Ordrupgaard

Ordrupgaard

Vilvordevej 110 2920 Charlottenlund Denmark

http://www.ordrupgaard.dk/
+4539641183
Enregistré par
147
utilisateurs
Principaux #tags

#Musée

#Museum

#Architecture

#Art

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

Copenhague 2019

Copenhague 2019

Un double trésor se cache hors du circuit habituel des musées de la région, au milieu d'un parc : d'abord une superbe collection de peintures réunies par un homme, Wilhelm Hansen, qui avait fait fortune dans les assurances. Amateur d'art éclairé, il acheta aux impressionnistes de nombreuses toiles lors de ses voyages d'affaires à Paris. Ainsi commença, en 1916, sa fabuleuse collection. Longtemps, la collection fut exposée dans la demeure (un agréable manoir campagnard) où vécut Hansen. Mais elle y était un peu à l'étroit. D'où le second trésor, l'extension réalisée par une jeune architecte, Zaha Hadid qui permet de doubler la surface d'exposition. C'est un immeuble sinueux, parfaitement adapté au paysage vallonné dans lequel il semble se fondre et d'où toute ligne droite et tout angle semblent bannis. L'immeuble est en outre éclairé par de larges baies vitrées. Bref, une vraie réussite. Mais revenons aux peintures : une bonne centaine de tableaux, pour la plupart signés des maîtres du XIXe siècle : un Cézanne, onze Corot, neuf Degas, six Delacroix, huit Gauguin, cinq Manet, quatre Monet, six Pissarro, huit Renoir, six Sisley...

DANEMARK - FÉROÉ

DANEMARK - FÉROÉ

Un double trésor se cache hors du circuit habituel des musées de la région, au milieu d'un parc : d'abord une superbe collection de peintures réunies par un homme, Wilhelm Hansen, qui avait fait fortune dans les assurances. Amateur d'art éclairé, il acheta aux impressionnistes de nombreuses toiles lors de ses voyages d'affaires à Paris. Ainsi commença, en 1916, sa fabuleuse collection. Longtemps, la collection fut exposée dans la demeure (un agréable manoir campagnard) où vécut Hansen. Mais elle y était un peu à l'étroit. D'où le second trésor, l'extension réalisée par une jeune architecte, Zaha Hadid qui permet de doubler la surface d'exposition. C'est un immeuble sinueux, parfaitement adapté au paysage vallonné dans lequel il semble se fondre et d'où toute ligne droite et tout angle semblent bannis. L'immeuble est en outre éclairé par de larges baies vitrées. Bref, une vraie réussite. Mais revenons aux peintures : une bonne centaine de tableaux, pour la plupart signés des maîtres du XIX e  siècle : un Cézanne, onze Corot, neuf Degas, six Delacroix, huit Gauguin, cinq Manet, quatre Monet, six Pissarro, huit Renoir, six Sisley...

Ce qu'en disent les utilisateurs

zaha hadid, ministry of culture

@maria.dimas

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.