Eglise Saint Pierre

Eglise Saint Pierre

Rue des Pâtureaux 58000 Nevers France

+33386364104
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#Visites - Points d'intérêt

#Église - Cathédrale - Basilique - Chapelle

#Pas ouvert

#Vu d'extérieur

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

Chemin de Vézelay

Chemin de Vézelay

Cette ancienne chapelle, dédiée jadis à Saint Jean-Baptiste, devint paroissiale en 1771, à la destruction de l'église Saint-Père, qui existait sur l'actuelle place Guy-Coquille. Elle s'appelait alors église Saint-Pierre. Edifiée, à la demande des Jésuites, de 1612 à 1677, l'église, construite sur un plan en croix grecque, vit ses voûtes décorées à partir de 1685 par un peintre de Bologne, Giovanni Gherardini, assisté dès 1689 de son compatriote Battista Sabatini. On leur doit les peintures murales de la coupole, de l'abside et du transept. L'église renferme aussi un tableau des frères Le Nain, Saint-Michel offrant ses armes à la Vierge , provenant d'une chapelle de Notre-Dame de Paris. A la Révolution, où la presque totalité des onze paroisses de Nevers était fermée au culte, Saint-Pierre fut transformée en magasin pour l'armée, et ses quatre clochers furent démolis. Sous le Consulat, elle redevint une paroisse de Nevers. La façade, avec ses deux ordres superposés, est d'une grande originalité. Elle peut être attribuée à l'architecte nivernais Joseph Lingre. L'étage inférieur supporte quatre pilastres d'ordre toscan, entre lesquels sont disposées deux niches contenant les statues de la Vierge et de Saint Jean-Baptiste.

BOURGOGNE

BOURGOGNE

Cette ancienne chapelle, dédiée jadis à Saint Jean-Baptiste, devint paroissiale en 1771, à la destruction de l'église Saint-Père, qui existait sur l'actuelle place Guy-Coquille. Elle s'appelait alors église Saint-Pierre. Edifiée, à la demande des Jésuites, de 1612 à 1677, l'église, construite sur un plan en croix grecque, vit ses voûtes décorées à partir de 1685 par un peintre de Bologne, Giovanni Gherardini, assisté dès 1689 de son compatriote Battista Sabatini. On leur doit les peintures murales de la coupole, de l'abside et du transept. L'église renferme aussi un tableau des frères Le Nain, Saint-Michel offrant ses armes à la Vierge , provenant d'une chapelle de Notre-Dame de Paris. A la Révolution, où la presque totalité des onze paroisses de Nevers était fermée au culte, Saint-Pierre fut transformée en magasin pour l'armée, et ses quatre clochers furent démolis. Sous le Consulat, elle redevint une paroisse de Nevers. La façade, avec ses deux ordres superposés, est d'une grande originalité. Elle peut être attribuée à l'architecte nivernais Joseph Lingre. L'étage inférieur supporte quatre pilastres d'ordre toscan, entre lesquels sont disposées deux niches contenant les statues de la Vierge et de Saint Jean-Baptiste.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.