Petersburg National Battlefield

Petersburg National Battlefield

5001 Siege Rd Hopewell, VA 23860 USA

http://www.nps.gov/pete/
+18047323531
Enregistré par
7
utilisateurs
Principaux #tags

#Histoire locale - Culture

#History

#Visites - Points d'intérêt

#Battlefield

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

ETATS-UNIS SUD

ETATS-UNIS SUD

La ville de Petersburg a subi un siège de près de 10 mois, le plus long qu'ait connu l'histoire des Etats-Unis, avec plus de 70 000 morts au combat. Pour protéger la mémoire de cet épisode douloureux de la guerre de Sécession, un parc national a été créé qui rassemble plusieurs sites clés. Entre mai et juin 1864, les troupes nordistes du général Ulysses Simpson Grant avancent petit à petit sur leur objectif principal, Richmond, avant de subir un terrible revers à Cold Harbor. Grant réalise qu'il ne pourra pas s'emparer de la capitale confédérée de manière directe. Il lui faudra d'abord couper le lien entre Richmond et la petite ville de Petersburg, qui constitue un centre d'approvisionnement primordial grâce aux différentes voies ferrées qui la relient à Richmond. Il change alors de stratégie et creuse un réseau de tranchées avant d'entamer le siège de Petersburg. Fin mars, début avril 1965, une série de défaites du général Lee obligera ce dernier a abondonner Petersburg, et, de ce fait, Richmond qui se trouvait alors isolée. Une semaine plus tard, Lee devait signer la reddition de son camp, après la bataille d'Appomattox. Le parc Petersburg National Battlefield regroupe plusieurs sites de ces épisodes, dont : Grant's Headquarter's. A 11 miles au nord-est de Petersburg (City Point, 1001 Pecan Avenue, Hopewell). Eastern Front. A 4 miles à l'est du centre-ville (5001 Siege Road). Five Forks Battlefield. A 20 miles au sud-ouest de Petersburg (9840 Courthouse Road, Dinwiddie). Poplar Grove National Cemetery. A 6,5 miles au sud du centre-ville (8005 Vaughan Road).

WASHINGTON

WASHINGTON

La ville de Petersburg a subi un siège de près de 10 mois, le plus long qu'ait connu l'histoire des Etats-Unis, avec plus de 70 000 morts au combat. Pour protéger la mémoire de cet épisode douloureux de la guerre de Sécession, un parc national a été créé qui rassemble plusieurs sites clés. Entre mai et juin 1864, les troupes nordistes du général Ulysses Simpson Grant avancent petit à petit sur leur objectif principal, Richmond, avant de subir un terrible revers à Cold Harbor. Grant réalise qu'il ne pourra pas s'emparer de la capitale confédérée de manière directe. Il lui faudra d'abord couper le lien entre Richmond et la petite ville de Petersburg, qui constitue un centre d'approvisionnement primordial grâce aux différentes voies ferrées qui la relient à Richmond. Il change alors de stratégie et creuse un réseau de tranchées avant d'entamer le siège de Petersburg. Fin mars, début avril 1965, une série de défaites du général Lee obligera ce dernier a abondonner Petersburg, et, de ce fait, Richmond qui se trouvait alors isolée. Une semaine plus tard, Lee devait signer la reddition de son camp, après la bataille d'Appomattox. Le parc Petersburg National Battlefield regroupe plusieurs sites de ces épisodes, dont : Grant's Headquarter's. A 11 miles au nord-est de Petersburg (City Point, 1001 Pecan Avenue, Hopewell). Eastern Front. A 4 miles à l'est du centre-ville (5001 Siege Road). Five Forks Battlefield. A 20 miles au sud-ouest de Petersburg (9840 Courthouse Road, Dinwiddie). Poplar Grove National Cemetery. A 6,5 miles au sud du centre-ville (8005 Vaughan Road).

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.