Alain Ducasse au Plaza Athenee
Enregistré par
855
utilisateurs
Principaux #tags

#restaurant

#a essayer

#hotel

#gastronomique

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 8 partenaires officiels

Guide Michelin

Guide Michelin

Price range : 210 - 395 EUR

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Guide Lebey 2020 des Restaurants

Il en fallait en 2014, de l’audace pour imposer une cuisine hautement gastronomique sans viande, préparée avec des produits remarquables non pas par leur caractère noble, mais parce que exceptionnels par leur goût, respectueux de la nature et des hommes. Un concept qu’Alain Ducasse et son chef Romain Meder ont parfois eu du mal à faire accepter dans le contexte d’un palace - et de ses prix stratosphériques-. Reposant toujours sur ses fondamentaux poissons-légumes-céréales, cette naturalité atteint aujourd’hui une pleine maturité. Le concept, finalement s’efface derrière des plats toujours très purs dans leur présentation, mais généreux et qui n’ont plus besoin d’être intellectualisés pour être appréciés. Ils sont sans aucun doute le résultat d’une grande recherche en cuisine, de techniques toujours plus affinées, atteignant une concentration des goûts qui laisse toute la place au plaisir. Comme les sublimes petits-pois et carottes du Château de Versailles accompagnées d’une « saucisse » de maquereau. Comme le poulpe de roche et sa sublime sauce civet, profonde, puissante, inoubliable. La déstabilisation revient sans doute au moment du dessert avec des propositions qui redéfinissent totalement cette étape du repas, avec l’amertume du houblon ou le piquant électrique du poivre de Sichuan. Le décor d’une somptueuse modernité, le service d’une sobre prévenance, les arts de la table, tout contribue autant que la cuisine à une expérience qui est en tous points unique.

PARIS RESTO

PARIS RESTO

On peut ne pas aimer Alain Ducasse, mais on ne peut pas ne pas lui concéder un sens certain de l'à-propos, une façon de humer et de saisir l'air du temps. Alors que l'offre de haute gastronomie parisienne présente une nette tendance à l'uniformisation, par le haut certes, mais d'uniformisation tout de même, ce chef réinvente une nouvelle fois la cuisine de palace, et installe la naturalité à la table du Plaza Athénée, autrement dit une forme de retour à l'essence même du produit, centrée sur la trilogie poissons-légumes-céréales : " pour une alimentation plus en accord avec la nature et meilleure pour la santé ". Les produits sont ultra-sourcés. Viande et crème se voient exclus de la grande fête. Voici quelques exemples d'assiettes ultra fraîches et créatives, leur lecture seule fait déjà rêver les papilles... Chanvre de Bretagne, feuilles et graines de courge musquée, ou encore, Lentilles vertes du Puy et caviar, délicate gelée d'anguille fumée. Aussi : Homard du Cotentin, les oeufs émulsionnés en amertume, endives de pleine terre. Vous l'avez compris, nous sommes ici dans l'excellence la plus pure. Et cette excellence, on la retrouve à tous les niveaux, dont le service en salle, dirigé par Denis Courtiade, et la décoration, signée par les designers Patrick Jouin et Sanjit Manku, qui comprend de spectaculaires cocons carrossés d'inox, ainsi qu'un cabinet de curiosités comprenant des pièces appartenant au grand chef.

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

On peut ne pas aimer Alain Ducasse, mais on ne peut pas ne pas lui concéder un sens certain de l'à-propos, une façon de humer et de saisir l'air du temps. Alors que l'offre de haute gastronomie parisienne présente une nette tendance à l'uniformisation, par le haut certes, mais d'uniformisation tout de même, ce chef réinvente une nouvelle fois la cuisine de palace, et installe la naturalité à la table du Plaza Athénée, autrement dit une forme de retour à l'essence même du produit, centrée sur la trilogie poissons-légumes-céréales : " pour une alimentation plus en accord avec la nature et meilleure pour la santé ". Les produits sont ultra-sourcés. Viande et crème se voient exclus de la grande fête. Voici quelques exemples d'assiettes ultra fraîches et créatives, leur lecture seule fait déjà rêver les papilles... Chanvre de Bretagne, feuilles et graines de courge musquée, ou encore, Lentilles vertes du Puy et caviar, délicate gelée d'anguille fumée. Aussi : Homard du Cotentin, les oeufs émulsionnés en amertume, endives de pleine terre. Vous l'avez compris, nous sommes ici dans l'excellence la plus pure. Et cette excellence, on la retrouve à tous les niveaux, dont le service en salle, dirigé par Denis Courtiade, et la décoration, signée par les designers Patrick Jouin et Sanjit Manku, qui comprend de spectaculaires cocons carrossés d'inox, ainsi qu'un cabinet de curiosités comprenant des pièces appartenant au grand chef.

Ducasse Paris

Ducasse Paris

Yakoa

Yakoa

François Delahaye

François Delahaye

Hôtel Bachaumont

Hôtel Bachaumont

Ce qu'en disent les utilisateurs

Restaurant de la cours intérieur, assez chère mais top. Voiturier de l’hôtel disponible.

@jerem_coh

SUPER CARO 350€ MENU PARA CAERSE DE ESPALDAS Fueron Papá y Mamá con Jean Jacques. Dicen que un show. Que nadie vaya que se queda sin dinero.

@mariadso

L'avis du Guide MICHELIN Sur l'impulsion énergique et créatrice d'Alain Ducasse, le célèbre restaurant du Plaza Athénée est devenu l'épicentre de la "naturalité", concept issu d’une réflexion sur l’état de la planète. La terre possède des ressources rares : il faut la consommer plus éthiquement et équitablement. Cette gastronomie privilégie donc logiquement la trilogie "poissons, légumes, céréales". Ici, tout tombe juste : le cadre classique (moulures, dorures) revu avec légèreté par Jouin-Manku, la cuisine de Romain Meder, à la fois brute et délicate, aux produits irréprochables, le service orchestré par Denis Courtiade... jusqu'aux desserts renversants de Jessica Préalpato, sans crème ni mousse, jouant habilement de l'amertume et de l'acidité. Dans l'ensemble, une expérience unique, qui dépasse le simple univers gastronomique.

@borisha

cocktails cher, stylé, recherché. à réserver pour les augmentations, promotions

@claire.darnajoux

Retour à la plus grande tradition avec le Paris-Brest d'@angelomusaofficial et @alexandre_dufeu au @plaza_athenee. 100 % noisettes, de la texture, de la gourmandise et un brin de légèreté. Un goûter fort agréable.😋😋 • 🌰 LE PARIS-BREST : pâte à chou, crème noisette, praliné noisette, noisettes entières. 💶 18 €. • @kevinjouhier / @timbocquet / @lucasfizet

@leserialpatissteur

Retour à la plus grande tradition avec le Paris-Brest d'@angelomusaofficial et @alexandre_dufeu au @plaza_athenee. 100 % noisettes, de la texture, de la gourmandise et un brin de légèreté. Un goûter fort agréable.😋😋 • 🌰 LE PARIS-BREST : pâte à chou, crème noisette, praliné noisette, noisettes entières. 💶 18 €. • @kevinjouhier / @timbocquet / @lucasfizet

@leserialpatissteur

Un must, surtout aux heures du petit dej’ et du goûter.

@robinator

DN: oui COCKTAILS: non ODF: oui PERFECT10: non CLUB 1796: oui

@ben_spirits

Chic for brunch with amazing pastries

@michellequeiroz26

Il en fallait en 2014, de l’audace pour imposer une cuisine hautement gastronomique sans viande, préparée avec des produits remarquables non pas par leur caractère noble, mais parce que exceptionnels par leur goût, respectueux de la nature et des hommes. Un concept qu’Alain Ducasse et son chef Romain Meder ont parfois eu du mal à faire accepter dans le contexte d’un palace - et de ses prix stratosphériques-. Reposant toujours sur ses fondamentaux poissons-légumes-céréales, cette naturalité atteint aujourd’hui une pleine maturité. Le concept, finalement s’efface derrière des plats toujours très purs dans leur présentation, mais généreux et qui n’ont plus besoin d’être intellectualisés pour être appréciés. Ils sont sans aucun doute le résultat d’une grande recherche en cuisine, de techniques toujours plus affinées, atteignant une concentration des goûts qui laisse toute la place au plaisir. Comme les sublimes petits-pois et carottes du Château de Versailles accompagnées d’une « saucisse » de maquereau. Comme le poulpe de roche et sa sublime sauce civet, profonde, puissante, inoubliable. La déstabilisation revient sans doute au moment du dessert avec des propositions qui redéfinissent totalement cette étape du repas, avec l’amertume du houblon ou le piquant électrique du poivre de Sichuan. Le décor d’une somptueuse modernité, le service d’une sobre prévenance, les arts de la table, tout contribue autant que la cuisine à une expérience qui est en tous points unique.

@guidelebey2020.restaurant

16 ème meilleur restaurant au monde 2019 ! €€€€

@leanna.a.b

21e meilleur restaurant au monde cuisine durable 3*

@noxlice

Salon de thé « La Galerie » mieux en hiver. Pâtisserie d’hiver plus profonde. Prendre un chocolat chaud 20€ pour 2.

@f.desorbais75

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.