Chateau Dampierre

Chateau Dampierre

Grande Rue 78720 Dampierre-en-Yvelines France

https://www.domaine-dampierre.com/
+33 1 30 52 52 83
Enregistré par
101
utilisateurs
Principaux #tags

#Château

#A visiter

#Balade

#Parc

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 6 partenaires officiels

FRANCE À MOTO

FRANCE À MOTO

Bâti au XVI e siècle, l'ancien château de Dampierre fut détruit en 1670 puis reconstruit de 1675 à 1683 par Jules Hardouin-Mansart pour l'un des esprits les plus distingués de son temps, le ministre d'État Charles Honoré d'Albert, duc de Luynes, Chaulnes et Chevreuse. Le parc fut confié aux plans du célèbre André Le Nôtre, qui bouleversa la vue du manoir avec sa pièce d'eau, le Grand Canal et l'île aux quatre canaux, distribuant des bassins, taillant dans le coteau un " fer à cheval ", perçant routes et étoiles à travers bois. Cerné par de larges fossés remplis d'eau, le château possède vers l'avant deux bâtiments parallèles formant une cour séparée par les douves de la cour d'honneur. À l'intérieur, les différentes époques se superposent à travers des meubles anciens (XVII e siècle), de somptueuses boiseries Régence (XVIII e siècle) qui ornent la salle à manger et le grand salon, la cage d'escalier, les peintures en trompe-l'oeil, la salle des fêtes (XIX e siècle), qui dévoile tour à tour " L'Âge d'Or ", peinture murale célèbre du grand Jean-Auguste-Dominique Ingres et la reproduction au quart de la statue de " Minerve " par Pierre-Charles Simart, et enfin le vestibule qui abrite la statue de " Pénélope endormie " de Cavelier. Le domaine, fermé depuis 2016, a été racheté en 2018 par une grande fortune française et pourrait être réouvert aux visites prochainement. Les jardins dessinés par Le Nôtre devrait être accessible au public courant avril.

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

Bâti au XVI e siècle, l'ancien château de Dampierre fut détruit en 1670 puis reconstruit de 1675 à 1683 par Jules Hardouin-Mansart pour l'un des esprits les plus distingués de son temps, le ministre d'État Charles Honoré d'Albert, duc de Luynes, Chaulnes et Chevreuse. Le parc fut confié aux plans du célèbre André Le Nôtre, qui bouleversa la vue du manoir avec sa pièce d'eau, le Grand Canal et l'île aux quatre canaux, distribuant des bassins, taillant dans le coteau un " fer à cheval ", perçant routes et étoiles à travers bois. Cerné par de larges fossés remplis d'eau, le château possède vers l'avant deux bâtiments parallèles formant une cour séparée par les douves de la cour d'honneur. À l'intérieur, les différentes époques se superposent à travers des meubles anciens (XVII e siècle), de somptueuses boiseries Régence (XVIII e siècle) qui ornent la salle à manger et le grand salon, la cage d'escalier, les peintures en trompe-l'oeil, la salle des fêtes (XIX e siècle), qui dévoile tour à tour " L'Âge d'Or ", peinture murale célèbre du grand Jean-Auguste-Dominique Ingres et la reproduction au quart de la statue de " Minerve " par Pierre-Charles Simart, et enfin le vestibule qui abrite la statue de " Pénélope endormie " de Cavelier. Le domaine, fermé depuis 2016, a été racheté en 2018 par une grande fortune française et pourrait être réouvert aux visites prochainement. Les jardins dessinés par Le Nôtre devrait être accessible au public courant avril.

YVELINES

YVELINES

Bâti au XVI e siècle, l'ancien château de Dampierre fut détruit en 1670 puis reconstruit de 1675 à 1683 par Jules Hardouin-Mansart pour l'un des esprits les plus distingués de son temps, le ministre d'État Charles Honoré d'Albert, duc de Luynes, Chaulnes et Chevreuse. Le parc fut confié aux plans du célèbre André Le Nôtre, qui bouleversa la vue du manoir avec sa pièce d'eau, le Grand Canal et l'île aux quatre canaux, distribuant des bassins, taillant dans le coteau un " fer à cheval ", perçant routes et étoiles à travers bois. Cerné par de larges fossés remplis d'eau, le château possède vers l'avant deux bâtiments parallèles formant une cour séparée par les douves de la cour d'honneur. À l'intérieur, les différentes époques se superposent à travers des meubles anciens (XVII e siècle), de somptueuses boiseries Régence (XVIII e siècle) qui ornent la salle à manger et le grand salon, la cage d'escalier, les peintures en trompe-l'oeil, la salle des fêtes (XIX e siècle), qui dévoile tour à tour " L'Âge d'Or ", peinture murale célèbre du grand Jean-Auguste-Dominique Ingres et la reproduction au quart de la statue de " Minerve " par Pierre-Charles Simart, et enfin le vestibule qui abrite la statue de " Pénélope endormie " de Cavelier. Le domaine, fermé depuis 2016, a été racheté en 2018 par une grande fortune française et pourrait être réouvert aux visites prochainement. Les jardins dessinés par Le Nôtre devrait être accessible au public courant avril.

La Passion des Chateaux

La Passion des Chateaux

Ô mon château

Ô mon château

caroline

caroline

Ce qu'en disent les utilisateurs

Très beau château face à ses magnifiques jardins.

@vincenttim91

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.