Dune-Espace Dune
Enregistré par
20
utilisateurs
Principaux #tags

#A visiter

#Rue - place - quartier...

#Visites - Points d'intérêt

#Monument

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

SUISSE

SUISSE

Lieu stratégique de la ville, la place de la Palud voyait autrefois se croiser les pèlerins qui montaient à la cathédrale et les commerçants qui vendaient leurs produits sur le marché. Située en zone piétonne, c'est encore l'un des lieux les plus pittoresques de Lausanne. L'étymologie du mot Palud viendrait du paludisme qui fait référence à cette partie de Lausanne très marécageuse à l'époque. Hôtel de Ville. Visite possible. Le bâtiment de l'Hôtel de Ville date du XVII e  siècle, mais a été élevé sur un premier édifice du XV e . La façade est originale car les arches sont symétriques par rapport à la porte centrale (grandes - moyennes - petites - porte centrale - petites - moyennes - grandes). Les fenêtres au-dessus sont espacées selon le même modèle, ce qui donne une impression de largeur. On remarque également de jolies gargouilles du XVII e , qui ne sont heureusement plus opérationnelles, sinon on recevrait des trombes d'eau sur la tête ! À l'intérieur, une fresque murale raconte l'histoire du major Davel, symbole de la libération du canton. La salle du conseil municipal, où se réunissent les 7 membres exécutifs, possède un joli poêle en carreaux de faïence bleus (manufacture de Nyon) et, sous les banquettes, des tiroirs à crachats pour ceux qui chiquaient ! Il faut savoir que Mozart a donné deux concerts à l'Hôtel de Ville, en 1766, à l'âge de 10 ans. Son père essayait alors de lui trouver une place à l'une des grandes cours d'Europe. Cela a été son seul passage en Suisse. Montez jusqu'au grenier pour admirer la charpente d'origine. La fontaine de la Justice.  On parle d'une fontaine en bois dès 1327. Les fontaines pourvues d'une allégorie de la Justice connaissent un grand succès dans les cités réformées du XVIe siècle. À Lausanne, le bassin en pierre daterait de 1726 et la statue aurait été exécutée en 1584-1585 par Laurent Perroud et son fils Jacques. Cette allégorie présente une jeune femme aux yeux bandés portant épée et balance avec, à ses pieds, le pape, l'empereur, le Grand Turc et un magistrat en soumission. La copie actuelle date de 1930. L'original, non peint, est exposé au musée historique de Lausanne. L'horloge. Au-dessus de la fontaine, une horloge s'anime toutes les heures, de 9h à 19h. Accompagnée par une musique carillonnante, une voix d'homme raconte brièvement l'histoire du canton de Vaud, tandis qu'apparaissent de jolis personnages : le guetteur, les soldats du major Davel à la parade et les conseillers du nouveau canton de Vaud, entré dans la Confédération suisse en 1803, etc. " Passants, je reviendrai dans une heure, au revoir ! ". Les Escaliers du Marché. Ces beaux escaliers en bois (160 marches) qui partent de la place de la Palud (en bas de la rue Mercerie) constituaient un passage couvert qui reliait la ville haute à la ville basse. Ils ont été construits de sorte que l'on puisse s'y croiser à deux, chargés de paniers, pour rejoindre les deux marchés : celui de la Palud et celui qui se tenait sur la petite place à mi-chemin des escaliers. N'oubliez pas de vous arrêter pour boire un chocolat au Barbare !

EUROPE À MOTO

EUROPE À MOTO

Lieu stratégique de la ville, la place de la Palud voyait autrefois se croiser les pèlerins qui montaient à la cathédrale et les commerçants qui vendaient leurs produits sur le marché. Située en zone piétonne, c'est encore l'un des lieux les plus pittoresques de Lausanne. L'étymologie du mot Palud viendrait du paludisme qui fait référence à cette partie de Lausanne très marécageuse à l'époque. Hôtel de Ville. Visite possible. Le bâtiment de l'Hôtel de Ville date du XVII e  siècle, mais a été élevé sur un premier édifice du XV e . La façade est originale car les arches sont symétriques par rapport à la porte centrale (grandes - moyennes - petites - porte centrale - petites - moyennes - grandes). Les fenêtres au-dessus sont espacées selon le même modèle, ce qui donne une impression de largeur. On remarque également de jolies gargouilles du XVII e , qui ne sont heureusement plus opérationnelles, sinon on recevrait des trombes d'eau sur la tête ! À l'intérieur, une fresque murale raconte l'histoire du major Davel, symbole de la libération du canton. La salle du conseil municipal, où se réunissent les 7 membres exécutifs, possède un joli poêle en carreaux de faïence bleus (manufacture de Nyon) et, sous les banquettes, des tiroirs à crachats pour ceux qui chiquaient ! Il faut savoir que Mozart a donné deux concerts à l'Hôtel de Ville, en 1766, à l'âge de 10 ans. Son père essayait alors de lui trouver une place à l'une des grandes cours d'Europe. Cela a été son seul passage en Suisse. Montez jusqu'au grenier pour admirer la charpente d'origine. La fontaine de la Justice.  On parle d'une fontaine en bois dès 1327. Les fontaines pourvues d'une allégorie de la Justice connaissent un grand succès dans les cités réformées du XVIe siècle. À Lausanne, le bassin en pierre daterait de 1726 et la statue aurait été exécutée en 1584-1585 par Laurent Perroud et son fils Jacques. Cette allégorie présente une jeune femme aux yeux bandés portant épée et balance avec, à ses pieds, le pape, l'empereur, le Grand Turc et un magistrat en soumission. La copie actuelle date de 1930. L'original, non peint, est exposé au musée historique de Lausanne. L'horloge. Au-dessus de la fontaine, une horloge s'anime toutes les heures, de 9h à 19h. Accompagnée par une musique carillonnante, une voix d'homme raconte brièvement l'histoire du canton de Vaud, tandis qu'apparaissent de jolis personnages : le guetteur, les soldats du major Davel à la parade et les conseillers du nouveau canton de Vaud, entré dans la Confédération suisse en 1803, etc. " Passants, je reviendrai dans une heure, au revoir ! ". Les Escaliers du Marché. Ces beaux escaliers en bois (160 marches) qui partent de la place de la Palud (en bas de la rue Mercerie) constituaient un passage couvert qui reliait la ville haute à la ville basse. Ils ont été construits de sorte que l'on puisse s'y croiser à deux, chargés de paniers, pour rejoindre les deux marchés : celui de la Palud et celui qui se tenait sur la petite place à mi-chemin des escaliers. N'oubliez pas de vous arrêter pour boire un chocolat au Barbare !

LAUSANNE - RIVIERA SUISSE

LAUSANNE - RIVIERA SUISSE

Lieu stratégique de la ville, la place de la Palud voyait autrefois se croiser les pèlerins qui montaient à la cathédrale et les commerçants qui vendaient leurs produits sur le marché. Située en zone piétonne, c'est encore l'un des lieux les plus pittoresques de Lausanne. L'étymologie du mot Palud viendrait du paludisme qui fait référence à cette partie de Lausanne très marécageuse à l'époque. Hôtel de Ville. Visite possible. Le bâtiment de l'Hôtel de Ville date du XVII e  siècle, mais a été élevé sur un premier édifice du XV e . La façade est originale car les arches sont symétriques par rapport à la porte centrale (grandes - moyennes - petites - porte centrale - petites - moyennes - grandes). Les fenêtres au-dessus sont espacées selon le même modèle, ce qui donne une impression de largeur. On remarque également de jolies gargouilles du XVII e , qui ne sont heureusement plus opérationnelles, sinon on recevrait des trombes d'eau sur la tête ! À l'intérieur, une fresque murale raconte l'histoire du major Davel, symbole de la libération du canton. La salle du conseil municipal, où se réunissent les 7 membres exécutifs, possède un joli poêle en carreaux de faïence bleus (manufacture de Nyon) et, sous les banquettes, des tiroirs à crachats pour ceux qui chiquaient ! Il faut savoir que Mozart a donné deux concerts à l'Hôtel de Ville, en 1766, à l'âge de 10 ans. Son père essayait alors de lui trouver une place à l'une des grandes cours d'Europe. Cela a été son seul passage en Suisse. Montez jusqu'au grenier pour admirer la charpente d'origine. La fontaine de la Justice.  On parle d'une fontaine en bois dès 1327. Les fontaines pourvues d'une allégorie de la Justice connaissent un grand succès dans les cités réformées du XVIe siècle. À Lausanne, le bassin en pierre daterait de 1726 et la statue aurait été exécutée en 1584-1585 par Laurent Perroud et son fils Jacques. Cette allégorie présente une jeune femme aux yeux bandés portant épée et balance avec, à ses pieds, le pape, l'empereur, le Grand Turc et un magistrat en soumission. La copie actuelle date de 1930. L'original, non peint, est exposé au musée historique de Lausanne. L'horloge. Au-dessus de la fontaine, une horloge s'anime toutes les heures, de 9h à 19h. Accompagnée par une musique carillonnante, une voix d'homme raconte brièvement l'histoire du canton de Vaud, tandis qu'apparaissent de jolis personnages : le guetteur, les soldats du major Davel à la parade et les conseillers du nouveau canton de Vaud, entré dans la Confédération suisse en 1803, etc. " Passants, je reviendrai dans une heure, au revoir ! ". Les Escaliers du Marché. Ces beaux escaliers en bois (160 marches) qui partent de la place de la Palud (en bas de la rue Mercerie) constituaient un passage couvert qui reliait la ville haute à la ville basse. Ils ont été construits de sorte que l'on puisse s'y croiser à deux, chargés de paniers, pour rejoindre les deux marchés : celui de la Palud et celui qui se tenait sur la petite place à mi-chemin des escaliers. N'oubliez pas de vous arrêter pour boire un chocolat au Barbare !

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.