 2019 dans un lieu moins encombré, probablement face au New York Stock Exchange. Et, comble de l'ironie, il est fort probable qu'elle emmène Charging Bull avec elle...

@eliseee_

Installé non loin du parc de Bowling Green, en plein coeur du Financial District, ce taureau de bronze - 3,2 tonnes pour 3,4 mètres de haut et 4,9 mètres de long - dont la position laisse à penser que l'animal s'apprête à charger, est l'oeuvre du l'artiste Arturo Di Modica. C'est lui-même qui est venu déposer la sculpture face à la Bourse de New York mi-décembre 1989, comme un cadeau de Noël aux citoyens de New York, mais aussi comme un symbole d'espoir et de combativité pour le peuple américain dans son ensemble, deux ans après le krach boursier de 1987. Le taureau est immédiatement saisi par les autorités avant d'être finalement installé à son emplacement actuel. Le Charging Bull (aussi appelé Wall Street Bull ou Bowling Green Bull) n'a depuis cessé de séduire New-yorkais et visiteurs (toucher son museau, ses cornes et ses testicules favoriserait la venue de la richesse dit-on), autant qu'il a donné lieu à de multiples détournements.En 2017, Kristen Visbal, sponsorisée par une entreprise qui s'est fait là un joli coup de pub, érige juste en face du taureau la statue d'une fillette : la Fearless Girl (la fille sans peur). Une statue qui ne devait rester initialement qu'une semaine, mais qui a reçu une autorisation prolongée de la mairie, sensible à la symbolique féministe (et à une pétition), jusqu'à la Journée internationale des femmes suivante, en mars 2018. L'installation de cette statue fut considérée pour les uns comme un acte de féminisme, et pour les autres (dont Arturo Di Modica, qui a menacé de retirer son taureau) comme du simple vandalisme, détournant le sens de l'oeuvre initiale. Pour l'heure, la ville de New York n'a pas prévu de retirer Fearless Girl, bien au contraire : la sculpture est si populaire auprès des touristes que la foule provoque de véritables embouteillages. Ainsi, il est prévu qu'elle soit déplacée d'ici début 2019 dans un lieu moins encombré, probablement face au New York Stock Exchange. Et, comble de l'ironie, il est fort probable qu'elle emmène Charging Bull avec elle...

@chloeaubertiny

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.