Machine de Marly

Machine de Marly

Quai Rennequin Sualem 78380 Bougival France

http://www.tourisme-bougival.com/visiter-bougival/la-machine-de-marly/
+33139692123
Enregistré par
8
utilisateurs
Principaux #tags

#Balade

#Tourisme

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

Inaugurée en 1684, elle fait partie d'un ensemble d'installations servant à pomper l'eau de la Seine pour l'acheminer jusqu'aux bassins du parc de Versailles. Elle est l'oeuvre fascinante du Baron de Ville, gentilhomme et entrepreneur liégeois, associé à Rennequin Sualem, maître charpentier. La Seine était en partie barrée par quatorze roues à aube de 12 m de diamètre, qui actionnaient plus de deux cents pompes. La machine devait faire monter l'eau en trois étapes de 59 m de dénivellation chacune, jusqu'à l'aqueduc de Louveciennes, sur une distance de 1 200 m ; l'eau s'écoulait ensuite par gravité vers de grands réservoirs de stockage, lesquels alimentaient les jeux d'eau de Versailles, et plus tard, ceux du parc de Marly, d'où elle tient son nom. Après des essais réussis à Saint-Germain-en-Laye, Louis XIV assista à la mise en marche de " la Huitième Merveille du Monde " qui acheminait chaque jour près de 2 000 m 3 d'eau. Mais les inconvénients sont de taille : coût d'entretien et dégradation du bois qui la constitue en grande partie, bruit de fonctionnement... Pas réparable, la machine est détruite en 1817. Une seconde machine à vapeur est alors installée par l'architecte Cécile et l'ingénieur Martin. Toujours trop coûteuse, elle est remplacée en 1859 par une machine conçue par Dufrayer, directeur du service des eaux. Modernisée à plusieurs reprises, cette dernière est à son tour arrêtée en 1963, puis détruite. Il ne reste aujourd'hui de la machine de Marly que le bâtiment néoclassique - dit " de Charles X " - et l'édifice de briques Napoélon III qui se trouve au milieu du fleuve.

YVELINES

YVELINES

Inaugurée en 1684, elle fait partie d'un ensemble d'installations servant à pomper l'eau de la Seine pour l'acheminer jusqu'aux bassins du parc de Versailles. Elle est l'oeuvre fascinante du Baron de Ville, gentilhomme et entrepreneur liégeois, associé à Rennequin Sualem, maître charpentier. La Seine était en partie barrée par quatorze roues à aube de 12 m de diamètre, qui actionnaient plus de deux cents pompes. La machine devait faire monter l'eau en trois étapes de 59 m de dénivellation chacune, jusqu'à l'aqueduc de Louveciennes, sur une distance de 1 200 m ; l'eau s'écoulait ensuite par gravité vers de grands réservoirs de stockage, lesquels alimentaient les jeux d'eau de Versailles, et plus tard, ceux du parc de Marly, d'où elle tient son nom. Après des essais réussis à Saint-Germain-en-Laye, Louis XIV assista à la mise en marche de " la Huitième Merveille du Monde " qui acheminait chaque jour près de 2 000 m 3 d'eau. Mais les inconvénients sont de taille : coût d'entretien et dégradation du bois qui la constitue en grande partie, bruit de fonctionnement... Pas réparable, la machine est détruite en 1817. Une seconde machine à vapeur est alors installée par l'architecte Cécile et l'ingénieur Martin. Toujours trop coûteuse, elle est remplacée en 1859 par une machine conçue par Dufrayer, directeur du service des eaux. Modernisée à plusieurs reprises, cette dernière est à son tour arrêtée en 1963, puis détruite. Il ne reste aujourd'hui de la machine de Marly que le bâtiment néoclassique - dit " de Charles X " - et l'édifice de briques Napoélon III qui se trouve au milieu du fleuve.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.