Église Orthodoxe Russe

Église Orthodoxe Russe

8 Rue Léo Lagrange 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois France

+33160151140
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#cimetiere

#visites - points d'interet

#ballades

#monument

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

PARIS ÎLE DE FRANCE

PARIS ÎLE DE FRANCE

Une partie du cimetière communal de Sainte-Geneviève-des-Bois est occupée par des tombes de défunts russes depuis les années 1920. Nombre d'entre eux furent des exilés ayant fuit le régime bolchevique de l'ex-URSS. On retrouve ici l'âme slave, exprimée dans les croix orthodoxes en bois sculpté ou les niches contenant des icônes et des bougies. En vous promenant, vous découvrirez les tombeaux de personnalités dont les danseurs et chorégraphes Serge Lifar ou Rudolf Noureev - recouvert d'une mosaïque prenant la forme d'un tapis kilim -, le cinéaste Andreï Tarkovski, le peintre Serge Poliakoff, l'écrivain Ivan Bounine, le dissident Andreï Amalrik, ainsi que les dernières demeures de membres de l'aristocratie tsariste et de l'aristocratie impériale, tels que le fameux prince Youssoupov, assassin de Raspoutine ! Au sein du cimetière se dresse l'église Notre-Dame-de-l'Assomption bâtie en 1938 selon les plans de l'architecte Albert Benois, lequel s'est inspiré des églises de Novgorod des XV e et XVI e siècles. L'édifice blanc est ainsi coiffé d'un clocher au bulbe bleu. Des dignitaires religieux orthodoxes sont enterrés dans la crypte. L'église est rattaché au patriarcat de Constantinople. La communauté d'origine russe de Saint-Geneviève-des-Bois reste soudée et garde certaines de ses traditions dont celle des festivités de la Pâques orthodoxe.

TOURISME FLUVIAL

TOURISME FLUVIAL

Une partie du cimetière communal de Sainte-Geneviève-des-Bois est occupée par des tombes de défunts russes depuis les années 1920. Nombre d'entre eux furent des exilés ayant fuit le régime bolchevique de l'ex-URSS. On retrouve ici l'âme slave, exprimée dans les croix orthodoxes en bois sculpté ou les niches contenant des icônes et des bougies. En vous promenant, vous découvrirez les tombeaux de personnalités dont les danseurs et chorégraphes Serge Lifar ou Rudolf Noureev - recouvert d'une mosaïque prenant la forme d'un tapis kilim -, le cinéaste Andreï Tarkovski, le peintre Serge Poliakoff, l'écrivain Ivan Bounine, le dissident Andreï Amalrik, ainsi que les dernières demeures de membres de l'aristocratie tsariste et de l'aristocratie impériale, tels que le fameux prince Youssoupov, assassin de Raspoutine ! Au sein du cimetière se dresse l'église Notre-Dame-de-l'Assomption bâtie en 1938 selon les plans de l'architecte Albert Benois, lequel s'est inspiré des églises de Novgorod des XV e et XVI e siècles. L'édifice blanc est ainsi coiffé d'un clocher au bulbe bleu. Des dignitaires religieux orthodoxes sont enterrés dans la crypte. L'église est rattaché au patriarcat de Constantinople. La communauté d'origine russe de Saint-Geneviève-des-Bois reste soudée et garde certaines de ses traditions dont celle des festivités de la Pâques orthodoxe.

BALADES À VÉLO ÎLE-DE-FRANCE

BALADES À VÉLO ÎLE-DE-FRANCE

Une partie du cimetière communal de Sainte-Geneviève-des-Bois est occupée par des tombes de défunts russes depuis les années 1920. Nombre d'entre eux furent des exilés ayant fuit le régime bolchevique de l'ex-URSS. On retrouve ici l'âme slave, exprimée dans les croix orthodoxes en bois sculpté ou les niches contenant des icônes et des bougies. En vous promenant, vous découvrirez les tombeaux de personnalités dont les danseurs et chorégraphes Serge Lifar ou Rudolf Noureev - recouvert d'une mosaïque prenant la forme d'un tapis kilim -, le cinéaste Andreï Tarkovski, le peintre Serge Poliakoff, l'écrivain Ivan Bounine, le dissident Andreï Amalrik, ainsi que les dernières demeures de membres de l'aristocratie tsariste et de l'aristocratie impériale, tels que le fameux prince Youssoupov, assassin de Raspoutine ! Au sein du cimetière se dresse l'église Notre-Dame-de-l'Assomption bâtie en 1938 selon les plans de l'architecte Albert Benois, lequel s'est inspiré des églises de Novgorod des XV e et XVI e siècles. L'édifice blanc est ainsi coiffé d'un clocher au bulbe bleu. Des dignitaires religieux orthodoxes sont enterrés dans la crypte. L'église est rattaché au patriarcat de Constantinople. La communauté d'origine russe de Saint-Geneviève-des-Bois reste soudée et garde certaines de ses traditions dont celle des festivités de la Pâques orthodoxe.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.