AS Luzes de Itaipu

AS Luzes de Itaipu

Avenida Tancredo Neves, 6702 Foz do Iguaçu 85867-000 Brazil

http://www.turismoitaipu.com.br/
+554535767000
Enregistré par
5
utilisateurs
Principaux #tags

#Ouvrage d'art

#Visites - Points d'intérêt

#Entretenimento

#Insolite

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

ARGENTINE

ARGENTINE

Installé sur le Rio Paraná qui sépare le Brésil du Paraguay, le barrage d'Itaipu est gigantesque. Imaginez : un barrage long de 7,7 km, qui culmine à 196 mètres de hauteur. Un record de production annuelle record en 2013 de 98 000 GW/heure, 15 millions d'euros investis, 20 turbines, dont les deux dernières turbines sont entrées en fonctionnement en 2007. Projet binational, l'usine produit 91 % de l'énergie électrique consommée au Paraguay et répond à 25 % de la demande de l'ensemble du marché brésilien. C'est suite à d'intenses négociations diplomatiques entre le Brésil et le Paraguay que l'acte d'Iguaçu est signé en juin 1966, complété en avril 1973 par le traité d'Itaipu, qui aboutira, en mai 1974, à la création de l'entité binationale Itaipu, dont l'objet est de construire puis gérer l'usine. La première unité génératrice d'Itaipu commence à produire de l'électricité en mai 1984. Ainsi, 10 turbines sont attribués au Brésil, et 10 autres au Paraguay. Aujourd'hui, Itaipu est la plus importante centrale hydroélectrique au monde (même si ce n'est plus le plus grand barrage, stricto sensu, depuis la mise en eau du barrage des Trois Gorges en Chine) ce qui lui valut d'être inclus dans le classement des sept merveilles du monde technologique de la revue américaine Popular Mechanics, au même titre que le tunnel sous la Manche, l'Empire State Bulding ou le canal de Panama. C'est l'une des attractions touristiques principales autour des chutes. Depuis 1977, près de 17 millions de visiteurs ont découvert la centrale. La visite panoramique. La plus classique, d'une durée approximative de 2 heures, consiste en la visualisation d'un film documentaire en portugais ou anglais mais compréhensible grâce à des infographies sur les chiffres, puis d'une visite externe de la centrale. Le tour spécial. Limité aux + de 14 ans en petit groupe, cette visite guidée comprend une visite des turbines avec un technicien, au coeur du barrage, mais aussi la visite panoramique. Pour les passionnés uniquement. L'éco-musée retrace l'histoire du barrage, des premières populations qui vivaient là à la préhistoire puis de l'arrivée des indiens guaranis dans la région. On en apprend beaucoup sur les écosystèmes naturels qui vivent ici et les différentes espèces animales. Le sanctuaire biologique abrite quelques animaux sauvés avant l'inondation de la région à la création du barrage. On peut voir le fameux jaguar, avec de la chance ! Comptez 2 heures de marche pour 2 km de marche dans une belle nature, en compagnie des animaux déplacés suite à la construction du barrage qui sont en semi-liberté. Aussi il n'est pas toujours évident de les apercevoir, et lorsqu'il pleut ou vente trop le sanctuaire est fermé, car les animaux se protègent. Conseil  : si vous comptez faire uniquement la visite panoramique et l'écomusée, sachez que côté Paraguay... la visite est gratuite ! C'est un peu l'aventure pour y aller mais l'expérience est sympa. En revanche, si vous voulez visiter le sanctuaire biologique, il faudra aller au centre des visiteurs de Foz de Iguaçu, côté Brésil.

SÃO PAULO

SÃO PAULO

Installé sur le Rio Paraná qui sépare le Brésil du Paraguay, le barrage d'Itaipu est gigantesque. Imaginez : un barrage long de 7,7 km, qui culmine à 196 mètres de hauteur. Un record de production annuelle record en 2013 de 98 000 GW/heure, 15 millions d'euros investis, 20 turbines, dont les deux dernières turbines sont entrées en fonctionnement en 2007. Projet binational, l'usine produit 91 % de l'énergie électrique consommée au Paraguay et répond à 25 % de la demande de l'ensemble du marché brésilien. C'est suite à d'intenses négociations diplomatiques entre le Brésil et le Paraguay que l'acte d'Iguaçu est signé en juin 1966, complété en avril 1973 par le traité d'Itaipu, qui aboutira, en mai 1974, à la création de l'entité binationale Itaipu, dont l'objet est de construire puis gérer l'usine. La première unité génératrice d'Itaipu commence à produire de l'électricité en mai 1984. Ainsi, 10 turbines sont attribués au Brésil, et 10 autres au Paraguay. Aujourd'hui, Itaipu est la plus importante centrale hydroélectrique au monde (même si ce n'est plus le plus grand barrage, stricto sensu, depuis la mise en eau du barrage des Trois Gorges en Chine) ce qui lui valut d'être inclus dans le classement des sept merveilles du monde technologique de la revue américaine Popular Mechanics, au même titre que le tunnel sous la Manche, l'Empire State Bulding ou le canal de Panama. C'est l'une des attractions touristiques principales autour des chutes. Depuis 1977, près de 17 millions de visiteurs ont découvert la centrale. La visite panoramique. La plus classique, d'une durée approximative de 2 heures, consiste en la visualisation d'un film documentaire en portugais ou anglais mais compréhensible grâce à des infographies sur les chiffres, puis d'une visite externe de la centrale. Le tour spécial. Limité aux + de 14 ans en petit groupe, cette visite guidée comprend une visite des turbines avec un technicien, au coeur du barrage, mais aussi la visite panoramique. Pour les passionnés uniquement. L'éco-musée retrace l'histoire du barrage, des premières populations qui vivaient là à la préhistoire puis de l'arrivée des indiens guaranis dans la région. On en apprend beaucoup sur les écosystèmes naturels qui vivent ici et les différentes espèces animales. Le sanctuaire biologique abrite quelques animaux sauvés avant l'inondation de la région à la création du barrage. On peut voir le fameux jaguar, avec de la chance ! Comptez 2 heures de marche pour 2 km de marche dans une belle nature, en compagnie des animaux déplacés suite à la construction du barrage qui sont en semi-liberté. Aussi il n'est pas toujours évident de les apercevoir, et lorsqu'il pleut ou vente trop le sanctuaire est fermé, car les animaux se protègent. Conseil  : si vous comptez faire uniquement la visite panoramique et l'écomusée, sachez que côté Paraguay... la visite est gratuite ! C'est un peu l'aventure pour y aller mais l'expérience est sympa. En revanche, si vous voulez visiter le sanctuaire biologique, il faudra aller au centre des visiteurs de Foz de Iguaçu, côté Brésil.

BRÉSIL

BRÉSIL

Installé sur le Rio Paraná qui sépare le Brésil du Paraguay, le barrage d'Itaipu est gigantesque. Imaginez : un barrage long de 7,7 km, qui culmine à 196 mètres de hauteur. Un record de production annuelle record en 2013 de 98 000 GW/heure, 15 millions d'euros investis, 20 turbines, dont les deux dernières turbines sont entrées en fonctionnement en 2007. Projet binational, l'usine produit 91 % de l'énergie électrique consommée au Paraguay et répond à 25 % de la demande de l'ensemble du marché brésilien. C'est suite à d'intenses négociations diplomatiques entre le Brésil et le Paraguay que l'acte d'Iguaçu est signé en juin 1966, complété en avril 1973 par le traité d'Itaipu, qui aboutira, en mai 1974, à la création de l'entité binationale Itaipu, dont l'objet est de construire puis gérer l'usine. La première unité génératrice d'Itaipu commence à produire de l'électricité en mai 1984. Ainsi, 10 turbines sont attribués au Brésil, et 10 autres au Paraguay. Aujourd'hui, Itaipu est la plus importante centrale hydroélectrique au monde (même si ce n'est plus le plus grand barrage, stricto sensu, depuis la mise en eau du barrage des Trois Gorges en Chine) ce qui lui valut d'être inclus dans le classement des sept merveilles du monde technologique de la revue américaine Popular Mechanics, au même titre que le tunnel sous la Manche, l'Empire State Bulding ou le canal de Panama. C'est l'une des attractions touristiques principales autour des chutes. Depuis 1977, près de 17 millions de visiteurs ont découvert la centrale. La visite panoramique. La plus classique, d'une durée approximative de 2 heures, consiste en la visualisation d'un film documentaire en portugais ou anglais mais compréhensible grâce à des infographies sur les chiffres, puis d'une visite externe de la centrale. Le tour spécial. Limité aux + de 14 ans en petit groupe, cette visite guidée comprend une visite des turbines avec un technicien, au coeur du barrage, mais aussi la visite panoramique. Pour les passionnés uniquement. L'éco-musée retrace l'histoire du barrage, des premières populations qui vivaient là à la préhistoire puis de l'arrivée des indiens guaranis dans la région. On en apprend beaucoup sur les écosystèmes naturels qui vivent ici et les différentes espèces animales. Le sanctuaire biologique abrite quelques animaux sauvés avant l'inondation de la région à la création du barrage. On peut voir le fameux jaguar, avec de la chance ! Comptez 2 heures de marche pour 2 km de marche dans une belle nature, en compagnie des animaux déplacés suite à la construction du barrage qui sont en semi-liberté. Aussi il n'est pas toujours évident de les apercevoir, et lorsqu'il pleut ou vente trop le sanctuaire est fermé, car les animaux se protègent. Conseil  : si vous comptez faire uniquement la visite panoramique et l'écomusée, sachez que côté Paraguay... la visite est gratuite ! C'est un peu l'aventure pour y aller mais l'expérience est sympa. En revanche, si vous voulez visiter le sanctuaire biologique, il faudra aller au centre des visiteurs de Foz de Iguaçu, côté Brésil.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.