Salines de Yemen-Tamarin

Salines de Yemen-Tamarin

Tamarin, Maurice

https://www.salinesdetamarin.com/
+2304840430
Enregistré par
2
utilisateurs
Principaux #tags

#Monument

#Monuments

#Visites - Points d'intérêt

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

MAURICE

MAURICE

Menacées de disparition malgré la bataille menée par les défenseurs du patrimoine pour préserver les joyaux historiques de l'île, les salines de Yemen - Tamarin font la réputation du village au même titre que le spot de surf. Visibles depuis la route côtière, elles font partie d'un vaste ensemble qui ne se limite pas au seul village de Tamarin et dont plusieurs sections sont inconnues des voyageurs. Au coeur même du hameau, les salines les plus accessibles se visitent. Elles sont parmi les plus anciennes de l'île et remontent à la période française lorsque le sel était d'une importance vitale, notamment pour la conservation de la viande à bord des navires. Quand la lumière est belle, le quadrillage des bassins de pierres basaltiques peut donner lieu à de très beaux clichés. Dans l'immobilité aqueuse pareille à une succession de miroirs, les monticules de sel blanchâtre se dédoublent comme autant de natures mortes. Ça et là se dessinent le bleu plus vif de bassines en plastique, le jute de gros sacs rugueux, et en jeux de reflets binaires, le corps des femmes engoncés dans leur accoutrement de travailleuses : jupe bouffante de toile grossière, bottes en caoutchouc noir, guêtres protectrices et chapeau de paille à larges bords. Une vision quasi-picturale... De génération en génération, la récolte se fait toujours de façon traditionnelle et artisanale en collaboration avec les familles du village : l'eau de mer est pompée, puis déversée dans des bassins peu profonds. Au fur et à mesure qu'elle circule dans les parcelles en argile ou chauffoirs, elle se transforme sous l'action du vent et du soleil en solution aqueuse appelée saumure. Elle est ensuite conduite dans des cristallisoirs pour former des cristaux de sel. La fleur de sel y est aussi récoltée, au goût réputé fin et délicat grâce à sa richesse en magnésium et oligo-éléments et à un taux plus faible en chlorure de sodium que le sel de table. Les grandes récoltes s'étendent de septembre à décembre, qui, selon la météo du jour, est la meilleure période pour voir les saunières à l'ouvrage, de préférence tôt le matin et en fin d'après-midi en dehors des heures de grosse chaleur. Sur place, une jolie boutique commercialise différentes variétés de sel (dont des sels aromatisés et sels de bain), de la fleur de sel, des poupées en chiffon représentant les saunières, etc.

Ce qu'en disent les utilisateurs

Menacées de disparition malgré la bataille menée par les défenseurs du patrimoine pour préserver les joyaux historiques de l'île, les salines de Yemen - Tamarin font la réputation du village au même titre que le spot de surf. Visibles depuis la route côtière, elles font partie d'un vaste ensemble qui ne se limite pas au seul village de Tamarin et dont plusieurs sections sont inconnues des voyageurs. Au coeur même du hameau, les salines les plus accessibles se visitent. Elles sont parmi les plus anciennes de l'île et remontent à la période française lorsque le sel était d'une importance vitale, notamment pour la conservation de la viande à bord des navires. Quand la lumière est belle, le quadrillage des bassins de pierres basaltiques peut donner lieu à de très beaux clichés. Dans l'immobilité aqueuse pareille à une succession de miroirs, les monticules de sel blanchâtre se dédoublent comme autant de natures mortes. Ça et là se dessinent le bleu plus vif de bassines en plastique, le jute de gros sacs rugueux, et en jeux de reflets binaires, le corps des femmes engoncés dans leur accoutrement de travailleuses : jupe bouffante de toile grossière, bottes en caoutchouc noir, guêtres protectrices et chapeau de paille à larges bords. Une vision quasi-picturale... De génération en génération, la récolte se fait toujours de façon traditionnelle et artisanale en collaboration avec les familles du village : l'eau de mer est pompée, puis déversée dans des bassins peu profonds. Au fur et à mesure qu'elle circule dans les parcelles en argile ou chauffoirs, elle se transforme sous l'action du vent et du soleil en solution aqueuse appelée saumure. Elle est ensuite conduite dans des cristallisoirs pour former des cristaux de sel. La fleur de sel y est aussi récoltée, au goût réputé fin et délicat grâce à sa richesse en magnésium et oligo-éléments et à un taux plus faible en chlorure de sodium que le sel de table. Les grandes récoltes s'étendent de septembre à décembre, qui, selon la météo du jour, est la meilleure période pour voir les saunières à l'ouvrage, de préférence tôt le matin et en fin d'après-midi en dehors des heures de grosse chaleur. Sur place, une jolie boutique commercialise différentes variétés de sel (dont des sels aromatisés et sels de bain), de la fleur de sel, des poupées en chiffon représentant les saunières, etc.

@fernandezmanon

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.