Gyeonghuigung
Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung Gyeonghuigung

Gyeonghuigung - Palais Royal à Séoul | Histoire et Culture

Le Gyeonghuigung est un palais royal situé à Séoul, construit au XVIIe siècle par la dynastie Joseon. C'est le 5ème palais royal de la ville, offrant une immersion dans l'histoire et la culture coréenne. Avec ses jardins paisibles et ses événements culturels tout au long de l'année, le Gyeonghuigung est un incontournable pour toute visite à Séoul. Profitez de représentations de taekwondo, de festivals culinaires variés et de la tranquillité de ce monument historique. Ne manquez pas la relève de la garde, une tradition fascinante qui dure environ 15 minutes. Situé à proximité d'un musée d'Histoire, le Gyeonghuigung est un lieu riche en patrimoine et en beauté à explorer lors de votre séjour en Corée du Sud.

Vous pensez qu'il y a une erreur sur ce lieu ?

Vos retours sont importants pour nous. Si vous avez remarqué une erreur concernant ce lieu, merci de nous en informer pour que nous puissions la corriger.

Signaler une erreur
Propriétaire de ce lieu ?

Nous récupérons automatiquement les informations disponibles sur votre lieu. Si jamais celles-ci ne sont pas correctes, connectez-vous gratuitement sur notre tableau de bord pour les modifier et bonus, accédez à vos statistiques détaillées.

mapstr icon Modifier les informations de votre lieu
La communauté mapstr
Enregistré par

146 utilisateurs

#Tags souvent utilisés
#Palais #Visite #Monument #Temple #Culture
Ce qu'en disent les utilisateurs

"visite du palais royal et des environs (infras et jardins) c'était sympa, et j'ai même pu observer la relève de la garde à 10h - qui dure environ 15 min"

@mathildemunier78

"Station Seodaemun (ligne 5), sortie 4"

@mistraljoanna

"55, Saemunan-ro, Jongno-gu & +82 7240 2746 - Métro ligne 5, station Seodaemun, sortie 4. A 400 m sur la gauche www.cgcm.go.kr Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 18h. Entrée gratuite. Ce palais est le cinquième des palais royaux de Séoul, le plus petit et le moins visité de tous. Construit en 1616 par le roi Gwanghaegun sur le lieu de l’ancienne résidence du roi Wonjong, le Gyeonghuigung, qui signifie littéralement « le Palais de l’harmonie sereine », fut utilisé comme palais auxiliaire, notamment en cas d’urgence. Il prit son nom actuel en 1760 mais devint connu des étrangers qui habitaient Séoul comme le « palais des mûriers » en raison de leur abon- dance sur ce site. Au début du XIXe siècle, le palais avait atteint une taille considérable avec plus d’une centaine de bâtiments le composant. Beaucoup de ses bâtiments furent détruits, dont le Yungbokjeon (chambres à coucher), par un incendie en 1829. Les autres furent dépla- cés quand les Japonais construisirent le lycée de Gyeongseong en 1910. Ils prirent place à l’université Dongguk, aux temples Gwangunsa et Bakmunsa ou au parc Sajik. Suite à la libé- ration du pays en 1946, le lycée de Séoul fut édifié sur le site avant de quitter les lieux en 1978. Dans les années 1990, de grands travaux furent entrepris afin de restaurer le palais et lui redonner sa gloire perdue, bien que seulement 30 % de sa surface originale ait été reconsti- tuée. Une terrasse de pierre de 100 m de long, seul élément d’origine dans le complexe, et son escalier sculpté d’un dragon sont visibles. Le site du palais accueille plusieurs événements tout au long de l’année, notamment des repré- sentations de taekwondo ainsi que des festivals culinaires variés."

@biree.archi

"Ce palais est le cinquième des palais royaux de Séoul, le plus petit et le moins visité de tous. Il était situé près de la porte ouest de la ville d'où le nom qu'il portait également à l'époque Seogwol (" le palais de l'Ouest "). Construit en 1616 par le roi Gwanghaegun sur le lieu de l'ancienne résidence du roi Wonjong, le Gyeongheuigung, qui signifie littéralement " le Palais de l'harmonie sereine ", fut utilisé comme palais auxiliaire, notamment en cas d'urgence. Pendant plus de 200 ans, dix rois y résidèrent. Il prit son nom actuel en 1760 mais devint connu des étrangers qui habitaient Séoul comme le " palais des mûriers " en raison de leur abondance sur ce site, les feuilles de ces arbres étant utilisées pour la sériciculture (l'élevage des vers à soie). Au début du XIX e siècle, le palais avait atteint une taille considérable avec plus d'une centaine de bâtiments le composant. Beaucoup de ses bâtiments furent détruits, dont le Yungbokjeon (chambres à coucher), par un incendie en 1829. Les autres furent déplacés quand les Japonais construisirent le lycée de Gyeongseong, destiné aux enfants japonais, en 1910 à cet endroit. Hoesangjeon fut reconstruit au temple Jogyesa (au nord de Séoul). Tout comme le hall principal, Sungjeongjeon, ensuite déplacé en 1926 dans l'université Dongguk. Heungjeongdang fut déplacé au temple Gwang-unsa, la porte Heunghwamun à Bakmunsa et Hwanghakjeong au parc Sajik. Suite à la libération du pays en 1946, le lycée de Séoul fut édifié sur le site avant de quitter les lieux en 1978. Dans les années 1990, de grands travaux furent entrepris afin de restaurer le palais et lui redonner sa gloire perdue, bien que seulement 30 % de sa surface originale ait été reconstituée. Ce n'est finalement qu'en 2002 qu'il ouvrit ses portes au public. Une terrasse de pierre de 100 m de long, seul élément d'origine dans le complexe, et son escalier sculpté d'un dragon sont visibles. Le site du palais accueille plusieurs événements tout au long de l'année, notamment des représentations de taekwondo et des festivals culinaires."

@moustikare

"Ce palais est le cinquième des palais royaux de Séoul, le plus petit et le moins visité de tous. Il était situé près de la porte ouest de la"

@orelybub

Approuvé par 1 partenaires officiels
certified badge SÉOUL

SÉOUL

@petitfute

580followers 221places
"Ce palais est le cinquième des palais royaux de Séoul, le plus petit et le moins visité de tous. Il était situé près de la porte ouest de la ville d'où le nom qu'il portait également à l'époque Seogwol (" le palais de l'Ouest "). Construit en 1616 par le roi Gwanghaegun sur le lieu de l'ancienne résidence du roi Wonjong, le Gyeongheuigung, qui signifie littéralement " le Palais de l'harmonie sereine ", fut utilisé comme palais auxiliaire, notamment en cas d'urgence. Pendant plus de 200 ans, dix rois y résidèrent. Il prit son nom actuel en 1760 mais devint connu des étrangers qui habitaient Séoul comme le " palais des mûriers " en raison de leur abondance sur ce site, les feuilles de ces arbres étant utilisées pour la sériciculture (l'élevage des vers à soie). Au début du XIX e siècle, le palais avait atteint une taille considérable avec plus d'une centaine de bâtiments le composant. Beaucoup de ses bâtiments furent détruits, dont le Yungbokjeon (chambres à coucher), par un incendie en 1829. Les autres furent déplacés quand les Japonais construisirent le lycée de Gyeongseong, destiné aux enfants japonais, en 1910 à cet endroit. Hoesangjeon fut reconstruit au temple Jogyesa (au nord de Séoul). Tout comme le hall principal, Sungjeongjeon, ensuite déplacé en 1926 dans l'université Dongguk. Heungjeongdang fut déplacé au temple Gwang-unsa, la porte Heunghwamun à Bakmunsa et Hwanghakjeong au parc Sajik. Suite à la libération du pays en 1946, le lycée de Séoul fut édifié sur le site avant de quitter les lieux en 1978. Dans les années 1990, de grands travaux furent entrepris afin de restaurer le palais et lui redonner sa gloire perdue, bien que seulement 30 % de sa surface originale ait été reconstituée. Ce n'est finalement qu'en 2002 qu'il ouvrit ses portes au public. Une terrasse de pierre de 100 m de long, seul élément d'origine dans le complexe, et son escalier sculpté d'un dragon sont visibles. Le site du palais accueille plusieurs événements tout au long de l'année, notamment des représentations de taekwondo et des festivals culinaires."
Autres lieux à voir autour
La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.