Maison Anne Frank

Maison Anne Frank

Prinsengracht 263-267, 1016 GV Amsterdam, Pays-Bas

https://www.annefrank.org/nl/
+31205567105
Enregistré par
4 868
utilisateurs
Principaux #tags

#musee

#visite

#essayer

#a voir

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 21 partenaires officiels

Amsterdam 2018

Amsterdam 2018

C'est ici que la famille Frank trouva refuge après sa fuite d'Allemagne, en 1933, et où elle vécut dans la plus totale clandestinité à partir de 1941, entourée de quelques amis, dont le couple Van Daan, menacés eux aussi de mort en raison des rafles de juifs devenues quotidiennes. Le récit de cette existence dissimulée aux regards des hommes, consigné au jour le jour par la jeune Anne Frank dans son bouleversant journal, fera le tour du monde et deviendra le symbole de l'innocence assassinée. Car il prend tragiquement fin le 4 août 1944, après que les Frank et leurs compagnons d'infortune, au total huit personnes, eurent été arrêtés sur dénonciation anonyme et déportés dans les camps de la mort. Anne et sa soeur Margot moururent du typhus à Bergen-Belsen, en mars 1945, et seul Otto, le père, en réchappa. C'est pour rappeler ce destin tragique, mais aussi pour répondre à une forte pression populaire, que cette maison fut sauvée de la démolition et resta, pour une bonne part, intacte, comme figée au seuil d'un moment d'horreur infranchissable.Ouverte au public depuis 1960, la maison est divisée par une cour intérieure, avec la voorhuis, en façade, et l'achterhuis à l'arrière. C'est donc au 2e et au 3e étages de l'achterhuis qu'Otto Frank aménage une cachette de fortune, composée de trois pièces et d'un grenier auxquels on accédait par une bibliothèque tournante. La nuit, toutes les fenêtres étaient recouvertes de toile noire, pratique imposée aux Amstellodamois par les Allemands afin que les Alliés ne puissent s'orienter. L'absolu dénuement des lieux renforce le sentiment de vide et d'absence de ses derniers occupants. Dans la chambre d'Anne Frank, sur les tapisseries défraîchies, on peut encore voir quelques photographies de stars de cinéma découpées dans les magazines de l'époque, petites fenêtres sur le rêve et l'innocence dans un monde brutal en voie de perdition. La famille Van Daan habitait l'étage supérieur. Une passerelle, installée après la guerre, permet de rejoindre la maison de devant, siège de la fondation Anne Frank destinée à la lutte contre le racisme, qui regroupe dans plusieurs pièces, divers documents et photographies sur ce thème. Le journal de la jeune fille est disponible en plusieurs langues. Ce musée-mémorial a gagné au fil du temps une importance incommensurable, il détient d'ailleurs en moyenne la file d'attente la plus longue (en taille et non en durée heureusement) de tous les musées des Pays-Bas. Un lieu émouvant et digne.En novembre 2018, le musée modernisé a été inauguré par le roi. Plus fluide et plus accessible, il peut enfin faire face convenablement aux hordes de visiteurs venus prendre une leçon d'histoire.

Cartoville Amsterdam 2022

Cartoville Amsterdam 2022

Plus d'infos dans le Cartoville Amsterdam 2022 (Quartier B) !

Laure Copinesdebonsplans

Laure Copinesdebonsplans

Visite il y a longtemps, c'est un incontournable d'Amsterdam. A réserver longtemps à l'avance en ligne sinon vous risquez de ne pas pouvoir y aller.

Kartta+Opas Amsterdam 2020

Kartta+Opas Amsterdam 2020

Lisätietoja kohteista löydät Kartta+Opas Amsterdamin sivuilta. Tilaa opas tästä: https://bit.ly/2PnMuG2

AMSTERDAM

AMSTERDAM

C'est ici que la famille Frank trouva refuge après sa fuite d'Allemagne, en 1933, et où elle vécut dans la plus totale clandestinité à partir de 1941, entourée de quelques amis, dont le couple Van Daan, menacés eux aussi de mort en raison des rafles de juifs devenues quotidiennes. Le récit de cette existence dissimulée aux regards des hommes, consigné au jour le jour par la jeune Anne Frank dans son bouleversant journal, fera le tour du monde et deviendra le symbole de l'innocence assassinée. Car il prend tragiquement fin le 4 août 1944, après que les Frank et leurs compagnons d'infortune, au total huit personnes, eurent été arrêtés sur dénonciation anonyme et déportés dans les camps de la mort. Anne et sa soeur Margot moururent du typhus à Bergen-Belsen, en mars 1945, et seul Otto, le père, en réchappa. C'est pour rappeler ce destin tragique, mais aussi pour répondre à une forte pression populaire, que cette maison fut sauvée de la démolition et resta, pour une bonne part, intacte, comme figée au seuil d'un moment d'horreur infranchissable. Ouverte au public depuis 1960, la maison est divisée par une cour intérieure, avec la voorhuis , en façade, et l' achterhuis à l'arrière. C'est donc au 2 e et au 3 e étages de l' achterhuis qu'Otto Frank aménage une cachette de fortune, composée de trois pièces et d'un grenier auxquels on accédait par une bibliothèque tournante. La nuit, toutes les fenêtres étaient recouvertes de toile noire, pratique imposée aux Amstellodamois par les Allemands afin que les Alliés ne puissent s'orienter. L'absolu dénuement des lieux renforce le sentiment de vide et d'absence de ses derniers occupants. Dans la chambre d'Anne Frank, sur les tapisseries défraîchies, on peut encore voir quelques photographies de stars de cinéma découpées dans les magazines de l'époque, petites fenêtres sur le rêve et l'innocence dans un monde brutal en voie de perdition. La famille Van Daan habitait l'étage supérieur. Une passerelle, installée après la guerre, permet de rejoindre la maison de devant, siège de la fondation Anne Frank destinée à la lutte contre le racisme, qui regroupe dans plusieurs pièces, divers documents et photographies sur ce thème. Le journal de la jeune fille est disponible en plusieurs langues. Ce musée-mémorial a gagné au fil du temps une importance incommensurable, il détient d'ailleurs en moyenne la file d'attente la plus longue (en taille et non en durée heureusement) de tous les musées des Pays-Bas. Un lieu émouvant...

PAYS BAS

PAYS BAS

C'est ici que la famille Frank trouva refuge après sa fuite d'Allemagne, en 1933, et où elle vécut dans la plus totale clandestinité à partir de 1941, entourée de quelques amis, dont le couple Van Daan, menacés eux aussi de mort en raison des rafles de juifs devenues quotidiennes. Le récit de cette existence dissimulée aux regards des hommes, consigné au jour le jour par la jeune Anne Frank dans son bouleversant journal, fera le tour du monde et deviendra le symbole de l'innocence assassinée. Car il prend tragiquement fin le 4 août 1944, après que les Frank et leurs compagnons d'infortune, au total huit personnes, eurent été arrêtés sur dénonciation anonyme et déportés dans les camps de la mort. Anne et sa soeur Margot moururent du typhus à Bergen-Belsen, en mars 1945, et seul Otto, le père, en réchappa. C'est pour rappeler ce destin tragique, mais aussi pour répondre à une forte pression populaire, que cette maison fut sauvée de la démolition et resta, pour une bonne part, intacte, comme figée au seuil d'un moment d'horreur infranchissable. Ouverte au public depuis 1960, la maison est divisée par une cour intérieure, avec la voorhuis , en façade, et l' achterhuis à l'arrière. C'est donc au 2 e et au 3 e étages de l' achterhuis qu'Otto Frank aménage une cachette de fortune, composée de trois pièces et d'un grenier auxquels on accédait par une bibliothèque tournante. La nuit, toutes les fenêtres étaient recouvertes de toile noire, pratique imposée aux Amstellodamois par les Allemands afin que les Alliés ne puissent s'orienter. L'absolu dénuement des lieux renforce le sentiment de vide et d'absence de ses derniers occupants. Dans la chambre d'Anne Frank, sur les tapisseries défraîchies, on peut encore voir quelques photographies de stars de cinéma découpées dans les magazines de l'époque, petites fenêtres sur le rêve et l'innocence dans un monde brutal en voie de perdition. La famille Van Daan habitait l'étage supérieur. Une passerelle, installée après la guerre, permet de rejoindre la maison de devant, siège de la fondation Anne Frank destinée à la lutte contre le racisme, qui regroupe dans plusieurs pièces, divers documents et photographies sur ce thème. Le journal de la jeune fille est disponible en plusieurs langues. Ce musée-mémorial a gagné au fil du temps une importance incommensurable, il détient d'ailleurs en moyenne la file d'attente la plus longue (en taille et non en durée heureusement) de tous les musées des Pays-Bas. Un lieu émouvant...

CROISIÈRE RHIN

CROISIÈRE RHIN

C'est ici que la famille Frank trouva refuge après sa fuite d'Allemagne, en 1933, et où elle vécut dans la plus totale clandestinité à partir de 1941, entourée de quelques amis, dont le couple Van Daan, menacés eux aussi de mort en raison des rafles de juifs devenues quotidiennes. Le récit de cette existence dissimulée aux regards des hommes, consigné au jour le jour par la jeune Anne Frank dans son bouleversant journal, fera le tour du monde et deviendra le symbole de l'innocence assassinée. Car il prend tragiquement fin le 4 août 1944, après que les Frank et leurs compagnons d'infortune, au total huit personnes, eurent été arrêtés sur dénonciation anonyme et déportés dans les camps de la mort. Anne et sa soeur Margot moururent du typhus à Bergen-Belsen, en mars 1945, et seul Otto, le père, en réchappa. C'est pour rappeler ce destin tragique, mais aussi pour répondre à une forte pression populaire, que cette maison fut sauvée de la démolition et resta, pour une bonne part, intacte, comme figée au seuil d'un moment d'horreur infranchissable. Ouverte au public depuis 1960, la maison est divisée par une cour intérieure, avec la voorhuis , en façade, et l' achterhuis à l'arrière. C'est donc au 2 e et au 3 e étages de l' achterhuis qu'Otto Frank aménage une cachette de fortune, composée de trois pièces et d'un grenier auxquels on accédait par une bibliothèque tournante. La nuit, toutes les fenêtres étaient recouvertes de toile noire, pratique imposée aux Amstellodamois par les Allemands afin que les Alliés ne puissent s'orienter. L'absolu dénuement des lieux renforce le sentiment de vide et d'absence de ses derniers occupants. Dans la chambre d'Anne Frank, sur les tapisseries défraîchies, on peut encore voir quelques photographies de stars de cinéma découpées dans les magazines de l'époque, petites fenêtres sur le rêve et l'innocence dans un monde brutal en voie de perdition. La famille Van Daan habitait l'étage supérieur. Une passerelle, installée après la guerre, permet de rejoindre la maison de devant, siège de la fondation Anne Frank destinée à la lutte contre le racisme, qui regroupe dans plusieurs pièces, divers documents et photographies sur ce thème. Le journal de la jeune fille est disponible en plusieurs langues. Ce musée-mémorial a gagné au fil du temps une importance incommensurable, il détient d'ailleurs en moyenne la file d'attente la plus longue (en taille et non en durée heureusement) de tous les musées des Pays-Bas. Un lieu émouvant...

EUROPE À MOTO

EUROPE À MOTO

C'est ici que la famille Frank trouva refuge après sa fuite d'Allemagne, en 1933, et où elle vécut dans la plus totale clandestinité à partir de 1941, entourée de quelques amis, dont le couple Van Daan, menacés eux aussi de mort en raison des rafles de juifs devenues quotidiennes. Le récit de cette existence dissimulée aux regards des hommes, consigné au jour le jour par la jeune Anne Frank dans son bouleversant journal, fera le tour du monde et deviendra le symbole de l'innocence assassinée. Car il prend tragiquement fin le 4 août 1944, après que les Frank et leurs compagnons d'infortune, au total huit personnes, eurent été arrêtés sur dénonciation anonyme et déportés dans les camps de la mort. Anne et sa soeur Margot moururent du typhus à Bergen-Belsen, en mars 1945, et seul Otto, le père, en réchappa. C'est pour rappeler ce destin tragique, mais aussi pour répondre à une forte pression populaire, que cette maison fut sauvée de la démolition et resta, pour une bonne part, intacte, comme figée au seuil d'un moment d'horreur infranchissable. Ouverte au public depuis 1960, la maison est divisée par une cour intérieure, avec la voorhuis , en façade, et l' achterhuis à l'arrière. C'est donc au 2 e et au 3 e étages de l' achterhuis qu'Otto Frank aménage une cachette de fortune, composée de trois pièces et d'un grenier auxquels on accédait par une bibliothèque tournante. La nuit, toutes les fenêtres étaient recouvertes de toile noire, pratique imposée aux Amstellodamois par les Allemands afin que les Alliés ne puissent s'orienter. L'absolu dénuement des lieux renforce le sentiment de vide et d'absence de ses derniers occupants. Dans la chambre d'Anne Frank, sur les tapisseries défraîchies, on peut encore voir quelques photographies de stars de cinéma découpées dans les magazines de l'époque, petites fenêtres sur le rêve et l'innocence dans un monde brutal en voie de perdition. La famille Van Daan habitait l'étage supérieur. Une passerelle, installée après la guerre, permet de rejoindre la maison de devant, siège de la fondation Anne Frank destinée à la lutte contre le racisme, qui regroupe dans plusieurs pièces, divers documents et photographies sur ce thème. Le journal de la jeune fille est disponible en plusieurs langues. Ce musée-mémorial a gagné au fil du temps une importance incommensurable, il détient d'ailleurs en moyenne la file d'attente la plus longue (en taille et non en durée heureusement) de tous les musées des Pays-Bas. Un lieu émouvant...

Guia de Bolso Amesterdão 2020

Guia de Bolso Amesterdão 2020

Mais informações no Guia de Bolso Cartoville Amesterdão! Encontrará este e outros guias na sua livraria preferida

Les Paris de Laura

Les Paris de Laura

Gaëlle VP

Gaëlle VP

Marine Etch

Marine Etch

Carnet Prune

Carnet Prune

Nolwenn Creme

Nolwenn Creme

Louise Grenadine

Louise Grenadine

Partageons nos bons spots

Partageons nos bons spots

LAXTITIA

LAXTITIA

Camille Talks

Camille Talks

The French Eater

The French Eater

Sovanna Mv

Sovanna Mv

Clémentine Marchal

Clémentine Marchal

Ce qu'en disent les utilisateurs

À réserver 1 mois à l’avance ..

@ct.gang

Située en plein cœur d’Amsterdam, la maison, et surtout la cachette dans laquelle Anne Frank écrivit son célèbre journal, sont aujourd’hui un musée mais surtout l’un des édifices les plus emblématiques de l’histoire de la ville. La visite de la Maison d’Anne Frank est très bien organisée. À l’entrée, vous pourrez prendre un dépliant en français où sont expliqués tous les événements qui ont eu lieu dans chacune des pièces de la maison. Vous pourrez également y lire quelques passages du journal, qui vous feront voyager jusqu'à cette période sombre de l'histoire. « … un jour cette terrible guerre cessera, un jour nous redeviendrons des personnes et pas seulement des Juifs… » Le parcours inclut la visite de l’entrepôt du père d’Anne, les bureaux des personnes qui les ont aidés durant leur enfermement et les pièces où ont vécu les huit personnes cachées.

@colombusvoyages

Très beau musée. Une belle reproduction, on se sent immergés dans l’histoire passée.

@laeti_77

Si pasas por Ámsterdam esta es una visita obligada. En esta casa aparentemente normal encontramos todo un escondite donde la familia Frank, otra familia y dos personas más, haciendo un total de ocho; se escondieron para evitar ser deportados durante la Segunda Guerra Mundial, pues eran judíos. En 1942, cuando Anne apenas tenía 13 años, Margot recibe una citación para un campo de trabajo, y la familia decide esconderse un día después. Para evadirse, Anne decide comenzar un diario donde cuenta todo lo que le ha tocado vivir por ser judía. Este diario contiene sus reflexiones dentro de la casa, que para nada parecen de una niña de 13 años, y cuenta el sueño que quiere cumplir cuando todo pase: ser escritora y periodista. No obstante, tras dos años, alguien da un chivatazo y se descubre su escondite, así que un 4 de agosto de 1944, todos son deportados. Según Victor Kugler, quien presenció el arresto, "Margot lloraba en silencio". Margot y Anne Frank son llevadas a Bergen-Belsen, donde mueren de Tifus en febrero de 1945, dos meses antes de la liberación del campo; su madre, Edith Frank, muere en Auschwitz por inanición 21 días antes de la liberación; y su padre, Otto Frank, deportado a Aushwitz pero separado de su mujer, logra sobrevivir. Cuando Otto regresa a la "Casa de atrás" ve el diario de Anne y decide leerlo y publicarlo, haciendo realidad el sueño de Anne de ser escritora. La casa de Anne Frank transmite una energía indescriptible, que solo puede entender aquel que la pisa y la recorre alguna vez. Es realmente impresionante saber que alguien estuvo escondido aquí durante tanto tiempo.

@jimiv

Maison d'Anne Frank, attention à la queue qui peut être impressionnante Horaires : 9h - 17h Tarifs : 14€

@Milefy

RESERVATIONS MONTH IN ADVANCE. very cool experience. 1 hr long

@alexkay98

musée historique immersif sur la vie de la famille d'Anne Frank, à l'intérieur de la maison où elle s'était cachée

@Justinedo

Quartier Jordaan à voir, 17eme siècle

@gjeremy

Se balader quartier dans le quartier de Jordaan

@charlotte.pelisson

Sempre impressionante. Deixa o coração em frangalhos.

@marcela.leone

personnel ultra gentils, très intéressant on visite la vraie annexe de Anne Frank. Très prenant.

@madison.collard

Very beautiful, intense experience, make sure to book in advance

@michelagrasso

14€ entrance. Really good museum : 1h30 with an audio guide but to be honest, one of the best I did. Easy and detailed explanations, but not that long. Perfect ! I recommend (and don’t forget to book your tickets in advance)

@coline.raczka

Réservation obligatoire sur leur site.

@kaze_ono

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.