Perth Observatory

Perth Observatory

337 Walnut Rd Pickering Brook 6076 Australia

https://www.perthobservatory.com.au/
+61892938255
Enregistré par
2
utilisateurs
Principaux #tags

#Art-museum

#Astronomie

#Sports - Loisirs

#🤔To try

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

GUIDE DE L’ASTRO-TOURISME

GUIDE DE L’ASTRO-TOURISME

L'Observatoire de Perth est le plus ancien observatoire d'Australie-Occidentale ! Il est situé à 35 km à l'est de Perth, dans la commune de Bickley. L'observatoire existe depuis plus de 120 ans et reste activement impliqué dans le domaine de l'éducation, et dans le développement et la vulgarisation de l'astronomie auprès du grand public. Il est inscrit depuis 2005 au Registre du patrimoine de l'État australien. Depuis le 1 er juillet 2015, c'est le Perth Observatory Volunteer Group qui gère l'observatoire pour le compte du gouvernement de l'Australie-Occidentale. Parmi les recherches et travaux effectués en son sein, signalons l'étude du système d'anneaux de la planète Uranus, la publication de nombreux catalogues astronomiques, un partenariat avec l'Observatoire Lowell (Flagstaff - Arizona) concernant l'observation des planètes, des programmes de recherche sur les supernovae, sur les planètes mineures, sur les planètes situées hors de notre Système solaire, etc. Cet observatoire est dorénavant dédié à la vulgarisation scientifique... Des soirées sont donc programmées couramment, une solution parfaite pour le voyageur astronome qui n'a pas emmené de matériel avec lui et qui souhaite se régaler devant les plus beaux objets du ciel austral. Durant celles-ci, une large gamme de télescopes est mise à disposition du public, tandis que les animateurs proposent une initiation à la découverte du ciel austral à l'oeil nu. Les observations qui suivent permettent de détailler les grands classiques australs, nébuleuses, galaxies, amas stellaires, et bien entendu les planètes, qui apparaissent souvent très haut dans le ciel sous ces latitudes favorables. Une visite d'un musée est aussi au programme (qui possède notamment quelques instruments anciens de qualité), tout comme une exposition sur les météorites, les astrophotographies, les oeuvres d'art, etc. On peut aussi admirer - les connaisseurs apprécieront - le premier atlas stellaire imprimé en 1729 par John Flamsteed (1649-1719), célèbre astronome britannique et membre de la Royal Society. Trois programmes d'observation sont proposés : les "nuits sans Lune" sont axées essentiellement sur les objets faibles tels que les amas globulaires et les nébuleuses, les "nuits au clair de lune" sont orientées vers la découverte de notre satellite et de ses cratères, et enfin les "nuits de pleine lune" - que nous ne conseillons pas ! - sont destinées à la découverte des planètes (s'il y en a le soir de votre venue !) et de quelques objets du ciel profond, mais forcément décevants puisque observés au moment où la lumière lunaire éclaire considérablement le fond de ciel.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.