Ghetto Wall

Ghetto Wall

Ulica Lwowska 25 30-551 Kraków Poland

Enregistré par
14
utilisateurs
Principaux #tags

#Monuments

#Visites - Points d'intérêt

#A voir

#Da vedere

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

POLOGNE

POLOGNE

L'ancien ghetto de Cracovie s'étendait entre les rues Lwowska, Rękawka et la place Podgórski, occupant une surface de 20 hectares. Etabli par un décret du 3 mars 1941, à partir du 20 mars 1941 tous les non-juifs résidant dans cette zone furent obligés de déménager sur l'autre rive de la Vistule, alors que près de 20 000 juifs étaient entassés ici ; dans 320 maisons résidaient 3 000 personnes. La liquidation du ghetto eut lieu les 13 et 14 mars 1943. Sa population fut déportée vers Auschwitz ou le camp de travail de Plaszów, non loin de là. A ce jour, il existe encore quelques fragments du mur du ghetto dont un se trouve entre les n°25 et 29 de la rue Lwowska. Il présente une plaque commémorative et on y reconnaît facilement, le long du parapet, la succession d'arcs qui évoquent les rouleaux de la Torah et les pierres tombales juives. Les rues qui autrefois faisaient partie du ghetto n'ont pas beaucoup changé, les maisons et les cours délabrées semblent garder le souvenir de cette terrible page de l'histoire. Parmi les rescapés du ghetto, on cite le réalisateur Roman Polański. La rue Józefińska  : c'est dans l'artère principale du ghetto que commence le " chemin de la mémoire ". Au n° 10, l'agence de l'Office allemand de placement, où les juifs se voyaient confier un " emploi " sans rémunération. Au n°12, l'orphelinat. Au n° 14, l'hôpital, dont tous les blessés incapables de se rendre au rassemblement sur la place centrale furent tués par balles, un par un, en mars 1943. Au n° 18, se trouvait le centre d'aide sociale pour les juifs, avec une école pour les 6-14 ans. Là encore, tous les enfants furent tués le jour de la liquidation du ghetto. La rue Lwowska  : on peut voir des fragments du mur du ghetto entre les n os 25 et 29. Ses arcs ressemblaient à ceux des pierres tombales juives, signe du prochain enterrement des habitants.

CRACOVIE

CRACOVIE

L'ancien ghetto de Cracovie s'étendait entre les rues Lwowska, Rękawka et la place Podgórski, occupant une surface de 20 hectares. Etabli par un décret du 3 mars 1941, à partir du 20 mars 1941 tous les non-juifs résidant dans cette zone furent obligés de déménager sur l'autre rive de la Vistule, alors que près de 20 000 juifs étaient entassés ici ; dans 320 maisons résidaient 3 000 personnes. La liquidation du ghetto eut lieu les 13 et 14 mars 1943. Sa population fut déportée vers Auschwitz ou le camp de travail de Plaszów, non loin de là. A ce jour, il existe encore quelques fragments du mur du ghetto dont un se trouve entre les n°25 et 29 de la rue Lwowska. Il présente une plaque commémorative et on y reconnaît facilement, le long du parapet, la succession d'arcs qui évoquent les rouleaux de la Torah et les pierres tombales juives. Les rues qui autrefois faisaient partie du ghetto n'ont pas beaucoup changé, les maisons et les cours délabrées semblent garder le souvenir de cette terrible page de l'histoire. Parmi les rescapés du ghetto, on cite le réalisateur Roman Polański. La rue Józefińska  : c'est dans l'artère principale du ghetto que commence le " chemin de la mémoire ". Au n° 10, l'agence de l'Office allemand de placement, où les juifs se voyaient confier un " emploi " sans rémunération. Au n°12, l'orphelinat. Au n° 14, l'hôpital, dont tous les blessés incapables de se rendre au rassemblement sur la place centrale furent tués par balles, un par un, en mars 1943. Au n° 18, se trouvait le centre d'aide sociale pour les juifs, avec une école pour les 6-14 ans. Là encore, tous les enfants furent tués le jour de la liquidation du ghetto. La rue Lwowska  : on peut voir des fragments du mur du ghetto entre les n os 25 et 29. Ses arcs ressemblaient à ceux des pierres tombales juives, signe du prochain enterrement des habitants.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.