Panagia Angeloktisti
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#Monument

#Monuments

#Visites - Points d'intérêt

#Église

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

CHYPRE

CHYPRE

L'église Panagia Angeloktisi (Παναγία Αγγελόκτιστη, littéralement " bâtie par les anges ") figure depuis septembre 2015 sur la liste indicative de l'Unesco en vue d'un classement au Patrimoine mondial. Il s'agit d'une église à croix inscrite surmontée d'un dôme du XI e siècle. Elle a été construite après la reconquête de l'île en 965 par les Byzantins, tombée entre les mains des Arabes depuis le milieu du VII e siècle. Le bâtiment a été édifié à l'emplacement d'une basilique paléochrétienne du V e siècle. Modifiée jusqu'au XIV e siècle, l'église contient de riches éléments décoratifs, à commencer par une mosaïque d'une valeur exceptionnelle. Mosaïque paléochrétienne. De la construction primitive subsiste une abside et une des plus précieuses mosaïques de l'art paléochrétien, dont on situe la réalisation au VI e siècle. Elle représente la Vierge Odigitria (à l'Enfant) sur un fond doré, entourée des archanges Gabriel (à droite) et Michel. Le regard de la Vierge autant que le soin apporté au décor en font une oeuvre particulièrement forte. Il s'agit de la plus ancienne représentation connue de la Vierge debout, tenant l'enfant Jésus dans son bras gauche. Les ailes des archanges sont constituées de plumes de paon, oiseau symbole de renaissance et de vie éternelle dans l'art paléochrétien. Ils portent un spectre et offrent à la Vierge un globe surmonté d'une croix, symbole de la domination du monde par le Christ et la Vierge. Au-dessus de la Vierge figure l'inscription " Η ΑΓΙΑ ΜΑΡΙΑ " (" la sainte Marie ") qui s'impose alors dans la chrétienté après le concile d'Ephèse (431) pour nommer la Vierge, face aux termes Panagia (" la plus sainte ") et Theotokos (" Mère de Dieu "), aujourd'hui fréquemment utilisés par les orthodoxes grecs. Dans le décor, on note la présence de nombreux éléments chargés de symboles : la Fontaine de Vie (thème byzantin relatif aux fleuves du Paradis, aux évangélistes, au baptême ou à la sépulture du Christ), des perroquets (dont le cri " ave " rappelle l'Annonciation) ou encore des cerfs ou biches (référence à la phrase " Comme un cerf/une biche cherche l'eau vive, ainsi mon âme te cherche, toi, mon Dieu " tirée du psaume 41 ou 42 dans la tradition grecque). Unique à Chypre, la mosaïque de la Panagia Angeloktisti partage des éléments communs avec les mosaïques de la basilique Saint-Vital, à Ravenne (Italie), et du monastère Sainte-Catherine du Sinaï (Egypte), deux édifices de la même période classés au Patrimoine mondial de l'Unesco. Autres éléments décoratifs. L'église contient des fresques du XI e siècle, une iconostase en bois sculpté du XVI e siècle et des icônes du XIII e au XIX e siècle. Elle abrite également une chapelle du XII e siècle dédiée aux saints anargyres (guérisseurs) Côme et Damien (Κοσμάς και Δαμιανός/Kosmas kai Damianos) . Elle était sans doute utilisée pour des cérémonies funéraires, puisque des tombes médiévales ont été découvertes au niveau des fondations.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.