Tavuni Hill Fort
Enregistré par
2
utilisateurs
Principaux #tags

#Monuments

#Visites - Points d'intérêt

#Lookout

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

FIDJI

FIDJI

En s'enfonçant dans la Sigatoka Valley, on passe devant le Naroro Village (que l'on traduit littéralement par  " parapluie ou protection contre les intempéries " . Son chef actuel est le fils du second chef du Tavuni Hill Fort, dont la tombe est encore exposée sur les hauteurs, et tous les habitants du village ont du sang tongien dans les veines. On raconte en effet que c'est à la suite d'une dispute avec la famille Tui Pelehaki, régnant sur Tonga, que le chef Maile Latamai et ses villageois rejoignirent Fidji. Selon certains, ils se seraient arrêtés à Serua et à Korotogo avant de s'installer définitivement à Tavuni. Vainqueur de nombreuses batailles, Maile Latamai se vit offrir une femme dans le village de Narata, une femme avec laquelle il eut une fille. Sa " bien-aimée " mourut bien vite et Maile trouva alors une seconde femme originaire du village de Nadrala. De cette union naquit un garçon. Maile et ses enfants donnèrent naissance à la tribu des Nositoga, qui existe encore de nos jours. Le Tavuni Hill Fort fut établi par le chef tongan Maile Latamai, aux environs de 1800 av. J.-C. Le site fortifié de Tavuni fut maintenu en état jusqu'en 1875, année où une guerre éclata à la suite de la signature de l'acte de cession à la Grande-Bretagne. Ce qui rendit extrêmement mécontents les habitants de l'intérieur de l'île de Viti Levu (appelés les Kai Colo). Tout commença lorsqu'une violente épidémie de rougeole emporta près d'un quart de la population des Fidji, et principalement les habitants de l'intérieur des terres. Les Kai Colo virent dans cette tragédie un complot tramé entre les Anglais et leurs ennemis (les gens de la côte) pour les exterminer. Ils s'empressèrent alors d'y répliquer, en partant en guerre contre les gens de la côte. Arthur Gordon, le gouverneur général, forma sur-le-champ un bataillon de 1 000 soldats chapeauté par Ratu Lukin, chef de Nadroga, pour écraser le soulèvement. En 1876, le village fortifié de Tavuni fut anéanti par les troupes du gouvernement. Aujourd'hui, ce lieu imprégné d'histoire a gardé nombre de témoignages de la période de son peuplement... et du cannibalisme. On y trouve notamment une " killing stone " vieille de plus de 2 500 ans, pierre meurtrière sur laquelle on allongeait l'ennemi les bras en croix. On plaçait sa nuque sur un appui-tête, de façon à récolter le sang qui coulait pour en faire l'offrande aux dieux. Une fois la cérémonie d'offrande terminée, on se partageait le corps de l'ennemi. Un mets exclusivement réservé aux hommes.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.