Rijksmuseum

Rijksmuseum

Museumstraat 1, 1071 XX Amsterdam, Pays-Bas

http://www.rijksmuseum.nl/
+31206747000
Enregistré par
3 865
utilisateurs
Principaux #tags

#musee

#visite

#culture

#essayer

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 26 partenaires officiels

Amsterdam 2018

Amsterdam 2018

Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Un voyage à travers la beauté et le tempsAvec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen-Age au XXe siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 40 étages et 80 nouvelles salles.Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique.Moyen-Age et Renaissance (1100-1600)Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers.A ne pas manquer :1. Jan van Scorel, Maria Magdalena, environ 15302. Mater Dolorosa, environ 1500-15103. Les Pleurants, dix figures en bronze.Le siècle d'or (1600-1700)Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt.A ne pas manquer :1. Rembrandt van Rijn, La ronde de nuit, 16422. Rembrandt van Rijn, La fiancée juive, environ 1665-693. Johannes Vermeer, La laitière, 16604. Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, environ 16635. Gerrit Berckheyde, La courbure d'Or dans le Herengracht, 16716. Jan Steen, Le maire de Delft et sa fille, 16557. Frans Hals, Portrait de Isaac Massa et Beatrix van der Laan, environ 16228. Maisons de poupées de Petronella Oortman, environ 1686-1710.XVIIIe siècle (1700-1800)Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au 18e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût.A ne pas manquer :1. L' Amour Menaçant van Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 17572. De Beuningkamer, chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 17483. Jean-Etienne Liotard, Portrait de Marie Fargues, 1765-68.XIXe siècle (1800-1900)Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.A ne pas manquer :1. Jan Willem Pieneman, Waterloo, 18242. Cassette avec pistolets de Napoléon, environ 1813 - 18153. Vincent van Gogh, Autoportrait, 18874. George Breitner, Fille au kimono blanc, 1894.XXe siècle (1900-2000)Présentation

Cartoville Amsterdam 2022

Cartoville Amsterdam 2022

Plus d'infos dans le Cartoville Amsterdam 2022 (Quartier E) !

Lancôme's Happiness Map

Lancôme's Happiness Map

Wander through the Rijksmuseum and admire the largest collections of artistic masterpieces.

Kartta+Opas Amsterdam 2020

Kartta+Opas Amsterdam 2020

Lisätietoja kohteista löydät Kartta+Opas Amsterdamin sivuilta. Tilaa opas tästä: https://bit.ly/2PnMuG2

LES PLUS BEAUX CIRCUITS EN TRAIN EN EUROPE

LES PLUS BEAUX CIRCUITS EN TRAIN EN EUROPE

Un voyage à travers la beauté et le temps. Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Avec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen Âge au XX e siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 4 étages... Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit du vrai musée d'histoire des Pays-Bas et ils n'ont certainement pas tort... Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique. Sa rénovation spectaculaire qui a révélé des plafonds ornés est de toute beauté et a encore plus placé ce musée sur la carte muséale mondiale justifiant à lui seul une visite autant par sa collection que ses expositions. Moyen Âge et Renaissance (1100-1600) . Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers, notammentJan van Scorel, Maria Magdalena, environ 1530 ; Mater Dolorosa, environ 1500-1510 ; Les Pleurants , dix figures en bronze. Le Siècle d'or (1600-1700) . Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt . Àne pas manquer : Rembrandt van Rijn, La Ronde de nuit , 1642 ;Rembrandt van Rijn, La Fiancée juive , v. 1665-1669 ; Johannes Vermeer, La Laitière , 1660 ;Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, v. 1663 ;Gerrit Berckheyde, La Courbure d'Or dans le Herengracht , 1671 ; Jan Steen, Le Maire de Delft et sa fille , 1655   ; Frans Hals, Portrait d'Isaac Massa et Beatrix van der Laan , v. 1622   ; Maisons de poupées de Petronella Oortman, v. 1686-1710. XVIII e siècle (1700-1800) . Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au XVIII e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût. À ne pas manquer : L' Amour menaçant , Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 1757 ; De Beuningkamer , chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 1748 ; Jean-Étienne Liotard, Portrait de Marie Fargues , 1765-1768. XIX e siècle (1800-1900) . Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.À ne pas manquer : Jan Willem Pieneman, Waterloo , 1824 ; Cassette avec pistolets de Napoléon, v. 1813-1815 ; Vincent van Gogh, Autoportrait , 1887  ; George Breitner, Fille au kimono blanc , 1894. XX e siècle (1900-2000) . Présentation totalement nouvelle pour ce siècle avec meubles, tableaux, photographies, affiches, films, objets historiques et des nombreux prêts d'autres musées permettant de dresser un portrait de l'histoire culturelle et artistique des Pays-Bas modernes du siècle dernier.À ne pas manquer : Gerrit Rietveld, Fauteuil blanc , 1923 ; Piet Mondriaan, Trafalgar Square , 1942 ;Frits Koolhoven, Dubbeldekker F.K.23, nommé ' Bantam' , 1917 ;Karel Appel, De vierkante man , 1951 ;Le Corbusier, Maquette du pavillon Philips, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, 1958. Arts asiatiques . Cette collection est présentée dans un nouveau pavillon conçu par les architectes Cruz et Ortiz gemaakt tout de béton et entouré d'eau. Sur deux étages on y retrouve la réflexion la magie, la beauté et l'émerveillement. Divers objets venant de Chine, Japon, Indonésie, Inde, Vietnam et Thaïlande y sont présentés. Les objets (de 2000 av. J.-C. à 2000) y sont présentés par pays. La bibliothèque Cuypers . Il s'agit de la plus ancienne bibliothèque d'art des Pays-Bas qui a été remise en état après d'intenses travaux. La superbe salle de lecture est visible et il faut vraiment y passer. Collections spéciales . A noter, le musée dispose également des collections spéciales d'argenterie, d'instruments de musique, de reliques diverses, d'armes et de bateaux miniatures tous présentés de manière sublime. Collections divers, mode, photos dessins . Le musée montre une partie de sa très riche collection avec une présentation qui change régulièrement. Celle des costumes change tous les six mois. Petite histoire du Rijksmuseum. Le Rijksmuseum a ouvert ses portes en tant que galerie nationale en 1800. A l'époque, il se situait à la Huis ten Bosch de La Haye. Sa collection contenait principalement des peintures et des objets historiques. Le musée déménagea à Amsterdam en 1808, sur ordre de Napoléon, au palais royal de la place du Dam. Napoléon souhaitait qu'Amsterdam devienne un centre culturel et artistique de premier rang. Le musée fut ensuite transféré en 1816, par Guillaume I er , dans la Trippenhuis, sorte de palais vénitien que deux frères commerçants avaient fait construire dans la Kloveniersbugwal, et prit le nom de Rijksmuseum. Le bâtiment actuel ouvrit en 1885 en intégrant les collections du musée d'histoire et des arts de La Haye. La cathédrale de Cuypers. Le besoin d'un véritable musée national se faisant sentir, la construction débuta en 1876 après de longues tractations. L'architecte, Pierre Cuypers (1827-1921), créa un bâtiment de briques mélange de gothique et de renaissance. Son inauguration officielle se fit le 13 juillet 1885. La collection rassemblait les peintures et estampes de la Trippenhuis ainsi que toutes les peintures de la ville d'Amsterdam notamment les célèbres Rembrandt. La collection du XIX e siècle venant de Haarlem fut ajoutée au musée et une grande partie du Cabinet des curiosités qui avait été intégrée au musée national d'histoire et des arts y fut ajoutée. Rénovations. Comme les collections se faisaient de plus en plus importantes, l'espace manqua rapidement et des opérations d'agrandissement furent menées au cours des ans. Des salles furent ainsi ajoutées entre 1904 et 1916 du côté sud (actuelle aile Philips) destinées à présenter les collections de tableaux léguées par le couple Drucker-Fraser. Les cours intérieures furent ajoutées dans les années 1950 et 1960 pour agrandir l'espace de présentation. Les années 1950 virent également la naissance de la collection asiatique suite à l'intégration de la collection de l'association des amis des arts asiatiques. Les années 1970 furent synonymes de fréquentations très importantes, soulignant le besoin de normes modernes. Ce besoin se fit de plus en plus sentir jusque dans les années 1990 rendant inévitables les travaux qui se sont achevés (en totalité) en 2015 suivant la grande réouverture de 2013.

AMSTERDAM

AMSTERDAM

Un voyage à travers la beauté et le temps. Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Avec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen Âge au XX e siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 4 étages... Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit du vrai musée d'histoire des Pays-Bas et ils n'ont certainement pas tort... Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique. Sa rénovation spectaculaire qui a révélé des plafonds ornés est de toute beauté et a encore plus placé ce musée sur la carte muséale mondiale justifiant à lui seul une visite autant par sa collection que ses expositions. Moyen Âge et Renaissance (1100-1600) . Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers, notammentJan van Scorel, Maria Magdalena, environ 1530 ; Mater Dolorosa, environ 1500-1510 ; Les Pleurants , dix figures en bronze. Le Siècle d'or (1600-1700) . Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt . Àne pas manquer : Rembrandt van Rijn, La Ronde de nuit , 1642 ;Rembrandt van Rijn, La Fiancée juive , v. 1665-1669 ; Johannes Vermeer, La Laitière , 1660 ;Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, v. 1663 ;Gerrit Berckheyde, La Courbure d'Or dans le Herengracht , 1671 ; Jan Steen, Le Maire de Delft et sa fille , 1655   ; Frans Hals, Portrait d'Isaac Massa et Beatrix van der Laan , v. 1622   ; Maisons de poupées de Petronella Oortman, v. 1686-1710. XVIII e siècle (1700-1800) . Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au XVIII e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût. À ne pas manquer : L' Amour menaçant , Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 1757 ; De Beuningkamer , chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 1748 ; Jean-Étienne Liotard, Portrait de Marie Fargues , 1765-1768. XIX e siècle (1800-1900) . Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.À ne pas manquer : Jan Willem Pieneman, Waterloo , 1824 ; Cassette avec pistolets de Napoléon, v. 1813-1815 ; Vincent van Gogh, Autoportrait , 1887  ; George Breitner, Fille au kimono blanc , 1894. XX e siècle (1900-2000) . Présentation totalement nouvelle pour ce siècle avec meubles, tableaux, photographies, affiches, films, objets historiques et des nombreux prêts d'autres musées permettant de dresser un portrait de l'histoire culturelle et artistique des Pays-Bas modernes du siècle dernier.À ne pas manquer : Gerrit Rietveld, Fauteuil blanc , 1923 ; Piet Mondriaan, Trafalgar Square , 1942 ;Frits Koolhoven, Dubbeldekker F.K.23, nommé ' Bantam' , 1917 ;Karel Appel, De vierkante man , 1951 ;Le Corbusier, Maquette du pavillon Philips, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, 1958. Arts asiatiques . Cette collection est présentée dans un nouveau pavillon conçu par les architectes Cruz et Ortiz gemaakt tout de béton et entouré d'eau. Sur deux étages on y retrouve la réflexion la magie, la beauté et l'émerveillement. Divers objets venant de Chine, Japon, Indonésie, Inde, Vietnam et Thaïlande y sont présentés. Les objets (de 2000 av. J.-C. à 2000) y sont présentés par pays. La bibliothèque Cuypers . Il s'agit de la plus ancienne bibliothèque d'art des Pays-Bas qui a été remise en état après d'intenses travaux. La superbe salle de lecture est visible et il faut vraiment y passer. Collections spéciales . A noter, le musée dispose également des collections spéciales d'argenterie, d'instruments de musique, de reliques diverses, d'armes et de bateaux miniatures tous présentés de manière sublime. Collections divers, mode, photos dessins . Le musée montre une partie de sa très riche collection avec une présentation qui change régulièrement. Celle des costumes change tous les six mois. Petite histoire du Rijksmuseum. Le Rijksmuseum a ouvert ses portes en tant que galerie nationale en 1800. A l'époque, il se situait à la Huis ten Bosch de La Haye. Sa collection contenait principalement des peintures et des objets historiques. Le musée déménagea à Amsterdam en 1808, sur ordre de Napoléon, au palais royal de la place du Dam. Napoléon souhaitait qu'Amsterdam devienne un centre culturel et artistique de premier rang. Le musée fut ensuite transféré en 1816, par Guillaume I er , dans la Trippenhuis, sorte de palais vénitien que deux frères commerçants avaient fait construire dans la Kloveniersbugwal, et prit le nom de Rijksmuseum. Le bâtiment actuel ouvrit en 1885 en intégrant les collections du musée d'histoire et des arts de La Haye. La cathédrale de Cuypers. Le besoin d'un véritable musée national se faisant sentir, la construction débuta en 1876 après de longues tractations. L'architecte, Pierre Cuypers (1827-1921), créa un bâtiment de briques mélange de gothique et de renaissance. Son inauguration officielle se fit le 13 juillet 1885. La collection rassemblait les peintures et estampes de la Trippenhuis ainsi que toutes les peintures de la ville d'Amsterdam notamment les célèbres Rembrandt. La collection du XIX e siècle venant de Haarlem fut ajoutée au musée et une grande partie du Cabinet des curiosités qui avait été intégrée au musée national d'histoire et des arts y fut ajoutée. Rénovations. Comme les collections se faisaient de plus en plus importantes, l'espace manqua rapidement et des opérations d'agrandissement furent menées au cours des ans. Des salles furent ainsi ajoutées entre 1904 et 1916 du côté sud (actuelle aile Philips) destinées à présenter les collections de tableaux léguées par le couple Drucker-Fraser. Les cours intérieures furent ajoutées dans les années 1950 et 1960 pour agrandir l'espace de présentation. Les années 1950 virent également la naissance de la collection asiatique suite à l'intégration de la collection de l'association des amis des arts asiatiques. Les années 1970 furent synonymes de fréquentations très importantes, soulignant le besoin de normes modernes. Ce besoin se fit de plus en plus sentir jusque dans les années 1990 rendant inévitables les travaux qui se sont achevés (en totalité) en 2015 suivant la grande réouverture de 2013.

PAYS BAS

PAYS BAS

Un voyage à travers la beauté et le temps. Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Avec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen Âge au XX e siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 4 étages... Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit du vrai musée d'histoire des Pays-Bas et ils n'ont certainement pas tort... Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique. Sa rénovation spectaculaire qui a révélé des plafonds ornés est de toute beauté et a encore plus placé ce musée sur la carte muséale mondiale justifiant à lui seul une visite autant par sa collection que ses expositions. Moyen Âge et Renaissance (1100-1600) . Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers, notammentJan van Scorel, Maria Magdalena, environ 1530 ; Mater Dolorosa, environ 1500-1510 ; Les Pleurants , dix figures en bronze. Le Siècle d'or (1600-1700) . Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt . Àne pas manquer : Rembrandt van Rijn, La Ronde de nuit , 1642 ;Rembrandt van Rijn, La Fiancée juive , v. 1665-1669 ; Johannes Vermeer, La Laitière , 1660 ;Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, v. 1663 ;Gerrit Berckheyde, La Courbure d'Or dans le Herengracht , 1671 ; Jan Steen, Le Maire de Delft et sa fille , 1655   ; Frans Hals, Portrait d'Isaac Massa et Beatrix van der Laan , v. 1622   ; Maisons de poupées de Petronella Oortman, v. 1686-1710. XVIII e siècle (1700-1800) . Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au XVIII e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût. À ne pas manquer : L' Amour menaçant , Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 1757 ; De Beuningkamer , chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 1748 ; Jean-Étienne Liotard, Portrait de Marie Fargues , 1765-1768. XIX e siècle (1800-1900) . Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.À ne pas manquer : Jan Willem Pieneman, Waterloo , 1824 ; Cassette avec pistolets de Napoléon, v. 1813-1815 ; Vincent van Gogh, Autoportrait , 1887  ; George Breitner, Fille au kimono blanc , 1894. XX e siècle (1900-2000) . Présentation totalement nouvelle pour ce siècle avec meubles, tableaux, photographies, affiches, films, objets historiques et des nombreux prêts d'autres musées permettant de dresser un portrait de l'histoire culturelle et artistique des Pays-Bas modernes du siècle dernier.À ne pas manquer : Gerrit Rietveld, Fauteuil blanc , 1923 ; Piet Mondriaan, Trafalgar Square , 1942 ;Frits Koolhoven, Dubbeldekker F.K.23, nommé ' Bantam' , 1917 ;Karel Appel, De vierkante man , 1951 ;Le Corbusier, Maquette du pavillon Philips, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, 1958. Arts asiatiques . Cette collection est présentée dans un nouveau pavillon conçu par les architectes Cruz et Ortiz gemaakt tout de béton et entouré d'eau. Sur deux étages on y retrouve la réflexion la magie, la beauté et l'émerveillement. Divers objets venant de Chine, Japon, Indonésie, Inde, Vietnam et Thaïlande y sont présentés. Les objets (de 2000 av. J.-C. à 2000) y sont présentés par pays. La bibliothèque Cuypers . Il s'agit de la plus ancienne bibliothèque d'art des Pays-Bas qui a été remise en état après d'intenses travaux. La superbe salle de lecture est visible et il faut vraiment y passer. Collections spéciales . A noter, le musée dispose également des collections spéciales d'argenterie, d'instruments de musique, de reliques diverses, d'armes et de bateaux miniatures tous présentés de manière sublime. Collections divers, mode, photos dessins . Le musée montre une partie de sa très riche collection avec une présentation qui change régulièrement. Celle des costumes change tous les six mois. Petite histoire du Rijksmuseum. Le Rijksmuseum a ouvert ses portes en tant que galerie nationale en 1800. A l'époque, il se situait à la Huis ten Bosch de La Haye. Sa collection contenait principalement des peintures et des objets historiques. Le musée déménagea à Amsterdam en 1808, sur ordre de Napoléon, au palais royal de la place du Dam. Napoléon souhaitait qu'Amsterdam devienne un centre culturel et artistique de premier rang. Le musée fut ensuite transféré en 1816, par Guillaume I er , dans la Trippenhuis, sorte de palais vénitien que deux frères commerçants avaient fait construire dans la Kloveniersbugwal, et prit le nom de Rijksmuseum. Le bâtiment actuel ouvrit en 1885 en intégrant les collections du musée d'histoire et des arts de La Haye. La cathédrale de Cuypers. Le besoin d'un véritable musée national se faisant sentir, la construction débuta en 1876 après de longues tractations. L'architecte, Pierre Cuypers (1827-1921), créa un bâtiment de briques mélange de gothique et de renaissance. Son inauguration officielle se fit le 13 juillet 1885. La collection rassemblait les peintures et estampes de la Trippenhuis ainsi que toutes les peintures de la ville d'Amsterdam notamment les célèbres Rembrandt. La collection du XIX e siècle venant de Haarlem fut ajoutée au musée et une grande partie du Cabinet des curiosités qui avait été intégrée au musée national d'histoire et des arts y fut ajoutée. Rénovations. Comme les collections se faisaient de plus en plus importantes, l'espace manqua rapidement et des opérations d'agrandissement furent menées au cours des ans. Des salles furent ainsi ajoutées entre 1904 et 1916 du côté sud (actuelle aile Philips) destinées à présenter les collections de tableaux léguées par le couple Drucker-Fraser. Les cours intérieures furent ajoutées dans les années 1950 et 1960 pour agrandir l'espace de présentation. Les années 1950 virent également la naissance de la collection asiatique suite à l'intégration de la collection de l'association des amis des arts asiatiques. Les années 1970 furent synonymes de fréquentations très importantes, soulignant le besoin de normes modernes. Ce besoin se fit de plus en plus sentir jusque dans les années 1990 rendant inévitables les travaux qui se sont achevés (en totalité) en 2015 suivant la grande réouverture de 2013.

EUROPE À MOTO

EUROPE À MOTO

Un voyage à travers la beauté et le temps. Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Avec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen Âge au XX e siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 4 étages... Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit du vrai musée d'histoire des Pays-Bas et ils n'ont certainement pas tort... Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique. Sa rénovation spectaculaire qui a révélé des plafonds ornés est de toute beauté et a encore plus placé ce musée sur la carte muséale mondiale justifiant à lui seul une visite autant par sa collection que ses expositions. Moyen Âge et Renaissance (1100-1600) . Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers, notammentJan van Scorel, Maria Magdalena, environ 1530 ; Mater Dolorosa, environ 1500-1510 ; Les Pleurants , dix figures en bronze. Le Siècle d'or (1600-1700) . Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt . Àne pas manquer : Rembrandt van Rijn, La Ronde de nuit , 1642 ;Rembrandt van Rijn, La Fiancée juive , v. 1665-1669 ; Johannes Vermeer, La Laitière , 1660 ;Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, v. 1663 ;Gerrit Berckheyde, La Courbure d'Or dans le Herengracht , 1671 ; Jan Steen, Le Maire de Delft et sa fille , 1655   ; Frans Hals, Portrait d'Isaac Massa et Beatrix van der Laan , v. 1622   ; Maisons de poupées de Petronella Oortman, v. 1686-1710. XVIII e siècle (1700-1800) . Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au XVIII e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût. À ne pas manquer : L' Amour menaçant , Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 1757 ; De Beuningkamer , chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 1748 ; Jean-Étienne Liotard, Portrait de Marie Fargues , 1765-1768. XIX e siècle (1800-1900) . Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.À ne pas manquer : Jan Willem Pieneman, Waterloo , 1824 ; Cassette avec pistolets de Napoléon, v. 1813-1815 ; Vincent van Gogh, Autoportrait , 1887  ; George Breitner, Fille au kimono blanc , 1894. XX e siècle (1900-2000) . Présentation totalement nouvelle pour ce siècle avec meubles, tableaux, photographies, affiches, films, objets historiques et des nombreux prêts d'autres musées permettant de dresser un portrait de l'histoire culturelle et artistique des Pays-Bas modernes du siècle dernier.À ne pas manquer : Gerrit Rietveld, Fauteuil blanc , 1923 ; Piet Mondriaan, Trafalgar Square , 1942 ;Frits Koolhoven, Dubbeldekker F.K.23, nommé ' Bantam' , 1917 ;Karel Appel, De vierkante man , 1951 ;Le Corbusier, Maquette du pavillon Philips, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, 1958. Arts asiatiques . Cette collection est présentée dans un nouveau pavillon conçu par les architectes Cruz et Ortiz gemaakt tout de béton et entouré d'eau. Sur deux étages on y retrouve la réflexion la magie, la beauté et l'émerveillement. Divers objets venant de Chine, Japon, Indonésie, Inde, Vietnam et Thaïlande y sont présentés. Les objets (de 2000 av. J.-C. à 2000) y sont présentés par pays. La bibliothèque Cuypers . Il s'agit de la plus ancienne bibliothèque d'art des Pays-Bas qui a été remise en état après d'intenses travaux. La superbe salle de lecture est visible et il faut vraiment y passer. Collections spéciales . A noter, le musée dispose également des collections spéciales d'argenterie, d'instruments de musique, de reliques diverses, d'armes et de bateaux miniatures tous présentés de manière sublime. Collections divers, mode, photos dessins . Le musée montre une partie de sa très riche collection avec une présentation qui change régulièrement. Celle des costumes change tous les six mois. Petite histoire du Rijksmuseum. Le Rijksmuseum a ouvert ses portes en tant que galerie nationale en 1800. A l'époque, il se situait à la Huis ten Bosch de La Haye. Sa collection contenait principalement des peintures et des objets historiques. Le musée déménagea à Amsterdam en 1808, sur ordre de Napoléon, au palais royal de la place du Dam. Napoléon souhaitait qu'Amsterdam devienne un centre culturel et artistique de premier rang. Le musée fut ensuite transféré en 1816, par Guillaume I er , dans la Trippenhuis, sorte de palais vénitien que deux frères commerçants avaient fait construire dans la Kloveniersbugwal, et prit le nom de Rijksmuseum. Le bâtiment actuel ouvrit en 1885 en intégrant les collections du musée d'histoire et des arts de La Haye. La cathédrale de Cuypers. Le besoin d'un véritable musée national se faisant sentir, la construction débuta en 1876 après de longues tractations. L'architecte, Pierre Cuypers (1827-1921), créa un bâtiment de briques mélange de gothique et de renaissance. Son inauguration officielle se fit le 13 juillet 1885. La collection rassemblait les peintures et estampes de la Trippenhuis ainsi que toutes les peintures de la ville d'Amsterdam notamment les célèbres Rembrandt. La collection du XIX e siècle venant de Haarlem fut ajoutée au musée et une grande partie du Cabinet des curiosités qui avait été intégrée au musée national d'histoire et des arts y fut ajoutée. Rénovations. Comme les collections se faisaient de plus en plus importantes, l'espace manqua rapidement et des opérations d'agrandissement furent menées au cours des ans. Des salles furent ainsi ajoutées entre 1904 et 1916 du côté sud (actuelle aile Philips) destinées à présenter les collections de tableaux léguées par le couple Drucker-Fraser. Les cours intérieures furent ajoutées dans les années 1950 et 1960 pour agrandir l'espace de présentation. Les années 1950 virent également la naissance de la collection asiatique suite à l'intégration de la collection de l'association des amis des arts asiatiques. Les années 1970 furent synonymes de fréquentations très importantes, soulignant le besoin de normes modernes. Ce besoin se fit de plus en plus sentir jusque dans les années 1990 rendant inévitables les travaux qui se sont achevés (en totalité) en 2015 suivant la grande réouverture de 2013.

Guia de Bolso Amesterdão 2020

Guia de Bolso Amesterdão 2020

Mais informações no Guia de Bolso Cartoville Amesterdão! Encontrará este e outros guias na sua livraria preferida

CROISIÈRE RHIN

CROISIÈRE RHIN

Un voyage à travers la beauté et le temps. Après plus de 10 ans de travaux laborieux mais oubliés depuis, le Rijksmuseum (prononcez [Raïksmuséum]) a rouvert ses portes en avril 2013, inauguré par la reine Beatrix lors de l'une de ses dernières interventions publiques en tant que souveraine. Ce musée justifie à lui seul une visite d'Amsterdam et il faut lui consacrer au moins 4 heures voire, de préférence, une journée entière. Pour vous guider dans votre visite, nous avons procédé à un aperçu des moments forts du musée à ne manquer sous aucun prétexte.Avec sa nouvelle présentation, le Rijksmuseum est synonyme d'un voyage à travers l'histoire (artistique) des Pays-Bas, du Moyen Âge au XX e siècle. Cette histoire se déploie dans un contexte international et sur 4 étages... Certains disent d'ailleurs qu'il s'agit du vrai musée d'histoire des Pays-Bas et ils n'ont certainement pas tort... Avec plus de 8 000 tableaux, des dessins, estampes, photos, de l'argenterie, de la porcelaine de Delft des meubles et objets divers, le visiteur du Rijksmuseum fait une expérience totale de la beauté dans un contexte historique. Sa rénovation spectaculaire qui a révélé des plafonds ornés est de toute beauté et a encore plus placé ce musée sur la carte muséale mondiale justifiant à lui seul une visite autant par sa collection que ses expositions. Moyen Âge et Renaissance (1100-1600) . Superbes salles aux murs sombres, on y retrouve tableaux et objet divers, notammentJan van Scorel, Maria Magdalena, environ 1530 ; Mater Dolorosa, environ 1500-1510 ; Les Pleurants , dix figures en bronze. Le Siècle d'or (1600-1700) . Plus de 30 salles sont consacrées à cette époque d'essor total des Pays-Bas. Le paroxysme de cette partie est la Galerie d'Honneur présentant les oeuvres de Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et Rembrandt. La salle finale est consacrée à la Ronde de nuit de Rembrandt . Àne pas manquer : Rembrandt van Rijn, La Ronde de nuit , 1642 ;Rembrandt van Rijn, La Fiancée juive , v. 1665-1669 ; Johannes Vermeer, La Laitière , 1660 ;Johannes Vermeer, La femme en bleu lisant une lettre, v. 1663 ;Gerrit Berckheyde, La Courbure d'Or dans le Herengracht , 1671 ; Jan Steen, Le Maire de Delft et sa fille , 1655   ; Frans Hals, Portrait d'Isaac Massa et Beatrix van der Laan , v. 1622   ; Maisons de poupées de Petronella Oortman, v. 1686-1710. XVIII e siècle (1700-1800) . Les Pays-Bas n'étaient plus une nation forte et l'argent gagné fut transformé dans l'habitation. Au XVIII e siècle, l'intérieur des maisons est d'une importance capitale. Cette période se distingue par son raffinement et l'élaboration d'un bon goût. À ne pas manquer : L' Amour menaçant , Étienne-Maurice Falconet (commande de Madame de Pompadour), 1757 ; De Beuningkamer , chambre de style en acajou d'une maison patricienne, 1748 ; Jean-Étienne Liotard, Portrait de Marie Fargues , 1765-1768. XIX e siècle (1800-1900) . Début de la royauté et époque ayant connu d'importantes découvertes scientifique, elle est symbolisée par une grande modernisation.À ne pas manquer : Jan Willem Pieneman, Waterloo , 1824 ; Cassette avec pistolets de Napoléon, v. 1813-1815 ; Vincent van Gogh, Autoportrait , 1887  ; George Breitner, Fille au kimono blanc , 1894. XX e siècle (1900-2000) . Présentation totalement nouvelle pour ce siècle avec meubles, tableaux, photographies, affiches, films, objets historiques et des nombreux prêts d'autres musées permettant de dresser un portrait de l'histoire culturelle et artistique des Pays-Bas modernes du siècle dernier.À ne pas manquer : Gerrit Rietveld, Fauteuil blanc , 1923 ; Piet Mondriaan, Trafalgar Square , 1942 ;Frits Koolhoven, Dubbeldekker F.K.23, nommé ' Bantam' , 1917 ;Karel Appel, De vierkante man , 1951 ;Le Corbusier, Maquette du pavillon Philips, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, 1958. Arts asiatiques . Cette collection est présentée dans un nouveau pavillon conçu par les architectes Cruz et Ortiz gemaakt tout de béton et entouré d'eau. Sur deux étages on y retrouve la réflexion la magie, la beauté et l'émerveillement. Divers objets venant de Chine, Japon, Indonésie, Inde, Vietnam et Thaïlande y sont présentés. Les objets (de 2000 av. J.-C. à 2000) y sont présentés par pays. La bibliothèque Cuypers . Il s'agit de la plus ancienne bibliothèque d'art des Pays-Bas qui a été remise en état après d'intenses travaux. La superbe salle de lecture est visible et il faut vraiment y passer. Collections spéciales . A noter, le musée dispose également des collections spéciales d'argenterie, d'instruments de musique, de reliques diverses, d'armes et de bateaux miniatures tous présentés de manière sublime. Collections divers, mode, photos dessins . Le musée montre une partie de sa très riche collection avec une présentation qui change régulièrement. Celle des costumes change tous les six mois. Petite histoire du Rijksmuseum. Le Rijksmuseum a ouvert ses portes en tant que galerie nationale en 1800. A l'époque, il se situait à la Huis ten Bosch de La Haye. Sa collection contenait principalement des peintures et des objets historiques. Le musée déménagea à Amsterdam en 1808, sur ordre de Napoléon, au palais royal de la place du Dam. Napoléon souhaitait qu'Amsterdam devienne un centre culturel et artistique de premier rang. Le musée fut ensuite transféré en 1816, par Guillaume I er , dans la Trippenhuis, sorte de palais vénitien que deux frères commerçants avaient fait construire dans la Kloveniersbugwal, et prit le nom de Rijksmuseum. Le bâtiment actuel ouvrit en 1885 en intégrant les collections du musée d'histoire et des arts de La Haye. La cathédrale de Cuypers. Le besoin d'un véritable musée national se faisant sentir, la construction débuta en 1876 après de longues tractations. L'architecte, Pierre Cuypers (1827-1921), créa un bâtiment de briques mélange de gothique et de renaissance. Son inauguration officielle se fit le 13 juillet 1885. La collection rassemblait les peintures et estampes de la Trippenhuis ainsi que toutes les peintures de la ville d'Amsterdam notamment les célèbres Rembrandt. La collection du XIX e siècle venant de Haarlem fut ajoutée au musée et une grande partie du Cabinet des curiosités qui avait été intégrée au musée national d'histoire et des arts y fut ajoutée. Rénovations. Comme les collections se faisaient de plus en plus importantes, l'espace manqua rapidement et des opérations d'agrandissement furent menées au cours des ans. Des salles furent ainsi ajoutées entre 1904 et 1916 du côté sud (actuelle aile Philips) destinées à présenter les collections de tableaux léguées par le couple Drucker-Fraser. Les cours intérieures furent ajoutées dans les années 1950 et 1960 pour agrandir l'espace de présentation. Les années 1950 virent également la naissance de la collection asiatique suite à l'intégration de la collection de l'association des amis des arts asiatiques. Les années 1970 furent synonymes de fréquentations très importantes, soulignant le besoin de normes modernes. Ce besoin se fit de plus en plus sentir jusque dans les années 1990 rendant inévitables les travaux qui se sont achevés (en totalité) en 2015 suivant la grande réouverture de 2013.

Les Paris de Laura

Les Paris de Laura

Megan Vlt

Megan Vlt

La Passion des Chateaux

La Passion des Chateaux

Marine Etch

Marine Etch

Carnet Prune

Carnet Prune

Nolwenn Creme

Nolwenn Creme

Louise Grenadine

Louise Grenadine

Alec Ramazzotti-Malin

Alec Ramazzotti-Malin

Camille Talks

Camille Talks

Thomas Saunier

Thomas Saunier

Sovanna Mv

Sovanna Mv

Alfredo Casadei Piferi

Alfredo Casadei Piferi

Anna Apei

Anna Apei

Easyvoyage : nos adresses incontournables

Easyvoyage : nos adresses incontournables

Laure Copinesdebonsplans

Laure Copinesdebonsplans

Giovanni Arena

Giovanni Arena

Ce qu'en disent les utilisateurs

L’application est super bien faite pour visualiser les points qui nous intéressent !

@ct.gang

musée immense avec de beaux tableaux

@reaubein

musée d'art à travers les époques

@Justinedo

Beaux arts, artisanat et histoire Pays Bas. La laitière de Vermeer, la ronde de nuit de Rembrandt, auto portrait Van Gogh

@gjeremy

L'un des plus beaux musées au monde.

@benoit.carlier.83

Un incontournable d'Amsterdam. Tous les plus grands peintres y sont exposés, les plus belles toiles de l'histoire flamande. Ce musée a une place spéciale dans mon cœur grâce à la présence de peintures de Van de Velde. Je déconseille fortement d'y aller uniquement pour Van Gogh cependant, il n'y a que deux de ses peintures et ils en font beaucoup trop la publicité pour ce que c'est.

@lyskeur

Huge amazing museum. Definitely takes multiple trips to see

@jevan37

Pour voir "La laitière" (entre autres).

@juline_m

Jardin avec labyrinthe très sympa !!

@lafoodry_

19th century building housing Dutch Golden Age painting masterpieces & vast European art collection

@colognoric

Musée le plus important du pays Vaste collection d’art, allant de peintures du siècle d’or néerlandais – avec des peintures de Rembrandt, Vermeer, Hals, Steen et de Hooch – à des objets d’art asiatiques en passant par la bibliothèque Cuypers

@audrey.flat

Plus ancienne bibliothèque d'Amsterdam. Collée au musée

@laurapn

Rijksmuseum, un des plus célèbres musées d’Amsterdam, réputé pour abriter de nombreuses toiles de maîtres hollandais. On regrettera toutefois le prix relativement élevé du musée : 17,50€

@mrvnjpn

The gardens are really relaxing, a great place to take a break

@letydrago

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.