National Gallery

National Gallery

Trafalgar Square Charing Cross London WC2N 5 United Kingdom

https://www.nationalgallery.org.uk/about-us/contact-us
+442077472885
Enregistré par
2 184
utilisateurs
Principaux #tags

#Musée

#Museum

#Museo

#Art

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 12 partenaires officiels

Londres 2018

Londres 2018

Au nord de Trafalgar Square, le musée situé dans un vaste bâtiment de style néoclassique abrite l'une des plus belles collections de tableaux au monde de maîtres d'Europe occidentale. Réparties en quatre ailes, les collections, plus de 2 000 oeuvres, sont classées chronologiquement : du XIIIe au XVe siècle, du XVIe au XVIIIe siècle et le XXe siècle. Parmi les artistes présents, on peut citer les maîtres italiens : Botticelli, Raphaël, Michel-Ange, Léonard de Vinci, Le Caravage

GRANDE BRETAGNE

GRANDE BRETAGNE

Au nord de Trafalgar Square, le musée situé dans un vaste bâtiment de style néoclassique abrite l'une des plus belles collections de tableaux au monde de maîtres d'Europe occidentale. Réparties en quatre ailes, les collections, plus de 2 000 oeuvres, sont classées chronologiquement : du XIII e au XV e siècle, du XVI e au XVIII e siècle et le XX e siècle. Parmi les artistes présents, on peut citer les maîtres italiens : Botticelli, Raphaël, Michel-Ange, Léonard de Vinci, Le Caravage ; les Espagnols : El Greco, Velázquez, Goya ; les Anglais : Hogarth, Gainsborough, Turner ; les Français : Le Lorrain, Poussin, Watteau... Le musée étant très vaste, il est possible que vous n'ayez pas le temps de tout voir. Le mieux est de vous munir d'un plan à l'entrée et de vous diriger directement vers les salles qui vous intéressent, quitte à flâner ensuite dans les autres pièces du musée. N'hésitez pas non plus à revenir plusieurs fois, l'entrée étant gratuite. Même si l'on vous conseille de prendre votre temps dans ce qui est incontestablement l'un des plus beaux musées d'Europe, il vous faudra peut-être aller à l'essentiel par manque de temps. Voici un mémo rapide pour ne rien manquer ! Les Epoux Arnolfini de Jan Van Eyck. 1434. Salle 56. Ce tableau représente un riche marchand et sa femme, dans un intérieur bourgeois minutieusement détaillé. Si la question de la grossesse de l'épouse a fait couler beaucoup d'encre dans le milieu de l'histoire de l'art, les conservateurs de la National Gallery tendent à écarter cette idée. C'est un très beau rendu des jeux de lumière et de la miniaturisation des détails (reflets dans le miroir). La Bataille de San Romano de Paolo Uccello. 1438-1440. Salle 54. Cette oeuvre magnifique retrace la bataille de San Romano qui opposa les Florentins aux Siennois. Il fait partie d'une série de tableaux dont les autres pièces sont au Louvre et aux Offices. L'oeuvre est réputée pour le souci qu'Uccello a mis dans le rendu de la perspective, technique picturale à l'époque peu maîtrisée. Le Baptême du Christ de Piero della Francesca. Vers 1450. Salle 66. Ce panneau était l'élément central d'un polyptique. C'est l'une des premières oeuvres de l'artiste. Vénus et Mars de Botticelli. Vers 1485. Salle 58. Mars, le dieu de la Guerre, était l'un des amants de Vénus, la déesse de l'Amour. Le tableau présente Mars endormi et désarmé aux côtés de Vénus réveillée et alerte, symbole de l'Amour qui vainc tout. Cette oeuvre était probablement destinée à orner une chambre. La Vierge au Rocher de Léonard de Vinci. Entre 1491 et 1508. Salle E. L'oeuvre est commandée par la confrérie de l'Immaculée Conception milanaise. Si le tableau ne semble pas faire directement référence à l'Immaculée Conception, il est typiquement dans le style de sujets que Leonardo a peints comme le Saint Jean-Baptiste , thèmes qui étaient alors très populaires. La Mise au tombeau de Michel-Ange. 1501. Salle 8. Cette peinture inachevée montre le Christ porté pour être déposé dans son tombeau. Le tableau était a priori prévu pour l'église San Agostino de Rome et n'a jamais été livré. On reconnaît le style de Michel-Ange qui se rapproche d'autres travaux de la même période. Les Ambassadeurs de Hans Holbein. 1533. Salle C. L'oeuvre présente deux jeunes, puissants et riches hommes, dont Jean Dinteville âgé de 29 ans, ambassadeur français en Angleterre. La Cène d'Emmaüs du Caravage. 1601. Salle 32. Alors qu'ils se rendent à Emmaüs, deux disciples de Jésus-Christ rencontrent le Messie ressuscité sans le reconnaître. Le Christ est ici montré durant le souper, au moment où il rompt le pain et où les disciples réalisent qui il est. Le Caravage innove dans le traitement du sujet, et l'intensité des personnages est remarquable, accentuée par leurs gestes et leurs expressions. La Vénus Rokeby de Vélasquez. 1647-1651. Salle 30. C'est le seul exemple que nous ayons d'un nu féminin peint par Vélasquez. Vénus, déesse de l'Amour, était considérée comme la personnification de la beauté féminine. Elle est montrée ici avec son fils Cupidon. L'oeuvre est sûrement une commande pour le marquis de Carpio, Premier ministre d'Espagne. Pour les XVIII e , XIX e et XX e siècles, ne manquez pas Les Baigneurs à la grenouillère de Monet, Les Tournesols de Van Gogh, Le Dernier Voyage du Téméraire de Turner et La Charette de foin de Constable.

SUD DE L'ANGLETERRE

SUD DE L'ANGLETERRE

Au nord de Trafalgar Square, le musée situé dans un vaste bâtiment de style néoclassique abrite l'une des plus belles collections de tableaux au monde de maîtres d'Europe occidentale. Réparties en quatre ailes, les collections, plus de 2 000 oeuvres, sont classées chronologiquement : du XIII e au XV e siècle, du XVI e au XVIII e siècle et le XX e siècle. Parmi les artistes présents, on peut citer les maîtres italiens : Botticelli, Raphaël, Michel-Ange, Léonard de Vinci, Le Caravage ; les Espagnols : El Greco, Velázquez, Goya ; les Anglais : Hogarth, Gainsborough, Turner ; les Français : Le Lorrain, Poussin, Watteau... Le musée étant très vaste, il est possible que vous n'ayez pas le temps de tout voir. Le mieux est de vous munir d'un plan à l'entrée et de vous diriger directement vers les salles qui vous intéressent, quitte à flâner ensuite dans les autres pièces du musée. N'hésitez pas non plus à revenir plusieurs fois, l'entrée étant gratuite. Même si l'on vous conseille de prendre votre temps dans ce qui est incontestablement l'un des plus beaux musées d'Europe, il vous faudra peut-être aller à l'essentiel par manque de temps. Voici un mémo rapide pour ne rien manquer ! Les Epoux Arnolfini de Jan Van Eyck. 1434. Salle 56. Ce tableau représente un riche marchand et sa femme, dans un intérieur bourgeois minutieusement détaillé. Si la question de la grossesse de l'épouse a fait couler beaucoup d'encre dans le milieu de l'histoire de l'art, les conservateurs de la National Gallery tendent à écarter cette idée. C'est un très beau rendu des jeux de lumière et de la miniaturisation des détails (reflets dans le miroir). La Bataille de San Romano de Paolo Uccello. 1438-1440. Salle 54. Cette oeuvre magnifique retrace la bataille de San Romano qui opposa les Florentins aux Siennois. Il fait partie d'une série de tableaux dont les autres pièces sont au Louvre et aux Offices. L'oeuvre est réputée pour le souci qu'Uccello a mis dans le rendu de la perspective, technique picturale à l'époque peu maîtrisée. Le Baptême du Christ de Piero della Francesca. Vers 1450. Salle 66. Ce panneau était l'élément central d'un polyptique. C'est l'une des premières oeuvres de l'artiste. Vénus et Mars de Botticelli. Vers 1485. Salle 58. Mars, le dieu de la Guerre, était l'un des amants de Vénus, la déesse de l'Amour. Le tableau présente Mars endormi et désarmé aux côtés de Vénus réveillée et alerte, symbole de l'Amour qui vainc tout. Cette oeuvre était probablement destinée à orner une chambre. La Vierge au Rocher de Léonard de Vinci. Entre 1491 et 1508. Salle E. L'oeuvre est commandée par la confrérie de l'Immaculée Conception milanaise. Si le tableau ne semble pas faire directement référence à l'Immaculée Conception, il est typiquement dans le style de sujets que Leonardo a peints comme le Saint Jean-Baptiste , thèmes qui étaient alors très populaires. La Mise au tombeau de Michel-Ange. 1501. Salle 8. Cette peinture inachevée montre le Christ porté pour être déposé dans son tombeau. Le tableau était a priori prévu pour l'église San Agostino de Rome et n'a jamais été livré. On reconnaît le style de Michel-Ange qui se rapproche d'autres travaux de la même période. Les Ambassadeurs de Hans Holbein. 1533. Salle C. L'oeuvre présente deux jeunes, puissants et riches hommes, dont Jean Dinteville âgé de 29 ans, ambassadeur français en Angleterre. La Cène d'Emmaüs du Caravage. 1601. Salle 32. Alors qu'ils se rendent à Emmaüs, deux disciples de Jésus-Christ rencontrent le Messie ressuscité sans le reconnaître. Le Christ est ici montré durant le souper, au moment où il rompt le pain et où les disciples réalisent qui il est. Le Caravage innove dans le traitement du sujet, et l'intensité des personnages est remarquable, accentuée par leurs gestes et leurs expressions. La Vénus Rokeby de Vélasquez. 1647-1651. Salle 30. C'est le seul exemple que nous ayons d'un nu féminin peint par Vélasquez. Vénus, déesse de l'Amour, était considérée comme la personnification de la beauté féminine. Elle est montrée ici avec son fils Cupidon. L'oeuvre est sûrement une commande pour le marquis de Carpio, Premier ministre d'Espagne. Pour les XVIII e , XIX e et XX e siècles, ne manquez pas Les Baigneurs à la grenouillère de Monet, Les Tournesols de Van Gogh, Le Dernier Voyage du Téméraire de Turner et La Charette de foin de Constable.

EUROPE À MOTO

EUROPE À MOTO

Au nord de Trafalgar Square, le musée situé dans un vaste bâtiment de style néoclassique abrite l'une des plus belles collections de tableaux au monde de maîtres d'Europe occidentale. Réparties en quatre ailes, les collections, plus de 2 000 oeuvres, sont classées chronologiquement : du XIII e au XV e siècle, du XVI e au XVIII e siècle et le XX e siècle. Parmi les artistes présents, on peut citer les maîtres italiens : Botticelli, Raphaël, Michel-Ange, Léonard de Vinci, Le Caravage ; les Espagnols : El Greco, Velázquez, Goya ; les Anglais : Hogarth, Gainsborough, Turner ; les Français : Le Lorrain, Poussin, Watteau... Le musée étant très vaste, il est possible que vous n'ayez pas le temps de tout voir. Le mieux est de vous munir d'un plan à l'entrée et de vous diriger directement vers les salles qui vous intéressent, quitte à flâner ensuite dans les autres pièces du musée. N'hésitez pas non plus à revenir plusieurs fois, l'entrée étant gratuite. Même si l'on vous conseille de prendre votre temps dans ce qui est incontestablement l'un des plus beaux musées d'Europe, il vous faudra peut-être aller à l'essentiel par manque de temps. Voici un mémo rapide pour ne rien manquer ! Les Epoux Arnolfini de Jan Van Eyck. 1434. Salle 56. Ce tableau représente un riche marchand et sa femme, dans un intérieur bourgeois minutieusement détaillé. Si la question de la grossesse de l'épouse a fait couler beaucoup d'encre dans le milieu de l'histoire de l'art, les conservateurs de la National Gallery tendent à écarter cette idée. C'est un très beau rendu des jeux de lumière et de la miniaturisation des détails (reflets dans le miroir). La Bataille de San Romano de Paolo Uccello. 1438-1440. Salle 54. Cette oeuvre magnifique retrace la bataille de San Romano qui opposa les Florentins aux Siennois. Il fait partie d'une série de tableaux dont les autres pièces sont au Louvre et aux Offices. L'oeuvre est réputée pour le souci qu'Uccello a mis dans le rendu de la perspective, technique picturale à l'époque peu maîtrisée. Le Baptême du Christ de Piero della Francesca. Vers 1450. Salle 66. Ce panneau était l'élément central d'un polyptique. C'est l'une des premières oeuvres de l'artiste. Vénus et Mars de Botticelli. Vers 1485. Salle 58. Mars, le dieu de la Guerre, était l'un des amants de Vénus, la déesse de l'Amour. Le tableau présente Mars endormi et désarmé aux côtés de Vénus réveillée et alerte, symbole de l'Amour qui vainc tout. Cette oeuvre était probablement destinée à orner une chambre. La Vierge au Rocher de Léonard de Vinci. Entre 1491 et 1508. Salle E. L'oeuvre est commandée par la confrérie de l'Immaculée Conception milanaise. Si le tableau ne semble pas faire directement référence à l'Immaculée Conception, il est typiquement dans le style de sujets que Leonardo a peints comme le Saint Jean-Baptiste , thèmes qui étaient alors très populaires. La Mise au tombeau de Michel-Ange. 1501. Salle 8. Cette peinture inachevée montre le Christ porté pour être déposé dans son tombeau. Le tableau était a priori prévu pour l'église San Agostino de Rome et n'a jamais été livré. On reconnaît le style de Michel-Ange qui se rapproche d'autres travaux de la même période. Les Ambassadeurs de Hans Holbein. 1533. Salle C. L'oeuvre présente deux jeunes, puissants et riches hommes, dont Jean Dinteville âgé de 29 ans, ambassadeur français en Angleterre. La Cène d'Emmaüs du Caravage. 1601. Salle 32. Alors qu'ils se rendent à Emmaüs, deux disciples de Jésus-Christ rencontrent le Messie ressuscité sans le reconnaître. Le Christ est ici montré durant le souper, au moment où il rompt le pain et où les disciples réalisent qui il est. Le Caravage innove dans le traitement du sujet, et l'intensité des personnages est remarquable, accentuée par leurs gestes et leurs expressions. La Vénus Rokeby de Vélasquez. 1647-1651. Salle 30. C'est le seul exemple que nous ayons d'un nu féminin peint par Vélasquez. Vénus, déesse de l'Amour, était considérée comme la personnification de la beauté féminine. Elle est montrée ici avec son fils Cupidon. L'oeuvre est sûrement une commande pour le marquis de Carpio, Premier ministre d'Espagne. Pour les XVIII e , XIX e et XX e siècles, ne manquez pas Les Baigneurs à la grenouillère de Monet, Les Tournesols de Van Gogh, Le Dernier Voyage du Téméraire de Turner et La Charette de foin de Constable.

London

London

More information in the Everyman MapGuide 2020! The Everyman MapGuide can be found in your nearest bookshop or ordered online

London

London

More information in the Knopf London MapGuide 2020! Order the guide here: http://bit.ly/2PTvW99

Cartoville Londres 2021

Cartoville Londres 2021

Plus d'infos dans le Cartoville Londres 2021 (Quartier A) !

In the Loup - a foodie's world map

In the Loup - a foodie's world map

Louise Grenadine

Louise Grenadine

Les dessous de Marine

Les dessous de Marine

Mademoiselle Bon Plan

Mademoiselle Bon Plan

Palace Living

Palace Living

Ce qu'en disent les utilisateurs

Highlights: ucello coelho 1438, slag van san Romano, Titiaan, man met blauwe mouw, 1520, caravaggio maaltijd te Emmaeus (1601)

@christelvandegehuchte

Founded in 1824, it houses a collection of over 2,300 paintings dating from the mid-13th century to 1900. Lá do lado tem a "national portrait gallery" que tem retratos de ingleses da época Tudor até hoje (e é muitas vezes ignorada pq a national gallery eh do lado).

@lauavedis

Andare presto alla permette non solo di ammirare tutte le opere in esposizione con calma, ma di godersi il loro impatto all'interno delle sale e capire la bellezza di questo edificio. . . .

@anastasia.padoan

Andare presto alla permette non solo di ammirare tutte le opere in esposizione con calma, ma di godersi il loro impatto all'interno delle sale e capire la bellezza di questo edificio. . . .

@anastasia.padoan

Ogni venerdì c è tour gratuito con possibilità di bere un bicchiere di vino ed è aperto fino a tardi

@lavico

anche quando tramonta la stanza / e le voci si fanno lontane

@eeuphemisme

Free entry. Highlights include Van Gogh’s Sunflowers.

@anthonydaniele

+2000 works by da Vinci, van Gogh, Rembrandt, Cezanne, Picasso, Michelangelo, Matisse, Turner...

@alessandra.b.mantovani

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.